Logo - Banque de développement du Canada - BDC
Leadership climatique Article | Lecture de 13 minutes

LEED, ENERGY STAR, BOMA BEST, et bien plus encore: un guide sur les normes et certifications canadiennes en matière de bâtiments écologiques

Les bâtiments verts sont écoénergétiques et peuvent contribuer à réduire les émissions de carbone et l’impact environnemental d’une entreprise.
women walking next to a building with plants

Prévoyez-vous emprunter de l’argent pour construire un nouveau bâtiment ou rénover un bâtiment existant? Les institutions financières et les banques vous poseront des questions sur l’impact environnemental de votre projet et le but de celui-ci.

«En fait, les banques seront bientôt tenues de divulguer les risques climatiques associés à l’argent qu’elles prêtent. Elles peuvent choisir de ne pas financer un projet qui aura une incidence négative importante sur les émissions de carbone», dit Mark Hutchinson, vice-président des programmes de construction écologique et de l’innovation du Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCA).

De nombreuses certifications et évaluations par des tiers ont été créées pour évaluer l’empreinte environnementale d’un bâtiment. Notre guide vous présentera les certifications les plus courantes et les plus crédibles en matière de bâtiments écologiques au Canada.

Table des matières:

Qu’est-ce que la certification LEED?

Le système LEED, ou Leadership in Energy and Environmental Design, est un système de points utilisé dans plus de 167 pays dans le monde pour évaluer la durabilité des bâtiments.

La certification LEED en bref

Site Web de l’administrateur du programme
Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCA)

Coût
En fonction du système d’évaluation et du type et de la taille du bâtiment. Par exemple, les frais pour un nouveau bâtiment commercial d’une superficie allant jusqu’à 2 500 m2 sont de 7 250 $, alors que le coût de la certification d’un bâtiment existant de la même taille est de 4 350 $.

Admissibilité
Tous les types de bâtiments, tous les nouveaux projets d’aménagement de terrains ou les collectivités existantes (secteurs d’une ville).

Recertification
La certification doit être renouvelée tous les trois ans.

La certification LEED signifie qu’un bâtiment utilise des produits et des pratiques durables qui préservent les ressources, réduisent les coûts d’exploitation, diminuent les émissions de carbone et créent un environnement plus sain.

Lorsque le programme a été lancé il y a près de 30 ans, il était destiné aux nouveaux bâtiments «écologiques», mais il a pris de l’expansion et évolué au fil des ans pour viser également les anciens bâtiments rénovés, explique Mark Hutchinson.

«LEED met l’accent sur la durabilité, c’est-à-dire sur l’impact sur l’environnement ainsi que sur les occupantes et occupants. Un bâtiment ne peut être considéré comme étant durable s’il ne constitue pas un endroit sain», dit-il.

Les projets qui visent la certification LEED obtiennent des points pour l’adoption de stratégies de bâtiment durable dans plusieurs catégories, telles que les pratiques de construction durable, les matériaux utilisés, les émissions de carbone, l’efficacité énergétique ou l’utilisation de l’eau.

Chaque élément est pondéré différemment. Pour les nouvelles constructions, Mark Hutchinson indique que l’accent est mis sur les matériaux utilisés. «En effet, le choix des matériaux a une incidence importante sur les émissions de carbone liées à la construction, ainsi que sur la santé des personnes qui occupent le bâtiment.»

Selon le nombre de points obtenus, un projet ou un bâtiment obtient l’un des quatre niveaux d’évaluation LEED suivants (le niveau Platine est le plus élevé):

  • Certifié (40 à 49 points accumulés)
  • Argent (50 à 59 points accumulés)
  • Or (60 à 79 points accumulés)
  • Platine (80 points ou plus accumulés)

Types de projets LEED:

Conception et construction de bâtiments (C+CB) — pour tous les bâtiments neufs ou faisant l’objet de rénovations importantes, y compris les écoles, les entrepôts, les établissements de soins de santé, les centres de distribution et bien plus encore.

Conception et construction de l’intérieur (C+CI) — pour les projets de modernisation de l’intérieur des bâtiments, y compris les bâtiments commerciaux.

Exploitation et entretien des bâtiments (E+E) — pour les bâtiments et espaces existants qui sont améliorés avec peu de travaux de construction, ou sans travaux.

Habitation — pour les résidences unifamiliales ou les bâtiments à logements multiples de faible hauteur (d’un à trois étages) ou de hauteur moyenne (de quatre étages ou plus).

LEED met l’accent sur la durabilité, c’est-à-dire sur l’impact sur l’environnement ainsi que sur les occupantes et occupants. Un bâtiment ne peut être considéré comme étant durable s’il ne constitue pas un endroit sain.

La certification LEED comporte les étapes suivantes:

Une fois que vous avez déterminé quel programme LEED répond le mieux à vos objectifs (comme C+CB, C+CI ou E+E), vous devez suivre les étapes suivantes:

  1. Déterminez le système d’évaluation LEED auquel le projet est admissible.
  2. Inscrivez votre projet en ligne et payez les frais d’inscription.
  3. Préparez votre dossier de certification et soumettez-le à l’examen du CBDCA.
  4. Si votre projet se qualifie, payez les frais de certification.

Avantages de la certification LEED

LEED reconnaît que la durabilité doit faire partie de la conception, de la construction et de l’exploitation des bâtiments neufs. LEED aide les propriétaires de bâtiments existants à réduire les émissions de carbone, la consommation d’énergie, les déchets et la consommation d’eau dans ceux-ci, à prioriser des matériaux plus sûrs et à réduire l’exposition des occupantes et des occupants aux toxines.

Du fait de sa renommée internationale, LEED démontre également à votre clientèle et à vos locataires que vous prenez le développement durable au sérieux.

Le système LEED fournit également un cadre qui définit les mesures les plus importantes que les entreprises de construction et les propriétaires de bâtiments peuvent prendre pour minimiser les effets néfastes d’un bâtiment sur l’environnement et sur la santé humaine. Consultez notre article détaillé sur les avantages de la certification LEED.

Qu’est-ce que la certification ENERGY STAR?

La certification ENERGY STAR permet de comparer le rendement énergétique d’un bâtiment avec celui d’autres bâtiments à l’aide d’un très vaste ensemble de données sur des dizaines de milliers de bâtiments au Canada.

ENERGY STAR en bref

Administrateur du programme
Ressources naturelles Canada en partenariat avec EnerQuality

Coût
La demande de certification est gratuite, mais il y a des honoraires à payer pour la vérification effectuée par une professionnelle agréée ou un professionnel agréé.

Admissibilité
Tous les bâtiments (industriels, commerciaux, résidentiels, bureaux).

Recertification
La certification doit être renouvelée chaque année.

Après une première évaluation, un bâtiment obtient une cote de rendement comprise entre 1 et 100. Cette cote représente la consommation d’énergie par mètre carré d’un bâtiment par rapport à celle d’autres bâtiments du même type. Plus la cote est élevée, plus le bâtiment est écoénergétique.

«Pour obtenir la certification ENERGY STAR, la ou le propriétaire d’un bâtiment doit comparer au moins 12 mois consécutifs de données énergétiques mesurées et obtenir une cote ENERGY STAR de 75 ou plus», explique Mark Hutchinson. Si vous obtenez une cote de 75, cela signifie que votre bâtiment consomme moins d’énergie que 75 % des bâtiments comparables.

Là ou le propriétaire du bâtiment doit fournir des informations sur la taille et le type d’occupation du bâtiment, ainsi que sur sa consommation d’énergie (sur la base des factures de gaz naturel, d’électricité et de services publics). En fonction de ces renseignements, sa consommation d’énergie par mètre carré peut être calculée et comparée aux autres bâtiments de l’ensemble de données.

Cependant, il faut disposer de suffisamment de données sur des bâtiments similaires pour déterminer qu’un bâtiment se situe dans le percentile 75. ENERGY STAR possède actuellement des données sur 16 types de bâtiments différents au Canada, des bureaux aux immeubles à logements multiples, en passant par les immeubles d’habitation et les hôtels.

Étapes pour obtenir la certification ENERGY STAR

Suivez les étapes suivantes pour obtenir la certification ENERGY STAR et faire en sorte que votre bâtiment soit aussi écoénergétique que possible:

  1. Inscrivez-vous sur ENERGY STAR Portfolio Manager, un outil en ligne gratuit.
  2. Comparez votre bâtiment à l’aide d’au moins 12 mois consécutifs de données énergétiques mesurées.
  3. Obtenez une cote ENERGY STAR de 75 ou plus.
  4. Entamez le processus de demande en ligne.
  5. Engagez une professionnelle agréée ou un professionnel agréé qui effectuera une visite du site afin de vérifier les renseignements compris dans votre demande.
  6. Terminez la demande en ligne.

Avantages de la certification ENERGY STAR

Le programme ENERGY STAR est entièrement axé sur l’efficacité énergétique. Mais en réduisant la quantité d’énergie consommée par votre bâtiment, vous bénéficierez également de certains avantages, notamment:

  • Réduction des coûts d’exploitation
  • Augmentation de la valeur de votre bâtiment
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Augmentation des taux de location et d’occupation

Qu’est-ce que la certification BOMA BEST?

BOMA BEST est l’un des principaux programmes de certification durable du Canada pour les immeubles existants. Il évalue notamment la consommation d’énergie, la conservation de l’eau, la gestion des déchets, la qualité de l’air intérieur et les systèmes de gestion environnementale d’un bâtiment. L’immeuble reçoit ensuite une note en fonction de son rendement.

La certification BOMA BEST en bref

Site Web de l’administrateur du programme
Association des propriétaires et administrateurs d’immeubles du Canada (BOMA Canada)

Coût
De 240 $ à 32 250 $, selon la taille et le type d’immeuble.

Admissibilité
Immeubles commerciaux et institutionnels.

Recertification
La certification doit être renouvelée tous les trois ans.

Adapté aux priorités environnementales, à la réglementation et aux normes industrielles du Canada, le programme BOMA BEST est une norme de durabilité adoptée, reconnue et respectée par un grand nombre de propriétaires et de gestionnaires d’immeubles partout au pays.

BOMA BEST propose quelques programmes pour répondre aux besoins des propriétaires ou gestionnaires d’immeubles:

  • BOMA BEST Bâtiment durable – axé sur la durabilité et les impacts environnementaux.
  • BOMA BEST Bâtiment intelligent – axé sur les caractéristiques intelligentes d’un bâtiment, telles que la sécurité, l’exploitation, la surveillance et le suivi.

Le programme BOMA BEST Bâtiment durable est le plus utilisé et fournit une feuille de route aux propriétaires et gestionnaires d’immeubles pour les aider à améliorer la durabilité de leurs actifs et réduire leur impact sur l’environnement. En utilisant un questionnaire visant à noter l’immeuble, les propriétaires et les gestionnaires peuvent déterminer les mesures à prendre pour atteindre les différents niveaux de certification, qui vont du niveau «De base» au niveau «Platine».

Notes de rendement: Le premier niveau, «de base», est accordé aux immeubles qui répondent aux exigences minimales du programme BOMA BEST. Au-delà du niveau «de base», il y a quatre niveaux, déterminés en fonction du pourcentage de réussite du questionnaire:

  • Bronze – entre 30 % et 59 %
  • Argent – entre 60 % et 79 %
  • Or – entre 80 % et 89 %
  • Platine – 90 % ou plus

Avantages de la certification BOMA BEST

La certification BOMA BEST Bâtiment durable démontre l’engagement d’une ou d’un propriétaire d’immeuble en faveur de la durabilité et de la responsabilité environnementale. Elle peut également rendre un bâtiment plus facile à commercialiser et plus attrayant pour les locataires qui se soucient de l’environnement.

Le programme offre également aux propriétaires d’immeubles un soutien continu, des ressources et une formation pour les aider dans leur démarche d’amélioration continue et de durabilité.

Si vous êtes locataire d’un immeuble certifié BOMA BEST, Mark Hutchinson indique que vous pouvez réduire vos coûts d’exploitation grâce aux mesures d’efficacité énergétique et de conservation de l’eau.

«BOMA BEST ne s’agit pas seulement d’efficacité énergétique, mais d’une approche globale. Le programme s’intéresse à tout, de l’utilisation de l’énergie à la conservation de l’eau, en passant par les produits chimiques ou les produits de nettoyage que vous utilisez, dit Mark Hutchinson. Vous pourriez également constater une baisse des congés de maladie et une augmentation de la productivité parce que l’immeuble offre un environnement de travail plus sain à votre personnel.»

La certification BOMA BEST Bâtiment durable est un excellent point de départ pour les entreprises qui commencent à peine à s’engager sur la voie de la durabilité.

«Le questionnaire vous invite à répondre à des questions comme "Avez-vous modernisé vos systèmes d’éclairage pour les remplacer par des systèmes à DEL? Avez-vous remplacé les installations d’eau dans les salles de bain?" Lorsqu’on commence et qu’on cherche des idées pour s’améliorer, cela peut être très utile», déclare Mark Hutchinson.

BOMA BEST ne s’agit pas seulement d’efficacité énergétique, mais d’une approche globale. Le programme s’intéresse à tout, de l’utilisation de l’énergie à la conservation de l’eau, en passant par les produits chimiques ou les produits de nettoyage que vous utilisez.

Étapes pour obtenir la certification BOMA BEST

Le processus de certification BOMA BEST comporte trois étapes clés:

  1. Auto-évaluation. Les propriétaires ou gestionnaires d’immeubles remplissent un questionnaire en ligne couvrant un large éventail de critères de durabilité.
  2. Vérification. Une évaluatrice ou un évaluateur BOMA BEST qualifié examine le questionnaire et procède à une vérification sur place pour confirmer les renseignements.
  3. Certification et reconnaissance. Une fois le processus de vérification terminé, l’immeuble reçoit le niveau de certification correspondant à la note obtenue.

Qu’est-ce que la certification Green Globes?

Green Globes est dirigé par la Green Building Initiative (GBI). Il s’agit d’un système de certification complet, trois en un, qui évalue la durabilité environnementale, la santé et le bien-être et la résilience pour tous les types de bâtiments commerciaux.

La certification Green Globes en bref

Site Web de l’administrateur du programme
Green Building Initiative

Coût
Inscription du projet (2 000 $); évaluation finale des bâtiments existants (5 100 $ à 21 250 $, en fonction de la superficie du bâtiment).

Admissibilité
Nouveaux bâtiments commerciaux et bâtiments commerciaux existants.

Recertification
La certification doit être renouvelée tous les 18 mois; nécessite une recertification par l’intermédiaire du programme BOMA BEST pour les bâtiments existants.

Green Globes certifie les projets qui atteignent au moins 35 % des 1 000 points pour le projet. Son approche vise à engendrer les résultats les plus durables et tient compte du type de bâtiment, de son emplacement et des besoins de ses occupantes et occupants.

Étapes pour obtenir la certification Green Globes

  1. Créez un compte GBI.
  2. Ajoutez un projet et sélectionnez un programme Green Globes pour accéder au questionnaire en mode test.
  3. Inscrivez le projet pour obtenir un accès complet au questionnaire.
  4. Demandez un devis et achetez des services d’évaluation.
  5. Travaillez avec une évaluatrice ou un évaluateur Green Globes pour obtenir une ou plusieurs évaluations par des tiers.
  6. Recevez un rapport final contenant votre note et votre certification Green Globes.

Qu’est-ce que la certification Living Building Challenge?

Quels que soit la taille ou l’emplacement du projet, la certification Living Building Challenge fournit un cadre relativement à la conception et à la construction ainsi qu’à la relation entre les personnes, les collectivités et la nature.

La certification Living Building Challenge en bref

Site Web de l’administrateur du programme
International Living Future Institute

Coût
Dépend de la taille et de la complexité du projet.

Admissibilité
Bâtiments résidentiels, commerciaux et institutionnels, infrastructures et projets de paysagement. Au moins 12 mois d’exploitation du bâtiment sont nécessaires pour évaluer son rendement réel.

La certification Living Building Challenge vise à récompenser les projets qui rétablissent la relation entre les personnes et la nature dans un monde de plus en plus urbanisé.

Étapes pour obtenir la certification Living Building Challenge

  1. Adhérez au niveau Premium auprès de l’International Living Future Institute.
  2. Fournissez des renseignements de base sur le projet et payez les frais d’inscription.
  3. Téléchargez la documentation requise pour la certification.
  4. Envoyez un courriel à l’International Living Future Institute pour l’informer que le projet est prêt.
  5. Payez les frais de certification.
  6. Faites effectuer l’audit de certification.

Qu’est-ce que le programme Net Zero Home Labelling?

Le programme Net Zero Home Labelling est destiné aux habitations résidentielles. Le programme fournit à l’industrie et aux consommatrices et consommateurs une exigence technique à deux niveaux, clairement définie et rigoureuse, qui reconnaît les maisons Net Zero et Net Zero Ready, ainsi que les entreprises de construction et de rénovation qui les fournissent.

Le programme d’étiquetage Net Zero (Net Zero Home Labelling) en bref

Site Web de l’administrateur du programme
Association canadienne des constructeurs d’habitations (ACCH)

Coût
Frais d’inscription des participantes et participants (entre 51 $ et 255 $) + frais d’inscription de l’habitation (102 $).

Admissibilité
Bâtiments résidentiels unifamiliaux et à logements multiples, neufs et existants.

Recertification
La certification doit être renouvelée tous les ans.

Que sont les normes du bâtiment à carbone zéro (BCZ)?

Les normes du bâtiment à carbone zéro fournissent un cadre pour évaluer la performance carbone d’un bâtiment. Les normes peuvent s’appliquer à tous les bâtiments, à l’exception des maisons unifamiliales et des bâtiments résidentiels à logements multiples de trois étages ou d’une superficie maximale de 600 mètres carrés.

Les normes du bâtiment à carbone zéro en bref

Site Web de l’administrateur du programme
Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCA)

Coût
En fonction de la voie de certification choisie et de la taille du projet. Norme du bâtiment à carbone zéro – Design: les frais d’inscription commencent à 2 750 $; les frais de certification commencent à 3 520 $. Norme du bâtiment à carbone zéro – Performance: pas de frais d’inscription; frais de certification à partir de 1 500 $.

Admissibilité
Tous les bâtiments de plus de trois étages ou d’une superficie de plus de 600 mètres carrés et plus peuvent être certifiés en fonction de la norme Design.

Recertification
La certification doit être renouvelée tous les ans.

Il existe deux normes:

  • La Norme du bâtiment à carbone zéro – Design guide la conception de nouveaux bâtiments ou les rénovations.
  • La Norme du bâtiment à carbone zéro – Performance s’intéresse à la phase d’exploitation du cycle de vie d’un bâtiment existant et à l’impact de son exploitation en matière de changements climatiques.

Un bâtiment peut respecter les deux normes, mais il ne peut pas les respecter en même temps, explique Mark Hutchinson.

«Dans le cas d’un nouveau bâtiment, il convient d’appliquer la Norme du bâtiment à carbone zéro – Design. Ses exigences permettent de s’assurer qu’après une année d’exploitation, il est possible d’atteindre la Norme du bâtiment à carbone zéro – Performance, dit-il. Les renseignements nécessaires pour atteindre les normes BCZ sont en fait très simples. Vous devez être en mesure de démontrer comment vous équilibrez les sources émettrices de carbone avec des sources d’énergie propres et des compensations.»

Qu’il s’agisse d’une nouvelle conception ou d’une rénovation, les normes imposent également ce qui suit:

  • Des limites en matière de combustion sur place (combustion de carburants ou de biomasse pour produire de la chaleur ou de l’énergie)
  • Des seuils d’efficacité énergétique
  • Des exigences relatives à l’utilisation de réfrigérants, à la demande d’énergie de pointe et à l’étanchéité à l’air

De plus, un bâtiment qui dispose d’un système de combustion sur place (par exemple, une chaudière au gaz naturel) doit élaborer un plan de transition vers la décarbonisation (un plan visant à abandonner la combustion sur place). De même, il faut avoir un plan relativement à l’évolution des systèmes mécaniques, tels que les systèmes de chauffage, de refroidissement et de ventilation, au fil du temps.

Malgré tout, la certification n’est pas aussi onéreuse qu’il n’y paraît, affirme Mark Hutchinson. Contrairement à d’autres certifications de bâtiments liées à la durabilité qui prennent en compte un large éventail d’aspects environnementaux, celle-ci se concentre uniquement sur le carbone.

Les renseignements nécessaires à la certification sont en fait très simples. Vous devez être en mesure de démontrer comment vous équilibrez les sources émettrices de carbone avec des sources d’énergie propres et des compensations.

Étapes pour obtenir la certification normes du bâtiment à carbone zéro

Pour obtenir la certification, vous devez rassembler les données relatives à la performance de votre bâtiment et les soumettre au Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCA). Mais avant cela, vous devez suivre une série d’autres étapes, à commencer par comprendre la norme.

Si le bâtiment est neuf, voici les étapes à suivre:

  • Établissez le niveau souhaité de réduction des émissions de carbone.
  • Fixez un calendrier pour la réalisation de l’objectif de carboneutralité.
  • Concevez et construisez le bâtiment.
  • Mettez en œuvre des mesures visant à maximiser l’efficacité énergétique.
  • Introduisez sur le site des systèmes d’énergie renouvelable, si possible (tels que des panneaux solaires ou des systèmes géothermiques).

Vous devrez également procéder à la modélisation et à l’analyse énergétique afin d’évaluer la performance énergétique prévue du bâtiment et de garantir la conformité à la norme. Une fois les systèmes du bâtiment en place, il faut les mettre en service et les tester pour s’assurer qu’ils fonctionnent de manière optimale. Vous devrez également mettre en œuvre des pratiques d’exploitation et d’entretien durables.

Avantages des normes du bâtiment à carbone zéro

Les normes du bâtiment à carbone zéro définissent la conception et la performance opérationnelle sobres en carbone pour les bâtiments. Elles offrent à la fois rigueur et flexibilité, permettant ainsi à tous les bâtiments de minimiser leur impact sur le climat.

Un bâtiment à carbone zéro peut réduire vos coûts d’exploitation et de construction, offrir un environnement plus sain et mener à une plus grande résilience à long terme et à des coûts d’entretien réduits.

Certaines provinces du Canada produisent de l’électricité à partir de sources principalement ou exclusivement renouvelables et sans carbone. Les bâtiments de ces provinces qui dépendent de l’énergie électrique pour le chauffage génèrent moins d’émissions, bien que peu ne soit pas synonyme d’aucune, indique Mark Hutchison. «Il y a toujours des émissions, alors il faut trouver un équilibre.»

Bien entendu, le processus de construction lui-même génère des émissions, tout comme la production de béton, d’acier, d’aluminium, de verre et d’autres matériaux de construction. Toutefois, les Normes tiennent compte de tous ces facteurs.

Vous voulez vous lancer dans le processus de certification de votre bâtiment? Découvrez nos services-conseils en matière de certification ainsi que nos options de financement.

Votre vie privée

BDC utilise des témoins de navigation (cookies) pour améliorer votre expérience sur son site et à des fins publicitaires, pour vous offrir des produits ou des services qui sont pertinents pour vous. En cliquant sur «J’ai compris» ou en poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à leur utilisation.

Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.