Comment bâtir votre proposition de financement d'équipement | BDC.ca
logo BDC

Comment préparer une demande de financement d’équipement convaincante

Soyez prêt à montrer vos prévisions de vente et vos états financiers

Partager

Financer un nouvel équipement à partir de vos liquidités peut peser lourd sur vos flux de trésorerie et même mettre votre entreprise en danger.

Voilà pourquoi les banquiers conseillent généralement aux entrepreneurs de faire un emprunt pour ce type d’achat important. Mais comment convaincre votre banquier de vous accorder le prêt pour équipement dont vous avez besoin?

Trevor Fillo, directeur de comptes principal au centre d’affaires de BDC à Edmonton, indique que votre prêteur voudra savoir quel effet l’achat du nouvel équipement aura sur votre entreprise. Vos ventes augmenteront-elles? Vos coûts diminueront-ils? Votre productivité s’en trouvera-t-elle améliorée?

«Il doit y avoir un avantage concret tel que produire plus ou réduire les coûts», explique-t-il.

Selon M. Fillo, l’achat d’équipement destiné à la fabrication, aux TI, à des camions ou à une scierie ne doit pas avoir de conséquences négatives sur votre rentabilité.

M. Fillo donne des conseils aux entrepreneurs pour les aider à préparer une demande de financement gagnante.

Quels renseignements devrai-je fournir à ma banque?

  • Vos prévisions de vente, pour montrer comment l’achat d’équipement influera sur les revenus et les profits.
  • Une explication de la façon dont l’équipement augmentera les ventes ou améliorera l’efficacité.
  • Vos états financiers, pour démontrer la vigueur financière de votre entreprise.

Exemple de prêt pour équipement

ABC inc. demande un prêt de 90 000 $ amorti sur cinq ans.

Les remboursements s’élèveraient en moyenne à 1 500 $ par mois.

90 000 $

60 mois
= versement mentuel moyen de 1 500 $

En présumant un taux d’intérêt de 8 % et des versements combinés, on obtient un versement mensuel moyen incluant les intérêts de 1 824 $.

Vous pouvez calculer les remboursements hebdomadaires hypothétiques d’un prêt en utilisant notre calculateur de prêt commercial en ligne gratuit.

Comment la banque prendra-t-elle sa décision?

D’après M. Fillo, les banquiers tiendront compte de divers facteurs quand ils décideront de vous accorder ou non un prêt commercial. Ils voudront connaître:

  • les besoins de votre entreprise;
  • le projet pour lequel vous avez besoin d’emprunter;
  • la situation financière actuelle de votre entreprise;
  • votre cote de crédit personnelle;
  • votre valeur nette personnelle.

Pour des prêts plus importants de plusieurs millions de dollars, par exemple, la banque examinera vos états financiers passés et actuels. Si vous êtes un nouveau client, elle étudiera les états financiers des trois dernières années. Vous devriez aussi présenter une proposition écrite pour aider les banquiers à comprendre pourquoi vous avez besoin de financement.

Le prêteur voudra généralement prendre l’équipement en garantie.

Attention à votre ratio d’endettement

Le ratio d’endettement mesure la dette totale d’une entreprise par rapport aux sommes investies par ses propriétaires. Les banquiers surveillent de près cet indicateur de votre niveau général d’endettement.

Quand vous demandez un nouveau prêt, vous devez vous assurer d’avoir un ratio d’endettement sain et un fonds de roulement suffisant. M. Fillo indique qu’il examine aussi ce que l’on appelle le ratio de couverture des charges fixes pour s’assurer que l’entreprise a la capacité de rembourser la dette. Utilisées conjointement, ces mesures révèlent la santé financière de votre entreprise.

Vous pouvez mesurer votre ratio d’endettement (ou «ratio emprunts/capitaux propres») à l’aide de notre calculateur en ligne ou en utilisant la formule suivante:

Dettes existantes + nouvel emprunt

Capitaux propres

Négociez les modalités du prêt

Les propriétaires d’entreprise peuvent s’informer sur les modalités de remboursement flexibles, les prêts dont les risques personnels sont limités et les modalités et conditions qui ne changent pas sans motif valable. Par exemple, vous pourriez demander de bénéficier d’une structure de remboursement saisonnière. Cela vous permettrait de réduire vos paiements durant la saison creuse et de les augmenter pendant les mois où votre chiffre d’affaires est plus élevé.

«Notre but est de trouver un terrain d’entente, affirme M. Fillo. Le client cède sur certains points et nous sur d’autres.»

3 erreurs courantes que font les entrepreneurs dans leurs demandes

Trevor Fillo met en garde les entrepreneurs contre ces erreurs courantes quand ils font une demande de prêt.

1. Ne pas penser à l’utilisation à long terme de l’équipement

Selon M. Fillo, il arrive que les entrepreneurs n’évaluent pas correctement leurs besoins futurs en équipement.

«Ce que vous achetez devrait répondre à vos besoins aujourd’hui et dans l’avenir.»

Maximisez la valeur qu’apportera le nouvel équipement en réfléchissant à la manière dont il favorisera la croissance future ou en vous demandant s’il vous aidera à devancer vos concurrents dans un marché changeant.

2. Négliger de tenir compte du temps d’arrêt

Une autre erreur courante consiste à oublier de prendre en considération la formation et le temps d’arrêt quand on fait une proposition d’achat d’équipement.

«Vous devez aussi vous demander si vous savez comment utiliser cet équipement», ajoute M. Fillo.

3. Ne pas comprendre les chiffres

Toujours d’après M. Fillo, un grand nombre d’entrepreneurs ne connaissent pas leurs données financières aussi bien qu’ils le devraient. Tout propriétaire d’entreprise doit avoir des connaissances de base sur les états financiers: quel est le rapport entre l’état des résultats et le bilan, en quoi consiste l’état des flux de trésorerie, etc.

Vous devez connaître vos états financiers aussi bien que nous.

Partager

v17.9.0.10395