Lettre de garantie

Une lettre de garantie est un document émis par la banque, garantissant le paiement d’une fournisseuse ou un fournisseur pour les produits ou services fournis à une entreprise si celle-ci ne peut pas payer. Dans ce cas, la banque paie un montant donné à la fournisseuse ou au fournisseur.

Une lettre de garantie diffère d’une lettre de crédit commerciale qui engage la banque à payer directement la fournisseuse ou le fournisseur au nom de l’entreprise une fois les services rendus, que l’entreprise puisse payer ou non.

Vous pouvez demander une lettre de garantie de la banque lorsque vos fournisseuses et fournisseurs doutent de votre capacité à payer. Cela peut se produire si:

  • Votre entreprise travaille avec une nouvelle entreprise fournisseuse qui ne veut pas offrir de crédits commerciaux (permettre l’achat de biens ou de services sans paiement immédiat).
  • Votre entreprise est en démarrage et n’a pas assez d’antécédents de crédit pour qu’une fournisseuse ou un fournisseur puisse évaluer sa capacité de payer.
  • Votre entreprise transige avec une fournisseuse ou un fournisseur en dehors de sa zone commerciale normale ou dans un autre pays.

Pour obtenir une lettre de garantie pour une fournisseuse ou un fournisseur, votre entreprise doit en faire la demande auprès de votre banque, comme toute autre demande de prêt. Si elle approuve la lettre de garantie, la banque transfère essentiellement sa cote de crédit à votre entreprise, afin que la fournisseuse ou le fournisseur puisse s’y fier pour le paiement. Cela facilite votre achat des produits et services dont vous avez besoin.

Tant que votre entreprise peut couvrir ses dépenses, vous n’a pas vraiment besoin de la banque pour payer vos comptes. C’est la raison pour laquelle la lettre de garantie se nomme également «prêt conditionnel». Pour ce privilège, les entreprises paient une cotisation annuelle, mais aucun intérêt. Les frais sont généralement un pourcentage du montant total garanti par la lettre.

En savoir plus sur les lettres de garantie

Le montant garanti par la lettre ne figure pas sur le bilan de l’entreprise. Il est toutefois noté comme un passif éventuel (un passif qui peut se produire ou non) dans les notes afférentes aux états financiers.