Le financement unitranche permet à Ben-Mor de faire une double acquisition

Benoît Frappier, CEO and president of Ben-Mor, with his other shareholders

Ben-Mor est la plus grande entreprise manufacturière d’élingues et de câbles assemblés au Canada. Fondée en 1992, elle compte aujourd’hui plus de 325 personnes faisant partie de son équipe réparties dans neuf places d’affaires en Amérique du Nord. La PME, dont le siège social est à Saint-Hyacinthe, fabrique tous ses produits sur le territoire canadien. En 2018, son chiffre d’affaires atteint 100 M$ grâce à une croissance organique de 15 % à 20 % par année et à une stratégie d’acquisitions efficace qui lui a permis d’étendre ses activités et d’élargir sa gamme d’équipements de levage spécialisé. L’entreprise réalise 80 % de ses ventes au Canada et aux États-Unis, et le reste en Amérique du Sud.

Le défi: deux entreprises, un acheteur

Ben-Mor cherchait à acquérir deux entreprises œuvrant dans le domaine du levage dans les Prairies. L’une était située à Winnipeg et l’autre avait des installations à Saskatoon et à Regina. Elles étaient détenues par le même propriétaire qui mettait des conditions à la vente: les deux PME, incluant les bâtisses commerciales, devaient être acquises par la même personne ou entreprise. Ben-Mor avait besoin d’un financement adapté à la complexité de la transaction.

Financement combinant emprunts garantis et non garantis

L’équipe de Capital de croissance et transfert d’entreprise a proposé à Ben-Mor un financement unitranche, une solution adaptée aux transactions hautement personnalisées. Son principal avantage consiste en une structure de prêt simplifiée. En effet, cette forme de financement combine divers types d’emprunts garantis et non garantis en un seul et même prêt, ce qui permet d’accélérer le processus d’acquisition. De plus, les modalités de remboursement sont établies en fonction des flux de trésorerie de l’entreprise.

La solution unitranche offerte par BDC a permis à Ben-Mor de conclure la transaction dans les délais requis. L’acquisition des deux entreprises était stratégique pour la PME de Saint-Hyacinthe qui pouvait accroître sa capacité de production et surtout consolider ses activités manufacturières au Canada. Cette solution offre aussi l’avantage de réduire le nombre de documents juridiques requis, à la satisfaction des quatre actionnaires de l’entreprise.

«Avec un financement unitranche, l’équipe de Capital de croissance et transfert d’entreprise de BDC nous a fait une offre globale nous permettant de faire cette acquisition qui était différente des autres transactions que nous avons faites dans le passé, conclut Benoît Frappier, président-directeur général de Ben-Mor. Nous faisons rarement l'achat des bâtisses alors que, dans ce cas-ci, c'était une condition sine qua non pour conclure la vente. Nous avons quand même voulu aller de l’avant parce que cette transaction nous permettait de confirmer notre position de leader au Canada.»

Partager