Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Démarrer une entreprise avec une mauvaise cote de crédit: 3 astuces pour trouver du financement malgré tout

Vous avez un projet d’affaires mais une mauvaise note à votre dossier de crédit? Obtenir un financement sera plus difficile mais pas impossible. Voici trois astuces pour financer votre entreprise en dépit de ces difficultés.

Temps de lecture: 3 minutes

Partager

Pour beaucoup d’entrepreneurs, les finances de leur l’entreprise sont souvent entremêlées avec leur finance personnelle. Pour quelqu’un ayant une mauvaise cote de crédit, ce scénario peut rendre l’accès à un prêt d’entreprise plus difficile qu’il ne le serait autrement.

La situation est beaucoup plus courante qu’on ne le pense. Valérie Bornais, directrice du Centre de l’entrepreneurship de Québec à la BDC, rencontre régulièrement des entrepreneurs dont l’historique de crédit est entaché. «Bien des gens ne sont pas conscients que leurs habitudes de consommation peuvent affecter leur cote de crédit, explique-t-elle. Ils ne réalisent pas non plus que cela peut nuire à leur projet d’affaires. Il faut savoir, en effet, que les financements sont souvent accordés sur la base du dossier de crédit personnel.»

Cela ne veut pas dire qu’il faille pour autant renoncer à lancer votre entreprise si votre cote de crédit est mauvaise. Tout dépend de ce qui a mis à mal votre situation financière. «Si cela résulte d’un événement malheureux, un divorce, par exemple, mais que le projet d’affaires est solide, on sera plus ouvert à prendre le risque et à vous aider, affirme Mme Bornais. Vous devez toutefois démontrer que vous avez un bon plan d’affaires, un bon produit et que vous êtes bon gestionnaire.»

Quelques solutions s’offrent à vous pour vous permettre d’aller de l’avant avec votre projet d’affaire sans trop de délais.

1. Rétablissez votre situation financière

En premier lieu, il importe d’obtenir votre dossier de crédit auprès d’Equifax ou TransUnion, les deux principales agences d’évaluation du crédit au Canada. Vous connaîtrez ainsi votre score et vous vous assurerez que les informations au dossier soient exactes. Si tel n’est pas le cas, il est possible de les faire corriger en s’adressant à ces agences.

Il existe différentes stratégies pour améliorer votre situation financière. D’abord et avant tout, il importe de payer ses factures à temps – un seul retard de plus de 30 jours peut avoir un impact significatif sur votre cote de crédit – régler en totalité le solde de ses cartes de crédit chaque mois, faire une utilisation judicieuse de sa capacité de crédit, soit pas plus de 30 %, et limiter le nombre de demandes auprès des prêteurs font partie des comportements gagnants pour rétablir un dossier de crédit.

Selon Mme Bornais, vous pouvez aider votre cause en trouvant un ou des associés dont le dossier de crédit est impeccable. Une équipe de dirigeants plus solide financièrement et qualifiée pourra faire pencher la balance.

Dans une telle situation, il est important de consulter un avocat pour rédiger une entente qui détermine les rôles et les responsabilités de chacun et établira les règles au moment de la prise de participation afin de protéger les parties prenantes.

3. Trouvez un garant

Un parent ou un ami peut se porter garant pour faciliter l’octroi d’un prêt. Cette personne doit répondre aux critères d’admissibilité du prêteur.

La décision du prêteur s’appuiera sur l’avoir personnel du garant et son historique de crédit. Le parent ou l’ami doit aussi bien comprendre la portée de son engagement puisque le fait d’être cosignataire du prêt apparaîtra à son dossier de crédit, ce qui pourrait limiter son pouvoir d’emprunt. Il doit également bien saisir l’étendue de ses responsabilités si, par malheur, vous manquiez à vos obligations.

Éviter les dommages avant qu’il ne soit trop tard

Aucun démarrage ne peut se faire sans un apport financier personnel. Mais il ne faut pas attendre d’avoir épuisé ses économies avant de cogner à la porte de son banquier. Une fois que le dossier de crédit est affecté, la côte est forcément plus difficile à remonter.

Notamment, il est important de bien structurer son projet d’affaires dès le départ. L’incorporation vous permet de vous protéger et de séparer le crédit de votre entreprise de votre crédit personnel.

«Il faut aussi planifier son projet en avance, ajoute Mme Bornais. Il est justifié d’utiliser sa marge de crédit pour financer son démarrage, mais il faut avoir un plan de match pour le remboursement des intérêts. Il faut aussi avoir pensé à d’autres sources de financement de démarrage. Vous démontrerez ainsi que vous avez bien fait vos devoirs et hausserez votre crédibilité auprès des prêteurs.»

Partager