Frais généraux

Partager

Définition des frais généraux

Les frais généraux sont des charges indirectes, telles que le loyer, les services publics et les fournitures de bureau, qui permettent d’exploiter votre entreprise.

En quoi consistent les frais généraux?

Les frais généraux sont les coûts engagés par une entreprise dans le cadre de ses activités quotidiennes. On les trouve dans la section Frais de vente, généraux et administratifs (VGA) de l’état des résultats, les trois éléments combinés constituant les frais d’exploitation d’une entreprise.

Le loyer, les services publics, les frais postaux, les fournitures et l’équipement informatique font partie des frais généraux.

«Les frais généraux sont directement liés à l’exploitation quotidienne de l’entreprise. Ce sont par exemple, le loyer, les assurances, les services publics et les fournitures de bureau, indique Alex Barros, conseiller d’affaires à BDC Services-conseils à Edmonton. C’est aussi ce qu’on appelle les charges indirectes.»

Quelle est la différence entre le coût des ventes, le coût des produits vendus et les frais généraux?

Dans l’état des résultats d’une entreprise, on classe les frais généraux en tant que charges indirectes, car ils ne contribuent pas directement à la fabrication d’un produit ou à la prestation d’un service. Il s’agit de coûts fixes, car ils restent généralement stables, même lorsque les volumes de production changent.

Le coût des ventes, c’est ce qu’une entreprise dépense sur les produits qu’elle achète auprès de fournisseurs pour la revente, tandis que le coût des produits vendus (CPV) est la somme de tous les coûts directs associés à la fabrication d’un produit. Tous deux sont des coûts variables qui tendent à augmenter lorsque vos ventes et votre production augmentent ou à diminuer lorsque les ventes et la production baissent.

«Quels que soient le produit que vous fabriquez ou le service que vous offrez à votre clientèle, vos VGA sont indépendants de ceux-ci, précise Alex Barros. Ce sont les coûts indirects associés à l’exploitation d’une entreprise.»

Les frais généraux sont directement liés à l’exploitation de l’entreprise.

Qu’est-ce qui relève des frais généraux?

Bien que les frais généraux et administratifs soient souvent regroupés, ils sont bien distincts.

Alex Barros explique: «Les frais généraux couvrent les charges indirectes, tandis que les frais administratifs visent la gestion de l’entreprise». Il indique que les coûts administratifs comprennent le salaire du personnel, les honoraires de professionnels et professionnelles, de comptables et d’avocats et avocates, tandis que le loyer, l’assurance, les fournitures de bureau et le matériel informatique s’inscrivent dans les frais généraux.

Les frais généraux comprennent le loyer, les services publics, les frais postaux et les fournitures.

Où les frais généraux figurent-ils dans l’état des résultats?

Le graphique ci-dessous indique où les frais généraux figurent dans l’état des résultats d’une entreprise et comment on les utilise pour calculer les coûts totaux et le bénéfice avant intérêts et impôts.

«Si on regarde en dessous du bénéfice brut dans l’état des résultats, on trouve les frais de vente, généraux et administratifs, qui s’ajoutent au coût global d’exploitation de l’entreprise», mentionne Alex.

Agrandir l'image

Quel est le niveau habituel des frais généraux d’une entreprise?

Selon Alex, la réponse dépend de la situation. «De façon générale, les VGA devraient osciller entre 15 % et 25 % des revenus», dit-il.

Cependant, certaines entreprises peuvent avoir des VGA allant de 20 % à 30 % des ventes. «Tout dépend du secteur ou du type d’entreprise où l’on se trouve», ajoute-t-il.

En pourcentage, les entreprises qui exigent beaucoup de main-d’œuvre, comme les restaurants et les hôtels, peuvent avoir des VGA plus élevés que les entreprises évoluant dans des secteurs qui nécessitent beaucoup de capitaux, comme le secteur de la fabrication, qui produit des biens.

Par exemple, un restaurant peut avoir un coût des produits vendus ou un coût des ventes de 50 %, ce qui laisse un bénéfice brut de 50 %. Dans ce cas, les VGA du restaurant peuvent atteindre 30 %, ce qui laisse un bénéfice d’exploitation de 20 %.

Dans le secteur de la fabrication, le coût des produits vendus peut représenter de 65 % à 70 % des revenus, ce qui laisse de 30 % à 35 % pour les VGA et les revenus d’exploitation.

«Si votre CPV est de 70 %, il vous reste 30 %. S’il vous reste 30 %, vos VGA ne doivent pas dépasser 20 %. Il reste donc 10 % pour le bénéfice d’exploitation avant impôts.»

Les frais généraux sont-ils déductibles d’impôt?

Comme les frais généraux font partie des frais d’exploitation d’une entreprise, ils sont déduits du bénéfice brut (revenus moins coût des ventes ou coût des produits vendus), pour obtenir le bénéfice d’exploitation ou le bénéfice avant intérêts, impôts et dotations aux amortissements (BAIIDA).

Les autres frais, comme les intérêts, la dépréciation et l’amortissement, sont ensuite déduits pour obtenir le bénéfice net d’exploitation ou le bénéfice avant impôts (BAI).

La réponse est donc oui. Les frais généraux, comme toute autre dépense légitime de l’entreprise, sont déductibles d’impôt.

Étape suivante

Pour découvrir comment analyser vos renseignements financiers pour augmenter les revenus et réduire les coûts de votre entreprise et établir un prix concurrentiel pour vos produits ou services, consultez notre guide gratuit à l’intention des propriétaires d’entreprises intitulé Bâtir une entreprise plus rentable.

Partager