Liquidité

Définition de la liquidité

La liquidité consiste en la capacité d’une entreprise à convertir des actifs en espèces ou à acquérir des espèces, au moyen d’un prêt ou de fonds sur le compte bancaire, pour payer ses obligations ou son passif à court terme.

À combien d’argent votre entreprise pourrait-elle avoir accès si vous deviez rembourser ce que vous devez aujourd’hui, et à quelle vitesse pourriez-vous l’obtenir?

La liquidité procure la réponse à ces questions. Selon Sean Beniston, partenaire client principal de BDC Services-conseils, il s’agit d’un facteur déterminant de votre capacité de croissance.

«Disons que vous voulez obtenir un prêt pour acheter de l’équipement ou un bâtiment, explique-t-il. L’une des premières choses que votre banque examinera, c’est la liquidité de votre entreprise. Si elle croit que votre liquidité est insuffisante, vos projets pourraient être bloqués.»

Il n’y a pas de chiffre magique ni de ratio d’or en matière de liquidité. Chaque entreprise a ses propres besoins et considérations. Ce qui est important, c’est de surveiller votre liquidité en mesurant les bonnes choses au fil du temps.

«Au bout du compte, il faut de l’argent pour faire de l’argent, souligne Sean. Si vous n’avez pas accès à un fonds de roulement, comment pouvez-vous faire grandir votre entreprise?»

Il faut de l’argent pour faire de l’argent. Si vous n’avez pas accès à un fonds de roulement, comment pouvez-vous faire grandir votre entreprise?

En quoi consiste la liquidité d’une entreprise?

La liquidité est une mesure à jour de la capacité d’une entreprise à convertir rapidement ses actifs en espèces. Certains actifs sont plus liquides que d’autres:

Les actifs courants sont les plus liquides. Ils peuvent être utilisés pour des transactions presque instantanément. Parmi les actifs courants considérés comme étant très liquides, les espèces se classent en tête de liste. D’autres types d’actifs, comme les titres négociables, les comptes clients, les stocks et les charges payées d’avance, sont moins liquides parce qu’ils doivent être vendus pour être convertis en espèces.

Les immobilisations ou les actifs à long terme sont considérés comme étant moins liquides, car leur conversion en espèces peut prendre des mois, voire des années. Il s’agit généralement d’actifs dont l’entreprise a besoin pour exercer ses activités, comme de l’équipement ou des bâtiments. Ils peuvent avoir une grande valeur potentielle, mais il n’est pas facile de les convertir en espèces.

La liquidité s’améliore lorsqu’une entreprise génère plus d’actifs courants que de passif.

Les entreprises des secteurs matures sont souvent riches en actifs très liquides, car elles ont l’habitude de rapporter des liquidités. Les entreprises en démarrage sont habituellement moins liquides: elles n’ont pas le même accès au fonds de roulement et aux prêts, et leurs fonds peuvent être immobilisés dans les stocks qu’elles tentent de vendre.

«On doit développer la liquidité, donc les jeunes entreprises doivent vraiment suivre son évolution de près, explique Sean. En mesurant régulièrement leur liquidité, les jeunes entreprises peuvent s’assurer qu’elles ne se retrouvent pas dans une situation de crise de liquidités surprise.»

On doit accumuler développer la liquidité, donc les jeunes entreprises doivent vraiment suivre son évolution de près.

Comment mesurer la liquidité

Le liquidité se mesure au moyen de ratios de liquidité, qui comparent l’actif et le passif d’une entreprise. Voici des exemples de ratios de liquidité courants:

Ratio de liquidité relative: Il compare vos actifs les plus liquides à votre passif courant.

Ratio de liquidité générale: On l’obtient en divisant le total de vos actifs courants par le total de votre passif courant. C’est la façon la plus fréquente de comparer une entreprise à une autre.

Ratio de liquidité immédiate: On l’obtient en divisant les espèces totales par le passif courant total. Ce ratio est considéré comme étant prudent, car il ne considère que les espèces comme étant liquides.

Comment la liquidité influe-t-elle sur votre capacité de croissance?

Imaginez que vous venez tout juste de lancer une entreprise de service sur le terrain, par exemple, le lavage des fenêtres ou la réparation des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation. Vous pourriez vouloir acheter un camion pour vous déplacer. Mais si une trop grande part de vos liquidités est immobilisée dans ce camion, cela pourrait avoir des conséquences négatives sur votre liquidité et vous empêcher d’obtenir un prêt pour embaucher davantage de personnes.

«J’ai vu des entreprises dont la demande de services est si élevée qu’elles ne peuvent pas y répondre sans croître. Cependant, leur fonds de roulement ne permet pas d’investir dans la croissance, et elles doivent donc refuser des contrats», explique Sean.

C’est pourquoi la liquidité doit être prise en compte dans votre planification stratégique. De cette façon, vos plans de croissance sont réalistes et fondés sur le fonds de roulement auquel vous pouvez accéder.

Comptabilité en partie double et liquidités

Au moment où une entreprise contracte une dette, deux opérations d’égalisation ont lieu dans son bilan: l’entreprise inscrit un solde de trésorerie et une dette. C’est ce qu’on appelle la comptabilité en partie double.

C’est pourquoi l’utilisation de fonds empruntés a une incidence directe sur la liquidité. Si une entreprise achète des stocks, les vend à profit et génère un flux de trésorerie positif, sa liquidité augmente. Si elle achète un véhicule ou une pièce d’équipement qui ne sont pas utilisés souvent ou qui tombent souvent en panne, la capacité de l’entreprise à créer de la valeur avec cet actif est limitée. Entre-temps, le prêt doit encore être remboursé avec des espèces, ce qui fait diminuer la liquidité.

Une nuance à retenir ici est que si une entreprise achète un actif à long terme ou des immobilisations en contractant une dette, seule la tranche courante de la dette aura une incidence sur la liquidité. Après un an, le reste du prêt est comptabilisé comme un passif à long terme. Cela signifie qu’une entreprise peut en théorie améliorer sa liquidité en achetant des actifs à long terme en contractant des dettes (même si en fin de compte, cela a une incidence sur une mesure financière différente: l’effet de levier à long terme).

Comment améliorer la liquidité?

Voici trois conseils simples pour aider les entreprises à gérer efficacement leur liquidité et à en tenir compte dans leurs plans à long terme:

1. Mesurez régulièrement votre liquidité

«Si vous voulez acheter des actifs ou croître, vous devez déterminer où vous en êtes aujourd’hui et où vous devez être», explique Sean. Il recommande la mise en place de tableaux de bord pour mesurer la croissance et surveiller les signaux d’alarme, comme des dettes ou des revenus qui évoluent dans la mauvaise direction. Le suivi de la liquidité peut être effectué mensuellement, trimestriellement ou semestriellement.

2. Utilisez la liquidité pour planifier

La mesure de la liquidité est importante en soi, mais elle est encore plus efficace lorsqu’une entreprise fixe des objectifs et suit les mesures de la liquidité en ayant un objectif en tête. Une fois que vous avez défini vos objectifs de croissance dans votre plan stratégique, vous pouvez déterminer les indicateurs que vous devez surveiller pour les atteindre. Certains indicateurs peuvent être des objectifs de revenus ou d’élimination de la dette.

3. Comparez votre entreprise avec celles de votre secteur d’activité

Une entreprise qui nécessite beaucoup de capitaux, comme une entreprise de construction navale, aura probablement beaucoup d’équipement et sera payée moins fréquemment qu’une entreprise de détail. Il est normal que sa liquidité soit moindre. C’est pourquoi il est important pour les entreprises de comparer leur propre liquidité à la moyenne de leur secteur particulier.

Utilisez les données d’analyse comparative de Statistique Canada pour voir comment vous vous comparez à vos homologues. Si votre ratio de liquidité générale est de 2 (ce qui signifie que vous avez deux fois plus d’actifs courants que de passif courant) et que la moyenne de votre secteur est de 1,5, alors vous avez apparemment des liquidités à investir. Si la moyenne de votre secteur est de 2 et que vous êtes à 1, vous voudrez apporter des changements, car une banque remarquera la cote inférieure à la moyenne.

«Nous voulons que les propriétaires d’entreprise évaluent leurs ratios et se fixent des objectifs d’affaires en conséquence. Souvent, ce n’est pas fait de façon officielle», souligne Sean.

Le liquidité, un outil de planification clé

L’évaluation des ratios de liquidité permet de vérifier la santé financière de votre entreprise et de déterminer si vous prenez des décisions judicieuses qui assureront sa viabilité. En analysant votre liquidité, vous vous demandez essentiellement à quoi ressembleront vos flux de trésorerie à l’avenir.

Si vous dirigez une petite entreprise, collaborez avec une ou un comptable pour évaluer votre liquidité et déterminer si vous atteignez vos objectifs. La gestion de votre liquidité au quotidien peut parfois contrecarrer vos plans à court terme, mais tout cela entraîne des avantages à long terme.

Étape suivante

Répondez au quiz pour propriétaires d’entreprise sur les flux de trésorerie et obtenez des conseils pour mieux gérer votre fonds de roulement.