Logo - Banque de développement du Canada - BDC
Chaîne d’approvisionnement Article | Lecture de 10 minutes

7 étapes pour décarboniser votre chaîne d’approvisionnement

C’est plus facile que vous ne le pensez, et le jeu en vaut la chandelle.
women with green shirt working, doing paperwork nest to a mac

Réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz à effet de serre (GES) est essentiel pour lutter contre les changements climatiques et atteindre les objectifs fédéraux et provinciaux de réduction des émissions de carbone. De nombreuses entreprises, petites, moyennes et grandes, font déjà leur part en se fixant des objectifs à court (un an), à moyen (trois ans et plus) et à long (cinq ans et plus) terme pour mesurer le fruit de leurs efforts et respecter leurs engagements en matière de carboneutralité.

La réduction des émissions de votre entreprise passe par votre chaîne d’approvisionnement. Environ 60 % des émissions de GES dans le monde et jusqu’à 90 % des émissions totales de GES des entreprises sont attribuables aux chaînes d’approvisionnement. C’est pourquoi les entreprises doivent aller au-delà de la décarbonisation de leurs activités quotidiennes. La décarbonisation de l’ensemble de votre chaîne d’approvisionnement peut sembler une tâche ardue, mais cela n’est pas aussi compliqué qu’on pourrait le croire, et le résultat en vaut la peine.

Voici quelques étapes clés qui vous aideront à réduire l’empreinte carbone de votre chaîne d’approvisionnement.

1. Faire un rapide exercice de schématisation

Vous ne pouvez pas réduire l’empreinte carbone de votre chaîne d’approvisionnement si vous n’en connaissez pas l’ampleur réelle. Votre première étape pour atteindre la carboneutralité devrait donc consister à dresser la liste de toutes les activités émettant du carbone dans votre chaîne d’approvisionnement. Sans ces renseignements, il est impossible de fixer des objectifs réalistes et d’en faire part à vos fournisseuses et fournisseurs.

Selon Marianne Pemberton, conseillère principale en développement durable à BDC, cartographier votre chaîne d’approvisionnement n’a pas besoin d’être compliqué et peut se faire en une heure à peine.

Peu importe la manière dont vous le faites, que ce soit avec un stylo et du papier ou une feuille de calcul, la première étape consiste à dresser une liste de toutes les activités qui consomment de l’énergie dans votre entreprise.

«Commencez par l’endroit où vous travaillez physiquement, puis examinez la façon dont vous, votre personnel et vos marchandises bougent», explique-t-elle.

Une fois que vous avez dressé une liste aussi exhaustive que possible, entourez ou soulignez d’où viennent les combustibles fossiles que vous achetez et l’usage que vous en faites (par exemple, chauffer votre bâtiment ou alimenter votre flotte de véhicules). Il s’agit des émissions des portées 1 et 2, qui sont les plus faciles à réduire, car vous avez un contrôle direct sur celles-ci.

Une fois que vous avez cerné les possibilités de réduction des émissions dans ces activités, il est temps de vous pencher sur les émissions de la portée 3, ce qui signifie que vous devez vous pencher sur vos fournisseuses et fournisseurs. L’évaluation en amont des entreprises fournisseuses est un moyen inestimable de trouver des processus plus efficaces qui permettent de réaliser des économies et de réduire les émissions communes.

Quelles sont les émissions de portée 3?

Les émissions de portée 3 sont toutes les émissions qui ne sont pas produites par votre entreprise et qui ne résultent pas d’activités menées à partir d’actifs détenus ou contrôlés par votre entreprise. Elles comprennent les émissions provenant de l’extraction ou de la transformation des matières premières (en amont) ou les émissions provenant de l’utilisation par la clientèle (en aval). Par exemple, pour un constructeur automobile:

  • les émissions en amont proviennent de l’extraction de l’acier utilisé pour fabriquer le châssis de la voiture
  • les émissions en aval proviennent des personnes qui conduisent la voiture

Lorsque vous cherchez à décarboniser votre chaîne d’approvisionnement, vous devez commencer par les aspects qui sont les plus importants pour votre entreprise, ainsi que pour votre clientèle et vos parties prenantes.

2. Suivre les traces de l’argent en évaluant les entreprises fournisseuses clés

Au cours de votre exercice de cartographie de votre chaîne d’approvisionnement, vous pouvez généralement déterminer les entreprises fournisseuses et les activités clés pour lesquelles vous pourriez le plus réduire votre empreinte carbone.

Ce processus devient plus compliqué pour les entreprises dont les chaînes d’approvisionnement sont complexes. Par exemple, une entreprise de torréfaction de café consacre 90 % de son budget à une seule chose: le café. Par contre, pour une entreprise de produits cosmétiques, la chaîne d’approvisionnement est beaucoup plus complexe. Peut-être devez-vous vous procurer une dizaine d’ingrédients ou plus auprès d’entreprises fournisseuses pour fabriquer un seul produit. Pour une entreprise de ce type, Marianne Pemberton estime qu’il faut donner la priorité à la décarbonisation des ingrédients les plus coûteux de la chaîne d’approvisionnement.

Si vous consacrez la majeure partie de votre budget à un ou deux ingrédients, vous devez alors vous concentrer sur les activités dans lesquelles l’argent permettra d’obtenir les réductions de GES les plus importantes.

3. Déterminer les activités dont l’intensité en carbone est la plus forte

Une fois que vous avez déterminé les activités ou les entreprises fournisseuses avec lesquelles vous dépensez le plus d’argent, vous devez pousser votre réflexion et vous demander si votre entreprise est aussi efficiente que possible en matière d’émissions de carbone.

Dans l’exemple de l’entreprise de torréfaction, située à Vancouver, Marianne Pemberton indique qu’il faut se poser la question suivante: «D’où viennent mes grains de café et comment me parviennent-ils?» Choisir de les faire transporter par bateau depuis une ferme au Guatemala produira beaucoup moins d’émissions que de les faire transporter par avion depuis l’Indonésie ou l’Éthiopie.

Peut-être que ce sont les méthodes de transport utilisées par vous et votre personnel qui contribuent le plus à votre empreinte carbone? Elles sont également prises en compte dans votre chaîne d’approvisionnement. Si vous ou votre personnel voyagez beaucoup pour des raisons professionnelles, il est essentiel de réfléchir à la manière dont vous le faites. Voyagez-vous par train ou par des moyens à forte intensité de carbone tels que l’avion ou la voiture? Si vous avez du personnel qui se déplace au travail tous les jours, votre bâtiment est-il situé à un emplacement central, à proximité des transports en commun, ou se trouve-t-il dans une zone éloignée qui oblige les gens à prendre leur voiture pour s’y rendre?

Pour de nombreuses entreprises, cela vaut la peine de se demander si le personnel a besoin de se rendre chaque jour sur un lieu de travail physique ou si un modèle hybride conviendrait. Une telle décision peut avoir des répercussions importantes sur les émissions générées par vos activités.

4. Recueillir des données et fixer des objectifs réalistes

L’un des meilleurs moyens de déterminer les éléments de votre chaîne d’approvisionnement dont l’intensité en carbone est la plus forte est d’utiliser un outil de suivi des émissions, comme ceux mis au point par le GHG Protocol (protocole des GES). Quel que soit l’outil que vous choisissez d’utiliser, il doit couvrir votre chaîne d’approvisionnement du début à la fin, depuis l’extraction des ressources jusqu’à l’usine, puis du point de vente dans les magasins jusqu’à l’élimination.

Vous pouvez également travailler avec des entreprises telles que le Groupe OPTEL. OPTEL recueille les données et calcule les émissions de GES à différents niveaux organisationnels, ce qui permet aux entreprises de mieux comprendre les endroits où leur chaîne d’approvisionnement crée des émissions et où se trouvent les possibilités de les réduire.

Lorsque vous avez une idée précise de l’empreinte carbone de votre entreprise et que vous avez déterminé les activités qui génèrent la plus grande partie des émissions de votre chaîne d’approvisionnement, il est temps de fixer des objectifs réalistes en matière d’émissions pour votre entreprise et vos fournisseuses et fournisseurs.

Pour ce faire, vous pouvez vous appuyer sur l’initiative Science Based Targets. Elle aide les entreprises à fixer des objectifs réalistes de réduction des émissions. Une fois que vous avez fixé les objectifs de réduction des émissions de carbone pour votre entreprise, il faut les respecter, ce qui signifie que vous devez collaborer étroitement avec vos fournisseuses et fournisseurs afin de les rallier à votre cause.

5. Travailler en étroite collaboration avec vos fournisseuses et fournisseurs

Vous devez travailler avec vos fournisseuses et fournisseurs et les aider à réduire leurs émissions de GES. C’est la seule façon de réussir à décarboniser votre chaîne d’approvisionnement. Vous devez faire participer vos fournisseuses et fournisseurs au processus et vous assurer qu’ils comprennent pourquoi la décarbonisation est importante pour votre entreprise et pour la leur.

«Ne commencez pas avec une entreprise fournisseuse en Chine. Commencez par une entreprise fournisseuse qui se trouve à proximité, car il y a de fortes chances que vous la connaissiez», explique Florent Bouguin, chef de la direction technologique de Groupe OPTEL.

Selon Florent Bouguin, vous devez également aborder la question du numérique avec vos fournisseuses et fournisseurs afin de s’assurer qu’ils peuvent suivre et fournir les données nécessaires pour montrer qu’ils atteignent vos objectifs. La collecte de données vérifiées sur les émissions est le seul moyen de vous assurer que vous travaillez avec des fournisseuses et fournisseurs qui prennent l’action climatique au sérieux.

6. Trouver des entreprises fournisseuses «vertes»

La collecte de données sur les émissions auprès de vos fournisseuses et fournisseurs vous permettra également d’éviter de tomber dans le piège de l’écoblanchiment. Faites preuve de prudence si les entreprises fournisseuses font des déclarations sur la durabilité, mais n’offrent aucun chiffre pour les étayer.

Le meilleur moyen est de s’adresser à des entreprises certifiées, telles que celles qui ont obtenu la certification B Corp.

Mais la certification B Corp n’est pas la seule option. Il existe d’autres certifications comme ISO 14001, Cradle to Cradle ou la certification Rainforest Alliance qui peuvent démontrer l’engagement d’une entreprise fournisseuse en matière de gestion environnementale et des émissions, Vous pouvez également demander à vos fournisseuses et fournisseurs de fournir une déclaration environnementale de produits (DEP), qui donne une idée précise de l’impact environnemental de leurs produits et services.

Les avantages de l’achat local

Bien que l’achat local soit une bonne pratique en matière de développement durable, cela ne réduira pas nécessairement les émissions de carbone de votre chaîne d’approvisionnement. En effet, on ne peut pas partir du principe qu’une entreprise fournisseuse locale produit automatiquement moins d’émissions qu’une entreprise en Chine ou en Inde, par exemple.

Néanmoins, acheter plus près de chez soi peut aider une entreprise à être plus résiliente, car cela réduit les risques associés aux interruptions de la chaîne d’approvisionnement dues à des événements tels que les catastrophes naturelles et les phénomènes météorologiques extrêmes, ainsi qu’aux perturbations économiques mondiales. Cela réduit également les émissions et les coûts liés au transport.

7. Obtenir de l’aide

La décarbonisation des chaînes d’approvisionnement est essentielle pour atténuer les changements climatiques et atteindre les objectifs mondiaux de carboneutralité. La réduction des émissions de votre chaîne d’approvisionnement aidera non seulement à protéger la planète, mais peut aussi permettre à votre entreprise d’être plus durable et plus résiliente et de se démarquer.

Vous pouvez obtenir de l’aide dans votre démarche. BDC peut vous apporter le soutien et les conseils dont vous avez besoin pour mettre en place une chaîne d’approvisionnement plus durable et plus verte.

Votre vie privée

BDC utilise des témoins de navigation (cookies) pour améliorer votre expérience sur son site et à des fins publicitaires, pour vous offrir des produits ou des services qui sont pertinents pour vous. En cliquant sur «J’ai compris» ou en poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à leur utilisation.

Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.