Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Comment rendre vos employés agiles

Les employés polyvalents doivent être reconnus pour leurs efforts en vue d’acquérir de nouvelles compétences
Partager

Au cours des 20 dernières années, les fabricants sont passés progressivement d’une production à fort volume et à faible variété à une production à faible volume et à haute variété.

Pour s’adapter, les entrepreneurs ont demandé à leurs employés de devenir de plus en plus polyvalents et d’acquérir de multiples compétences. Ces employés agiles permettent aux entreprises de modifier rapidement leur production et de répondre à l’évolution des besoins de leurs clients.

«Le processus était déjà enclenché, souligne Francis Vaillancourt, directeur, Services d’efficacité opérationnelle, BDC Services-conseils. Par la suite, la COVID-19 a apporté beaucoup de volatilité. Les entreprises ont dû se réajuster, et la vitesse est devenue encore plus importante qu’avant.»

De nombreuses entreprises ont dû relever un défi supplémentaire du fait qu’elles étaient à court de personnel, soit parce qu’elles ont dû licencier, soit en raison d’une pénurie persistante de travailleurs qualifiés et manuels.

L’imprévisibilité des chaînes d’approvisionnement et l’inconstance des commandes des clients ont fait encore plus ressortir l’importance des travailleurs polyvalents qui peuvent adapter leurs méthodes de travail aux besoins changeants de leur entreprise.

Francis Vaillancourt propose ces trois conseils pour aider les entrepreneurs à rendre leurs employés agiles dans le cadre de leur travail.

1. Reconnaître et promouvoir l’agilité comme un élément important de votre culture

Pour que les employés deviennent plus polyvalents, il faut que leurs efforts pour acquérir de nouvelles compétences soient reconnus.

Les salaires, par exemple, peuvent être augmentés pour les employés qui acquièrent de nouvelles compétences ou qui deviennent habiles à de nouveaux postes de travail.

Les employés devraient être reconnus pour leur productivité, leur comportement et leur polyvalence.

«Les employés devraient être reconnus pour leur productivité, leur comportement et leur polyvalence, affirme Francis Vaillancourt. Si vous n’avez aucun objectif à atteindre ni de récompense à offrir, vos employés ne sont pas motivés à apprendre de nouvelles tâches».

Les employés devraient également être invités à passer d’un poste de travail à un autre pour développer leurs compétences dans différentes tâches. Cela peut s’avérer utile en cas de goulot d’étranglement dans votre processus de production ou si un employé clé est malade et ne peut pas se présenter au travail.

En prime, cela permet souvent de réduire la répétition du travail, de motiver les employés et de leur donner plus de latitude pour exprimer leur créativité.

«Vous voulez éviter que les employés ne tombent dans l’indifférence, explique M. Vaillancourt. Vous voulez promouvoir la soif d’apprendre et le partage de nouvelles tâches, en plus de donner aux employés les moyens de réussir dans leur travail.»

2. Établir une grille des compétences

Une grille des compétences définit les compétences requises pour une équipe ou un projet. Elle vous aide à visualiser les compétences que possède déjà votre équipe ainsi que celles qui lui manquent.

Exemple de grille des compétences

Compétences, de 0 à 5
  Robert Stéphane Christine
Fraiseuse CNC Robert5 Stéphane0 Christine1
Soudage Robert0 Stéphane5 Christine2
Perceuse à colonne Robert3 Stéphane2 Christine5
Affûteuse Robert3 Stéphane1 Christine5

La création de votre grille de compétences vous permettra de déterminer les compétences requises pour une équipe particulière et d’évaluer les compétences de chaque membre de l’équipe.

Dans l’exemple ci-dessus, on peut voir que dans l’équipe il faut probablement former un employé à l’usinage CNC ainsi qu’au soudage. Cependant, l’équipe est en bien meilleure position pour ce qui est de la perceuse à colonne et de l’affûteuse.

«La grille des compétences constitue un réel catalyseur pour former une équipe très polyvalente», dit Francis Vaillancourt.

3. Commencer à utiliser les instructions de travail électroniques

Par le passé, les travailleurs utilisaient des guides détaillés sur support papier. Or, ils sont souvent volumineux et difficiles à tenir à jour. Les logiciels d’instructions de travail électroniques comprennent des outils visuels sous forme de vidéos et d’images et même des simulations 3D pour rendre l’apprentissage plus interactif et agréable.

Les instructions de travail électroniques permettent aux opérateurs de voir une animation réaliste de chaque étape, de s’exercer en suivant plusieurs scénarios et parfois même d’améliorer les choses sur-le-champ.

«Les instructions de travail électroniques facilitent la diffusion de méthodes de travail adéquates, explique M. Vaillancourt. Cela apporte facilité et rapidité, car il ne s’agit pas seulement de textes et d’images, mais aussi de vidéos. En fait, nous recommandons aux opérateurs de faire leurs propres petits films pour enseigner rapidement aux autres de nouvelles façons de travailler.»

N’ayez pas peur de demander de l’aide

Selon Francis Vaillancourt, les entrepreneurs et leur équipe des opérations ne doivent pas hésiter à demander de l’aide.

«Les personnes affectées aux opérations ont parfois tendance à se concentrer exclusivement sur les opérations, dit-il. Cependant, dans le contexte actuel, vous devez suivre les nouvelles mesures gouvernementales, comprendre l’évolution de votre secteur d’activité et examiner la société dans son ensemble pour comprendre ces changements. Cela peut faire beaucoup à assimiler.»

«Vous n’avez pas à tout faire tout seul, souligne-t-il. Si vous estimez ne pas avoir l’expertise ou le temps nécessaire pour effectuer ces changements, des conseils externes peuvent vous être utiles

Partager