Escomptes et remises sur achats

Les entreprises utilisent les escomptes et les remises pour encourager la clientèle à acheter chez eux ou à payer une facture en souffrance plus tôt. On utilise les escomptes pour stimuler les ventes alors qu’on utilise les remises pour inciter les clientes et clients à payer plus tôt (cela s’applique uniquement aux achats effectués à crédit).

Les entreprises de vente au détail et en gros utilisent plus souvent les escomptes (p. ex.: un magasin propose un escompte de 10 % sur la vente).

Un exemple de remise serait d’offrir une réduction de 2 % sur une facture payée dans les 10 jours, mais aucune réduction si elle est payée dans les 30 jours.

Lorsqu’une entreprise offre un escompte ou une remise à une cliente ou un client, cela apparaît sur l’état des résultats d’une entreprise comme étant une réduction des revenus. Cela signifie que le chiffre du revenu net constitue le chiffre d’affaires «réel» pour la période donnée.

En savoir plus sur les escomptes et remises

L’extrait ci-dessous démontre comment les escomptes et les remises sont déduits des revenus bruts sur l’état des résultats d’une entreprise de vente au détail ou en gros. Dans ce cas, la société ABC vend 10 000 unités de son produit 10 $ chacune, avec un escompte à l’achat de 10 % et une remise de 2 % pour les clientes et clients.

Escomptes et remises sur achats