logo BDC

5 étapes pour gérer la relance dans la foulée de la COVID-19

Suivez cette approche pour planifier une relance réussie

Partager

La pandémie de COVID-19 a été difficile pour les entrepreneurs; la plupart ont été forcés de ralentir ou d’arrêter complètement leurs activités en raison de la crise de santé publique.

Bon nombre d’entre nous font preuve d’un optimisme prudent à l’égard de la reprise qui commence à prendre forme.

Or, la relance des activités exigera de la préparation et devra être gérée avec prudence.

Voici un cadre en cinq étapes pour vous aider à gérer la relance de vos activités avec succès.

1. Santé et la sécurité: au-delà de la distanciation sociale

Maintenant plus que jamais, il est essentiel d’offrir un milieu de travail sécuritaire pour pouvoir servir nos clients.

Nous avons tous vu le ruban adhésif sur le plancher et le plexiglas devant les caisses à l’épicerie.

Il est important de reconnaître que la santé et la sécurité vont au-delà de ces efforts manifestes. Tous les aspects de votre entreprise seront touchés:

  • Comment assurerez-vous la distanciation physique dans les espaces communs? Comment se déroulera l’arrivée des employés au travail?
  • Comment vous assurerez-vous que le réfrigérateur et le four à micro-ondes sont désinfectés entre chaque utilisation?
  • Comment traiterez-vous les cas soupçonnés ou confirmés de COVID-19 dans votre milieu de travail?
  • Comment communiquerez-vous cette information à vos employés?

Tout cela doit être décidé avant que vous puissiez reprendre vos activités en toute sécurité.

Nous avons préparé un document sur les meilleures pratiques pour vous aider à préserver la santé et la sécurité de tous. Vous pouvez le télécharger en cliquant ici.

Nous vous encourageons également à consulter le site Web de votre agence de santé publique provinciale pour connaître les recommandations propres à votre région et à votre secteur.

2. Prendre des décisions en matière de production

L’un des principaux défis pour les entreprises en situation de crise consiste à réaligner les offres sur les besoins des clients.

Peut-être les biens ou les services qui se vendaient bien avant la pandémie ne sont-ils plus aussi prisés, ou encore les clients n’en ont-ils pas besoin dans les mêmes quantités qu’auparavant.

Par conséquent, votre priorité doit être d’essayer de comprendre la demande pour vos produits à court et à moyen terme.

Une fois que vous comprenez le marché pour divers produits, la prochaine étape est de prioriser les produits que vous pouvez livrer et qui ont la meilleure incidence sur les flux de trésorerie.

Posez-vous les questions suivantes:

  • Lesquels de nos clients paieront le plus rapidement?
  • Que peut-on vendre en utilisant les stocks existants?
  • Quel assortiment de produits est plus avantageux compte tenu du contexte actuel?

Au début, vous voudrez probablement limiter votre offre pour éviter que votre argent ne soit englouti dans des stocks inutiles, des produits finis ou des activités qui pourraient être longs à convertir en liquidités.

3. Évaluer les risques et élaborer des plans d’urgence

Une fois que vous avez une idée claire des produits ou des services que vous voulez offrir, vous devez procéder à une évaluation des risques afin de cerner tout problème qui pourrait avoir une incidence sur votre production ou la prestation de vos services.

Nous vous suggérons de dresser une liste des ressources clés dont vous avez besoin et, ensuite, de déterminer les risques qui pourraient nuire à votre production ou à la prestation de vos services.

Par exemple:

  • Dépendez-vous d’un fournisseur qui risque de fermer?
  • Certains employés possèdent-ils des compétences essentielles à la prestation des services?
  • Avez-vous besoin d’une pièce d’équipement particulière pour servir vos clients?

L’idée, c’est de déterminer vos risques, puis de chercher des moyens de les atténuer.

Si vous vous inquiétez au sujet de l’approvisionnement, envisagez de trouver d’autres fournisseurs avec lesquels vous pourriez faire affaire en cas de perturbation.

Formez vos employés de manière à ce que les activités ne soient pas touchées si certaines personnes ne peuvent pas venir travailler.

Il est crucial que vous mettiez en place un plan en cas de défaillance des technologies et des équipements essentiels. Il peut s’agir simplement de savoir qui appeler.

4. Redémarrer vos activités

Comme il a été mentionné plus tôt, lorsque vous redémarrez vos activités, votre priorité devrait être de mettre en œuvre de solides protocoles de santé et de sécurité. En plus d’assurer la sécurité et le bien-être des employés au travail, ces protocoles réduisent au minimum les risques d’éclosion pouvant avoir une incidence sur les opérations.

Vous pourrez ensuite définir votre plan de gestion des opérations.

  • Qu’allez-vous produire ou offrir?
  • Quel matériel et quelle main-d’œuvre sont nécessaires?
  • Quelle formation est requise pour assurer la continuité de l’exploitation et réduire les risques en cas d’absentéisme?

Nous avons créé plusieurs outils gratuits pour vous aider à gestion des opérations.

Enfin, vous voudrez harmoniser votre plan de gestion des opérations et votre plan financier. Il n’est pas judicieux d’avoir un plan de gestion des opérations que vous ne pouvez pas vous permettre.

L’harmonisation de vos plans de gestion des opérations et des flux de trésorerie sera probablement un processus itératif, puisqu’il vous faudra adapter votre plan de gestion des opérations à vos contraintes financières.

L’essentiel est de redémarrer vos activités avec prudence, en mettant l’accent sur la préservation des liquidités dans la mesure du possible.

5. Exécuter, surveiller et peaufiner

Un plan n’a aucune valeur s’il n’est pas correctement mis en œuvre. Pour assurer sa bonne exécution, nous vous suggérons de tenir deux types de réunions.

Premièrement: une réunion quotidienne de résolution des problèmes, axée sur les réalisations.

Cette réunion permettra de répondre à des questions telles que:

  • Comment avons-nous performé hier par rapport au plan?
  • Quelles mesures doivent être prises pour combler les lacunes?
  • Que devons-nous faire aujourd’hui pour réussir? (par ex., matériaux, logistique, etc.)

Deuxièmement: une réunion hebdomadaire dont le but est d’examiner les résultats, de déterminer les mesures d’amélioration à prendre et de mettre à jour vos plans financier et de gestion des opérations.

  • Comment avons-nous performé cette semaine par rapport au plan?
  • Quels ont été les problèmes qui ont le plus affecté le rendement cette semaine?
    • Y a-t-il eu des temps d’arrêt répétés en raison du manque de matériaux?
    • Avons-nous dû faire attendre des clients parce que nous avions de la difficulté à trouver des stocks à l’arrière?
    • Avons-nous perdu du temps parce que notre équipe d’installation a dû revenir sans faire le travail, car elle n’avait pas les bons matériaux?

Le but est de trouver des solutions à ces problèmes, pour qu’ils ne se reproduisent pas et que le rendement s’améliore d’une semaine à l’autre.

Vous voulez également profiter de l’occasion pour valider et mettre à jour vos plans au besoin.

  • Devons-nous mettre à jour nos prévisions pour tenir compte de l’évolution de la demande ou des réouvertures annoncées par le gouvernement?
  • Notre évaluation des risques est-elle toujours valide? Avons-nous d’autres fournisseurs ou employés présentant des compétences particulières pour lesquelles nous devrions établir des plans d’urgence?

Grâce à un suivi rigoureux, vous pourrez veiller à ce que votre plan soit exécuté et ferez en sorte qu’il demeure adéquat à mesure que la situation se rétablit et qu’une nouvelle normalité s’installe.

Si vous avez des questions au sujet de ce blogue, n’hésitez pas à les poser dans la case de questions ci-dessous. Nous ferons de notre mieux pour y répondre.

Veuillez noter qu'il n'est pas possible d'ajouter de commentaires avec Internet Explorer à partir du réseau BDC.
Please note that it is not possible to add comments with Internet Explorer from the BDC network.

Partager

v17.9.0.10395