Meilleures solutions de financement à l’exportation au Canada

Comprendre les outils de financement du commerce pour réussir à l’échelle internationale

Lecture de 7 minutes

Partager

Les exportatrices et exportateurs du Canada gagnent plus d’argent, croissent plus rapidement, restent en affaires plus longtemps, ont un meilleur rendement et innovent davantage que les non-exportatrices et non-exportateurs. Votre entreprise peut se préparer à tirer parti des occasions à l’international en apprenant à utiliser des outils commerciaux qui aident à financer la croissance des exportations et à réduire les risques.

«Les exportatrices et exportateurs ont d’abord besoin d’un plan d’affaires solide comprenant une stratégie de croissance internationale », dit Amesika Baëta, directrice de comptes principale à Exportation et développement Canada. « Ce plan vous aide à comprendre la structure de votre entreprise et les ressources dont vous disposez. Il détermine où dépenser de l’argent, cerne les occasions et les marchés étrangers d’expansion et précise comment vous ferez face à la concurrence à l’international.»

«Votre prêteuse ou votre prêteur appréciera le fait que vous ayez un cadre de croissance internationale», déclare Amesika Baëta.

Financement de la croissance de vos exportations

L’expansion internationale nécessite généralement d’importants investissements préalables. Vous pourriez avoir besoin d’argent pour couvrir les déplacements, les frais des distributrices et distributeurs, des agentes et agents, des services juridiques, de fabrication internationale, d’homologation de produits ou de propriété intellectuelle, ou encore pour le recrutement. La participation aux appels d’offres peut également engendrer des coûts. Une vérification diligente et un plan efficaces aideront à préparer votre entreprise à croître. Il est important de vous assurer de disposer d’un fonds de roulement avant de réaliser votre première vente à l’international.

Le moment viendra où vous voudrez faire passer votre entreprise au niveau supérieur et où un fonds de roulement sera nécessaire pour financer cette croissance, surtout à l’échelle internationale.

Conditions de paiement à l’international

Même si vous comptez commencer à vendre immédiatement des biens ou des services sur un nouveau marché, vous pourriez ne pas recevoir de paiement immédiatement. Pour être une exportatrice ou un exportateur qui fait partie de la compétition, vous pouvez envisager de permettre à votre clientèle internationale de ne vous payer qu’après une livraison ou la prestation d’un service. Cela peut avoir une incidence sur le fonds de roulement nécessaire pour financer votre expansion internationale.

Fonds de roulement

La plupart des entreprises espèrent générer des flux de trésorerie au moyen des paiements provenant des ventes et utiliser cet argent pour payer les entreprises qui leur fournissent des matériaux, des services ou des stocks, ainsi que comme fonds de roulement pour leur propre expansion. Toutefois, les dépenses et les délais de paiement du commerce international peuvent allonger les cycles de trésorerie et représenter un défi pour la croissance.

«Le moment viendra où vous voudrez faire passer votre entreprise au niveau supérieur et où un fonds de roulement sera nécessaire pour financer cette croissance, surtout à l’échelle internationale», dit Amesika Baëta.

Une marge de crédit peut vous aider à maintenir vos flux de trésorerie et à alimenter votre croissance à l’international.

Un prêt à terme est une autre solution pour investir dans la productivité, augmenter les stocks, renforcer la capacité d’exportation, acheter du matériel ou simplement avoir un coussin en attendant les paiements des clientes et clients.

Les entreprises peuvent être réticentes à s’endetter, mais elles ont souvent besoin de fonds de roulement pour saisir de nouvelles occasions d’affaires à l’étranger.

Financement du gouvernement du Canada

De nombreux programmes gouvernementaux peuvent vous aider à obtenir un fonds de roulement sans avoir à vous endetter ou à céder des parts de votre entreprise.

«Il vaut la peine d’examiner les programmes de subventions chaque année pour déterminer votre admissibilité et présenter une demande, dit Amesika Baëta. Les programmes de subventions gouvernementales offrent une aide financière supplémentaire aux entreprises canadiennes dans leur parcours de croissance.»

Par exemple, le Service des délégués commerciaux du Canada offre aux entreprises canadiennes qui vendent à l’étranger ou qui percent de nouveaux marchés un financement par l’entremise du programme CanExport. Celles-ci peuvent obtenir un soutien financier allant jusqu’à 75 000 $ pour les aider à réaliser un projet de développement de marché international.

Des programmes de financement des exportations sont aussi accessibles aux femmes entrepreneures et aux entrepreneures et entrepreneurs autochtones, pour des secteurs d’activité précis et par l’intermédiaire d’associations commerciales ou des chambres de commerce locales.

Financement de bons de commande

Les entreprises obtiennent parfois un contrat international, pour se rendre compte plus tard qu’elles ont besoin de fonds de roulement et risquent de se retrouver en crise de liquidités.

Le financement de bons de commande est un outil qui peut aider les entreprises à accéder à des fonds de roulement pour un bon de commande précis. Il permet aux entreprises de financer jusqu’à 90 % des coûts nécessaires pour exécuter leur bon de commande en attendant le paiement de leur cliente ou client.

Le financement de bons de commande peut être très souple. Il est possible de le structurer de manière à ce que les entreprises ne paient que les intérêts pendant la durée du prêt, avec un versement forfaitaire à l’échéance.

Si votre institution financière n’offre pas ce genre de financement, l’affacturage est une autre option. Avec l’affacturage, une institution financière tierce achète votre bon de commande international et la créance en échange d’un pourcentage du montant prévu. Les sociétés d’affacturage exigent normalement un montant fixe à l’avance et, souvent, que vos comptes débiteurs internationaux soient assurés.

Assurance crédit

L’assurance crédit vous permet d’assurer vos comptes débiteurs pour réduire le risque de non-paiement. De nombreuses situations peuvent occasionner un non-paiement, notamment la faillite de la cliente ou du client, les fluctuations des devises, des troubles politiques ou des changements économiques dans le marché où vous vendez. Votre cliente ou client pourrait aussi simplement ne pas payer. L’assurance crédit peut être personnalisée de manière à assurer une ou deux personnes, ou encore l’ensemble de votre portefeuille d’activités au Canada et à l’étranger.

Votre institution prêteuse peut également accorder une plus grande valeur aux comptes clients étrangers assurés lorsqu’il envisage de vous accorder un prêt, ce qui pourrait vous donner accès à davantage de fonds de roulement lorsque vous en avez besoin.

Lettres de crédit documentaires

Une lettre de crédit documentaire, communément appelée «lettre de crédit», est une forme de paiement entre une acheteuse ou un acheteur et une vendeuse ou un vendeur négociée par leurs banques respectives. La banque de l’acheteuse ou acheteur (banque émettrice) s’engage à payer la vendeuse ou le vendeur pour les biens ou les services, à condition que ce dernier présente à sa banque (banque notificatrice) tous les documents indiqués dans la lettre de crédit.

Les lettres de crédit documentaires ont deux avantages principaux.

Mode de paiement sécurisé

Les lettres de crédit documentaires réduisent le risque pour les deux parties. Les acheteuses et acheteurs ainsi que les vendeuses et vendeurs travaillent avec leurs propres banques pour réaliser la transaction. L’acheteuse ou acheteur a la certitude que la vendeuse ou le vendeur recevra son paiement une fois les modalités de la lettre de crédit remplies. La vendeuse ou le vendeur n’a pas l’obligation d’expédier ou de fournir des services avant que la lettre de crédit ne soit délivrée.

Augmentation du fonds de roulement

Avec l’escompte de lettres de crédit, votre banque achète de vous une lettre de crédit documentaire avant la fin du processus officiel de votre contrat étranger. Même si vous ne recevez pas le montant total, vous pouvez accéder à des fonds de roulement pour achever votre contrat sans avoir à emprunter à une tierce partie.

Des lettres de crédit adossées permettent à une entreprise d’être payée par une lettre de crédit, qu’elle utilise ensuite pour garantir la délivrance d’une autre lettre de crédit. Vous (la vendeuse ou le vendeur) pouvez utiliser la lettre de crédit de l’acheteuse ou acheteur pour acheter des biens ou sous-traiter des travaux nécessaires à l’exécution de votre contrat.

«Ce sont là d’autres moyens pour les entreprises d’utiliser les instruments bancaires afin de soutenir leur trésorerie», explique Amesika Baëta.

Lettres de garantie

Aussi appelée lettre de crédit de soutien, une lettre de garantie est un instrument bancaire remboursable sur demande. Votre banque peut la délivrer en votre nom directement à un bénéficiaire, normalement votre acheteuse ou acheteur ou votre fournisseuse ou fournisseur. Les banques exigent des garanties pour assurer la délivrance d’une lettre de garantie, mais cette dernière peut être utile dans les interactions internationales. Une entreprise peut offrir une lettre de garantie à votre acheteuse ou acheteur pour vous aider à obtenir un dépôt ou garantir l’exécution d’un contrat, par exemple.

«À EDC, nous encourageons les exportatrices et exportateurs à utiliser la lettre de garantie comme outil pour les aider à faire de nouvelles affaires, à établir leur capacité de crédit et à maintenir une position concurrentielle à l’échelle internationale», explique Amesika Baëta.

Assurance pour cautionnement bancaire

Une lettre de garantie est un instrument bancaire irrévocable. Le bénéficiaire peut demander le versement de sa valeur à tout moment, peu importe la raison.

«Si un port est touché par une grève ou si un gouvernement étranger annule soudainement un permis d’exportation, vous pouvez faire face à un risque de perte en cas d’appel de votre lettre de garantie, même si vous avez respecté toutes les étapes», explique Amesika Baëta.

Avec une assurance pour cautionnement bancaire, les entreprises peuvent atténuer le risque de perte en assurant jusqu’à 95 % de la lettre de garantie.

Garanties d’exportation

Une garantie d’exportation peut être utilisée par des sociétés établies qui ont besoin d’un accès à des fonds de roulement pour financer leur croissance internationale. Le programme d’EDC fait en sorte que l’institution financière de la cliente ou du client prend aussi part au risque pour augmenter la capacité de prêt.

Sources courantes de stress financier lors de l’exportation

Établissement d’une présence sur le marché

Il peut s’agir de rencontres en personne ou de l’établissement d’un contrat rémunéré avec une distributrice ou un distributeur ou une agente ou un agent local. Si vous participez à un appel d’offres, on peut vous demander de fournir une garantie ou de disposer d’un cautionnement ou d’une lettre de crédit de soutien.

Licences et enregistrement de la propriété intellectuelle

Selon votre entreprise, vous devrez connaître les lois locales et les respecter.

Crédit aux acheteuses et acheteurs

Lorsque vous vendez à l’étranger, vous devrez probablement offrir aux acheteuses et acheteurs des modalités de paiement généreuses, ce qui signifie leur accorder du crédit. L’attente des paiements peut avoir une incidence sur vos cycles de trésorerie et immobiliser votre fonds de roulement.

Partager