Comment en tirer le meilleur parti d’un Coach d’affaires | BDC.ca
logo BDC

Coach d’affaires: comment en tirer le meilleur parti

Une volonté de changement est essentielle pour les entrepreneurs

Partager

Vous vous demandez peut-être si vous perdrez votre temps et votre argent en ayant recours aux services d’un coach d’affaires. Après tout, c’est grâce à votre savoir-faire, à votre ambition et à votre travail acharné que vous êtes arrivé là où vous êtes.

C’est vrai, mais un grand nombre d’entrepreneurs estiment qu’un coach d’affaires offre de précieux conseils pour surmonter les problèmes particulièrement complexes ou amener leur entreprise à un niveau supérieur.

Pour cela, il faut toutefois non seulement trouver un bon coach, mais aussi aborder la relation dans le bon état d’esprit, souligne Ken Hossack, un coach d’affaires chevronné.

«Cet état d’esprit consiste à être prêt à changer», poursuit M. Hossack, un ancien entrepreneur qui a accompagné efficacement des dizaines d’entrepreneurs pour le compte de la Banque de développement du Canada (BDC). «Vous devez être disposé à fournir les efforts nécessaires pour opérer des changements. Si un entrepreneur n’est pas dans le bon état d’esprit, il ne tirera pas un profit optimal de son expérience avec son coach.»

Reconnaître les faiblesses de façon objective

Les entrepreneurs doivent être capables de jeter un regard critique sur leurs pratiques opérationnelles, ainsi que sur leurs propres forces et faiblesses. Aucun entrepreneur ne peut maîtriser l’ensemble des aspects de la gestion d’entreprise.

«Vous êtes peut-être un as de l’organisation et de la gestion financière, mais vos compétences en ventes et en marketing peuvent laisser à désirer, dit M. Hossack. C’est le rôle du coach de repérer ces lacunes et de vous aider à les combler.»

M. Hossack souligne qu’il est important d’adopter une approche de coaching structurée. Votre coach devrait commencer par évaluer le rendement de votre entreprise dans des secteurs tels que les finances, l’exploitation et les ressources humaines.

Vous devriez ensuite convenir des mesures à prendre pour remédier aux problèmes les plus pressants et dresser un plan d’action assorti d’un échéancier.

M. Hossack tient dix rencontres en face-à-face avec l’entrepreneur durant un mandat de trois à quatre mois. Lors de ces séances, il travaille avec l’entrepreneur à l’amélioration de ses compétences en gestion et à l’atteinte des objectifs définis dans le plan d’action.

Transfert de connaissances à l’entrepreneur

«Ce processus comprend un important transfert de connaissances, poursuit-il. C’est presque comme un retour à l’école.»

David Van Stralen, président de Louet North America, est un exemple d’entrepreneur ayant grandement profité des avantages du coaching. Propriétaire d’une entreprise de distribution en gros d’équipement de tricotage, de filage et de tissage, M. Van Stralen a travaillé avec succès avec M. Hossack à plusieurs reprises.

«La folie se définit comme l’entêtement à agir de la même façon en espérant parvenir à des résultats différents, souligne M. Van Stralen. C’était notre cas. Nous avions des difficultés. Ken est venu me rencontrer, il m’a écouté et m’a posé des questions, puis nous avons discuté de mes problèmes et nous les avons classés par ordre de priorité.»

Contrôle amélioré

Grâce aux conseils de son coach, M. Van Stralen a pu mettre en œuvre plusieurs stratégies, dont une consistant à obtenir des commandes anticipées des clients grossistes. «Cela m’a permis de gérer mes stocks mieux que je ne le faisais auparavant», ajoute-t-il.

Ce changement et bien d’autres ont rapporté gros à l’entreprise et contribué à la placer en position de croissance.

«Nous prévoyons connaître l’année la plus rentable de toute notre histoire.»

Leçons tirées

  • Soyez honnête – Il peut être difficile pour un propriétaire d’entreprise de révéler ses faiblesses. Vous montrer transparent dès le départ vous aidera à profiter au maximum de l’expérience.
  • Ayez des attentes réalistes – Le coaching en affaires peut vous aider à mieux réussir, mais ne vous rendra pas millionnaire du jour au lendemain. Vous devrez quand même consacrer du temps et des efforts à la réussite de votre entreprise.
  • Comprenez le rôle du coach – La fonction du coach est de vous transmettre des connaissances et de vous fournir des recommandations, pas de prendre des décisions ou de diriger l’entreprise à votre place.
  • Soyez ouvert à une relation continue – Une démarche de coaching en affaires efficace vous mettra sur la bonne voie pour faire avancer votre entreprise. Vous voudrez peut-être toutefois revoir votre coach de temps à autre à mesure que vous prendrez de l’expansion et que vos activités deviendront plus complexes.

Partager

v17.9.0.10395