3 signes que vous êtes prêt à vendre votre entreprise | BDC.ca
logo BDC

Vendre votre entreprise: 3 signes que vous êtes probablement prêt à vous retirer

Partager

Pour un entrepreneur, vendre son entreprise est peut-être l’une des décisions les plus difficiles. Votre entreprise, ce n’est pas un emploi conventionnel. C’est votre bébé.

Il n’est donc pas surprenant que plusieurs propriétaires d’entreprise soient peu enclins à vendre. Or, même si vous n’avez pas l’intention de vendre prochainement, il est quand même important de réfléchir à votre départ.

«Les entrepreneurs sont des gens motivés. Souvent, leur entreprise, c’est leur vie», dit Cyril Cochrane, directeur général à Capital de croissance et transfert d’entreprise, l’équipe de BDC qui finance les transferts d’entreprise. «La vente de leur entreprise est une question délicate pour nombre d’entre eux.»

M. Cochrane estime que vous devriez vous poser les trois questions suivantes pour déterminer si vous êtes prêt à vendre.

1. Êtes-vous prêt mentalement?

Rares sont les entrepreneurs qui sont réellement prêts psychologiquement à vendre leur entreprise (à l’exception des entreprises technologiques en démarrage qui sont créées précisément dans l’intention d’être vendues après avoir généré des profits). Les raisons peuvent varier. Vous êtes peut-être un maniaque des affaires. Vous pensez peut-être que vous n’en tirerez pas assez d’argent. Vous pensez peut-être aussi que l’entreprise ne peut fonctionner sans vous à la barre.

Quelle que soit la raison, il demeure important de réfléchir à la possibilité de vendre. Si vous tombez soudainement malade ou si vous mourez et que vous n’avez pas de plan de relève, votre famille pourrait devoir se débrouiller seule pour faire fonctionner votre entreprise. «Si vous ne vous préparez pas, votre famille sera aux prises avec de très gros problèmes», prévient M. Cochrane.

La planification de votre relève peut également vous aider à déterminer si vous êtes suffisamment prêt émotionnellement à passer à autre chose. «Une fois que la planification est entamée, vous devriez vous sentir prêt à vendre. Vous commencez à réaliser qu’il est possible de passer à autre chose», ajoute-t-il.

La planification peut également répondre à vos préoccupations au sujet du montant obtenu lors de la vente et du maintien de la viabilité de votre entreprise après la transaction.

2. Avez-vous atteint un plateau?

Si la croissance de votre entreprise stagne ou si vous avez l’impression que vous n’avez plus de nouvelles idées, il pourrait s’agir d’un signe que vous êtes prêt à vendre.

Peut-être avez-vous perdu la motivation pour mener votre entreprise à un niveau supérieur. Ou peut-être n’avez-vous pas envie de procéder aux investissements ou de prendre les décisions nécessaires pour la croissance de votre entreprise, comme la délégation de responsabilités à votre équipe.

Peu importe le problème, réfléchissez aux causes sous-jacentes. Il pourrait s’agir d’un signe que vous souhaitez secrètement passer à autre chose.

3. Votre entreprise est-elle prête?

Votre entreprise doit bien se porter pour attirer des acheteurs prêts à payer le prix que vous demandez. Il faut donc avoir un historique de rentabilité, un bilan solide, des procédures à valeur ajoutée, une bonne clientèle et un plan pour la croissance future de l’entreprise.

Les acheteurs veulent aussi savoir qu’ils peuvent faire rouler l’entreprise sans vous. Pour ce faire, vous devez avoir une équipe de direction compétente et des processus d’affaires reproductibles et documentés. Les employés doivent être capables d’exécuter les procédures sans votre aide.

Pensez également aux facteurs externes qui peuvent jouer sur votre degré de préparation à la vente. Il peut s’agir des conditions du marché et de changements futurs qui pourraient toucher votre entreprise, comme de nouvelles technologies, une nouvelle réglementation ou des accords commerciaux avec des pays étrangers.

Pour en apprendre davantage, téléchargez notre guide sur la vente d'entreprise..

Partager

v17.9.0.10395