Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Comment se remettre d’une perte de référencement naturel

Un site Web bien conçu peut être une importante source de clients potentiels

Temps de lecture: 4 minutes

Partager

Michael Faulkner était absolument ravi du nouveau site Web de son entreprise. Toutefois, dès le lancement, il a senti que quelque chose clochait.

Son entreprise, International Machinery, avait embauché un fournisseur externe qui connaissait bien l’industrie du transport routier pour moderniser son site Web, mais le flux de clients potentiels qui était auparavant régulier s’est soudainement arrêté sur le nouveau site.

«C’était la catastrophe, raconte M. Faulkner. Le téléphone a cessé de sonner, la source de clients potentiels s’est tarie, nous n’existions plus en ligne.»

Le site Web: un outil de vente

La société de Maple Ridge, en Colombie-Britannique, vend des camions semi-remorques usagés et remis à neuf partout en Amérique du Nord et a été parmi les premières de son secteur à utiliser le marketing en ligne. Elle a créé son premier site Web au début du nouveau millénaire et s’y fiait énormément pour obtenir des pistes de clients potentiels.

«Il permet de générer des ventes, explique M. Faulkner. Les Pages Jaunes, c’est une autre époque. Comment allez-vous trouver des clients sans une présence solide sur le Web?»

Or, quand le site Web a cessé de fournir des pistes de clients potentiels, les revenus ont commencé à chuter, et les problèmes à se multiplier.

Du Polaroid à la photo numérique

Internet et les appareils mobiles ont changé la façon dont les clients recherchent des produits, interagissent avec les entreprises et effectuent des achats.

Plus de 90 % des gens utilisent Internet pour prendre des décisions d’achat. Pourtant, selon Statistique Canada, seulement 53,6 % des entreprises canadiennes avaient un site Web en 2017.

À International Machinery, M. Faulkner affirme qu’il ne pourrait exploiter son entreprise sans son site Web.

C’est en fait une page de vente où sont présentés tous les véhicules à vendre. Nous recevons les demandes de renseignements des clients, puis nous communiquons avec eux et faisons de notre mieux pour clore la transaction.

L’entrepreneur se souvient de l’époque, avant le numérique, où il fallait prendre des photos des camions, les faire développer, les envoyer par messagerie, puis se croiser les doigts dans l’espoir de conclure la vente afin que tous ces efforts n’aient pas été vains.

C’était, selon lui, une époque où les façons de faire prenaient beaucoup de temps en plus d’être coûteuses et inefficaces.

«Nous n’avions que des appareils Polaroid. C’était le seul moyen de prendre des photos.»

L’importance d’obtenir un deuxième avis

C’est pourquoi, après six mois de résultats toujours médiocres avec le site Web, M. Faulkner a décidé d’obtenir un deuxième avis auprès de BDC pour savoir ce qui se passait.

Un examen de la performance du site Web a permis de détecter une erreur technique majeure qui lui faisait perdre son référencement dans les résultats de recherche en ligne. Muni de sa liste de correctifs à apporter, M. Faulkner a réussi, en collaboration avec son agence partenaire, à corriger les erreurs et à améliorer la performance du site.

«Il a fallu patienter encore un peu avant de nous remettre sur pied, mais maintenant, le téléphone ne dérougit pas.»

Un canal pour atteindre un plus vaste public

M. Faulkner fait désormais une mise à jour quotidienne de son site Web, modifiant les prix et y ajoutant des renseignements sur les camions Kenworth, Peterbilt et Western Star que son entreprise vend. Il prend également lui-même presque toutes les photos – un élément majeur de son site – avec beaucoup de soin.

«Il faut retirer le stock plus ancien du site et y présenter le nouveau», dit-il.

«C’est en fait une page de vente où sont présentés tous les véhicules à vendre. Nous recevons les demandes de renseignements des clients, puis nous communiquons avec eux et faisons de notre mieux pour clore la transaction.»

Soyez attentif à votre positionnement sur Google

M. Faulkner est convaincu qu’il est très important que son entreprise figure en tête de la première page du positionnement sur Google, pour maintenir un flux constant de trafic sur son site Web.

À cette fin, le site Web d’International Machinery utilise une «énorme quantité» de termes de recherche par mot clé pour attirer des clients potentiels sur son site Web.

Cette tactique permet d’élargir son rayonnement auprès d’un grand nombre de clients qui consultent constamment leur téléphone.

M. Faulkner insiste également sur l’importance du fait que son site Web fonctionne aussi sans problème sur les appareils mobiles. Autrement, les utilisateurs iront voir ailleurs sans même prendre le temps d’en consulter le contenu.

«Cette tactique permet d’élargir son rayonnement auprès d’un grand nombre de clients qui consultent constamment leur téléphone.»

Son site Web affiche bien en vue des photos des véhicules et lance un message clair aux acheteurs potentiels: «Les camions, c’est notre affaire» (We Do Trucks).

Améliorez l’expérience utilisateur

Outre le référencement, M. Faulkner ajoute qu’il est important de créer une expérience utilisateur adaptée au client.

«Google peut détecter les aspects positifs et négatifs de l’expérience en ligne des utilisateurs et vous pénalisera lorsque votre page affiche un taux de rebond élevé.»

Il recommande aux entrepreneurs qui n’ont pas une solide connaissance du fonctionnement de l’univers en ligne d’embaucher un professionnel qui «travaillera à leurs côtés pour évaluer la situation, car le Web est un incontournable de nos jours».

Partager