Comment avoir une chaîne d’approvisionnement durable?

Voyez quels gestes poser pour vous approvisionner de façon plus écologique

Lecture de 7 minutes

Partager

Toutes les entreprises souhaitent avoir une chaîne d’approvisionnement durable. Cependant, réaliser cette ambition est un défi de tous les jours. Il y a plusieurs étapes à suivre et comme la situation évolue sans cesse, alors il faut constamment être en mode réévaluation.

Claudia Rebolledo, professeure titulaire au département de gestion des opérations et de la logistique à HEC Montréal, présente ici les éléments incontournables pour les chefs d’entreprise qui souhaitent avoir une chaîne d’approvisionnement plus verte et durable.

Qu’est-ce qu’une chaîne d’approvisionnement durable ?

Mme Rebolledo explique que «C’est une chaîne d’approvisionnement qui intègre des critères environnementaux dans tout le processus d’achat. Ces critères varient toutefois d’une entreprise à une autre.»

Différents points peuvent être ciblés comme étant importants pour votre entreprise d’un point de vue écologique. En voici quelques exemples.

1. La réduction des achats par la réutilisation et le recyclage

«C’est certain que l’achat le plus écologique, c’est celui qu’on évite de faire, affirme Mme Rebolledo. Cela signifie qu’il faut réaliser différents efforts avant d’acheter, comme réparer, réutiliser, recycler, louer, etc.»

2. L’achat de matériaux les plus écologiques possible

«On veut que les produits soient fabriqués avec des matériaux non toxiques par exemple, mais aussi, qu’ils soient les plus durables possible», illustre Mme Rebolledo.

3. La réduction des émissions de gaz à effet de serre liés au produit

«Il faut évaluer à quel point la fabrication du produit a émis des gaz à effet de serre, mais aussi, son transport», mentionne l’experte.

4. Le cycle de vie du produit

«Il faut penser à ce qu’il se passera une fois que le produit aura terminé sa vie utile, indique Mme Rebolledo. Qu’est-ce que le consommateur pourra en faire? Est-ce qu’il pourra le retourner? Sera-t-il facilement recyclable?»

Établissez vos priorités pour une chaîne d’approvisionnement durable

Pour déterminer les critères environnementaux à intégrer dans votre processus d’achat, vous devez vous questionner à propos de ce que vous considérez comme étant vraiment important.

Cependant, il est fort possible que vous ne soyez pas en mesure de faire tout ce que vous souhaiteriez. Si c’est le cas, vous devrez faire des compromis.

Certains critères pourraient être prioritaires, alors que d’autres pourraient être souhaitables, mais non indispensables. «Il arrive que le respect de certains critères vienne avec un prix à payer, alors les entreprises doivent décider jusqu’où elles sont prêtes à aller pour respecter ce critère», explique l’experte.

À ses yeux, une entreprise ne peut pas dire que l’environnement est très important pour elle, mais choisir seulement les fournisseurs qui offrent le plus bas prix.

«Toutefois, les entreprises plus vertes n’ont pas toujours des prix plus élevés, précise-t-elle. Parfois, les entreprises arrivent à faire les choses différemment, plus efficacement, ce qui permet d’économiser ailleurs pour compenser certains choix écologiques qui peuvent être plus dispendieux.»

Certaines stratégies telles que la réduction des achats et le recyclage de matériaux pourraient même vous permettre de faire des économies importantes.

Comment trouver des fournisseurs durables?

Une fois vos critères environnementaux prioritaires déterminés, il faut les ajouter à votre processus de sélection des fournisseurs dans le services des achats.

«Les critères définis comme importants par l’entreprise doivent être cohérents avec ses choix», affirme Mme Rebolledo.

Il n’est toutefois pas toujours évident de s’y retrouver. «On peut regarder quelles sont les certifications environnementales dans un domaine d’activité et chercher des fournisseurs qui les ont obtenues, indique Mme Rebolledo. C’est toutefois un monde très complexe dans lequel naviguer et les certifications ne garantissent pas non plus que tout est parfait dans l’entreprise. Mais cela démontre une forme de sérieux chez le fournisseur, ou du moins, une indication qu’il travaille à remplir certaines conditions.»

Quelle recherche effectuer pour évaluer vos fournisseurs?

S’il est important de faire confiance à ses fournisseurs, Mme Rebolledo est d’avis qu’il faut demeurer prudent. Par exemple, elle croit qu’idéalement, une entreprise devrait réaliser des inspections chez ses fournisseurs. «Il faut éviter de s’en tenir à croire ce qu’ils disent, surtout si c’est la première fois qu’on fait affaire avec eux», indique-t-elle.

Si on n’arrive pas à trouver des fournisseurs qui ont les standards qu’on recherche, on peut les aider à s’améliorer au niveau de la performance environnementale.

Il peut être difficile, cependant, de multiplier les visites chez les fournisseurs, surtout s’ils sont à l’étranger. «En plus, les entreprises ne font souvent pas affaire directement avec les fournisseurs, mais avec des distributeurs, observe Mme Rebolledo. Cela complique les choses, mais les dirigeants doivent tout de même faire leurs devoirs, poser des questions par rapport à l’approvisionnement et aux systèmes de production des fournisseurs directs, mais aussi, de deuxième et de troisième niveau.»

Travailler de pair avec vos fournisseurs

Considérant que personne n’est parfait – ni aucune entreprise! – mais que des améliorations peuvent toujours être apportées, vous pouvez travailler en ce sens avec vos partenaires d’affaires. C’est la technique de développement des fournisseurs.

«Si on n’arrive pas à trouver des fournisseurs qui ont les standards qu’on recherche, on peut les aider à s’améliorer au niveau de la performance environnementale, explique Mme Rebolledo. Par exemple, pour développer des indicateurs, pour former du personnel, etc.»

Ce sont souvent les grands donneurs d’ordres et les grandes entreprises qui s’engagent dans de telles initiatives pour des raisons de ressources disponibles. «Par contre, rien n’empêche les dirigeants de PME de discuter avec leurs fournisseurs pour chercher des solutions et unir leurs forces pour, qu’ensemble, ils trouvent des façons de s’améliorer.»

Finalement, il ne faut pas hésiter à aller chercher de l’aide. «Rendre sa chaîne d’approvisionnement plus verte est un processus complexe qui comprend bien des éléments techniques comme les matériaux, l’analyse du cycle de la vie, les technologies et les certifications, ajoute-t-elle. Il faut aller chercher des compétences pour y voir clair. Heureusement, des experts sont là pour vous aider à faire les bons choix et il est aussi possible d’en discuter dans différents réseaux d’entrepreneur.es et regroupements sectoriels.»

Prochaines étapes

Vous voulez en apprendre davantage? Téléchargez notre guide numérique sur la gestion des stocks ou prenez rendez-vous avec nos spécialistes pour discuter des possibilités d’optimisation de votre chaîne d’approvisionnement.

Partager