Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Selon une étude de BDC, plus de 80 % des entrepreneurs affirment qu’il est de leur responsabilité de prendre des mesures pour protéger l’environnement

La majorité des entrepreneurs canadiens ont amorcé la transition vers une économie plus verte

Principales conclusions

  • 82 % des entrepreneurs canadiens ont déjà adopté des mesures concrètes pour protéger l’environnement.
  • 63 % des entrepreneurs qui ont déjà mis en place des pratiques écologiques agissent ainsi par conviction personnelle. Plus de la moitié d’entre eux sont également motivés par la réduction des coûts d’exploitation et près du tiers, par l’amélioration de leur image de marque.
  • Les coûts ne sont pas souvent transférés aux consommateurs: 41 % des entrepreneurs disent qu’ils absorbent le coût des mesures écologiques, tandis que 25 % prennent des mesures pour sensibiliser les clients.

Montréal, le 8 avril 2021 – Les entrepreneurs canadiens sont très motivés à réduire l’impact environnemental de leurs activités commerciales, 82 % d’entre eux affirmant avoir pris des mesures concrètes pour protéger l’environnement, selon une nouvelle étude de BDC. Intitulée «Une transformation en marche: Comment les entrepreneurs canadiens gèrent le défi environnemental», cette étude menée en octobre dernier auprès de 1 515 chefs d’entreprise et de 1 014 consommateurs canadiens explore la façon dont les entreprises gèrent les changements environnementaux ainsi que les obstacles qu’elles doivent surmonter.

«La plupart des entrepreneurs canadiens sont motivés et font des efforts en matière d’environnement», explique Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef à BDC. «Notre étude montre qu’agir pour l’environnement ne nuit pas à la performance financière. En fait, cela peut stimuler les profits et accélérer la reprise économique. Nous espérons que les conclusions de notre étude inspireront d’autres entrepreneurs à prendre des décisions encore plus avantageuses et rentables sur le plan environnemental.»

L’étude offre une feuille de route aux entreprises à chaque étape de leur transition écologique, qu’elles soient débutantes ou leaders en la matière, y compris la façon d’évaluer leur performance environnementale actuelle, de réduire leur consommation d’énergie et d’eau, de concevoir des produits et des services écologiques, de mettre en œuvre un système de gestion de l’environnement, d’obtenir une certification en environnement ou de financer des projets environnementaux.

Selon les résultats de l’étude, 20 % des entrepreneurs prennent des mesures avancées, comme la conception de produits ayant un impact minimal sur l’environnement, la réalisation d’audits environnementaux externes et l’adoption de pratiques «zéro déchet». Cinquante-quatre pour cent des entrepreneurs ont adopté des mesures plus simples, telles que la réduction de leur consommation d’énergie et l’utilisation de matières recyclées ou de déchets comme matières premières. Certains (26 %) sont encore réticents à agir et ne prennent que des mesures de base, comme réduire le gaspillage.

Accompagner les entrepreneurs dans la transition vers une économie résiliente aux changements climatiques

Les changements climatiques vont perturber les écosystèmes naturels et les sociétés pendant des décennies. L’étude montre que les conditions météorologiques extrêmes liées aux changements climatiques ont déjà eu des répercussions négatives sur 11 % des entrepreneurs canadiens au cours des cinq dernières années. De plus, 43 % s’attendent à ce que les changements climatiques aient des répercussions négatives sur leur entreprise au cours de la prochaine décennie.

La contribution la plus importante que BDC puisse offrir est d’accompagner les entrepreneurs dans la transition vers une économie plus verte. Pour ce faire, la Banque continuera notamment de tirer parti de son leadership sur le marché dans le secteur des technologies propres. En décembre, BDC a annoncé qu’elle avait investi plus d’un demi-milliard de dollars dans des entreprises canadiennes du secteur des technologies propres depuis 2018. Sa division Technologies propres est l’un des investisseurs les plus importants et les plus actifs de sa catégorie au Canada. En tant que première institution financière canadienne à avoir obtenu la certification B Corp, BDC continuera activement de promouvoir des conseils pratiques et des outils de planification des activités, comme l’évaluation «B Impact».

La Banque appuie le Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC) et travaille à la mise en œuvre de ses recommandations. BDC s’est également engagée à exercer des activités carboneutres d’ici 2025.

À propos de BDC

BDC est la banque des entrepreneurs canadiens. Elle offre un accès à du financement ainsi que des services-conseils afin d’aider les entreprises canadiennes à croître et à réussir. BDC Capital, sa division d’investissement, propose une vaste gamme de solutions de capital et de financement personnalisé. Depuis plus de 75 ans, BDC a pour objectif de soutenir les entrepreneurs de tous les secteurs et à toutes les étapes de leur croissance. Pour en savoir davantage et pour consulter gratuitement plus de 1 000 outils, articles et histoires d’entrepreneurs, visitez bdc.ca.

– 30–

Partager