Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Paiement des dépenses d’entreprise par carte de crédit – Ce qu’il faut savoir

Les cartes de crédit personnelles sont une option au moment de lancer une entreprise, mais il vous faudra rapidement trouver d’autres options.

Temps de lecture: 4 minutes

Partager

Bien des entrepreneurs règlent leurs dépenses d’entreprise avec des cartes de crédit personnelles lorsqu’ils se lancent en affaires. Les cartes de crédit représentent-elles pour autant la meilleure solution pour une entreprise en croissance?

Bien qu’il y ait des avantages à utiliser des cartes de crédit dans les premières étapes de l’établissement de votre entreprise, elles présentent aussi de sérieux inconvénients. Un prêt commercial s’avère souvent une bien meilleure option.

«L’utilisation de votre carte de crédit personnelle pour payer les dépenses de votre entreprise ne se fait pas sans risques, explique Lisa Christensen, directrice du centre d’entrepreneurship de BDC à Calgary. Vous pourriez mettre en péril votre crédit et votre pouvoir d’achat personnels.»

Le côté positif des cartes de crédit, c’est qu’elles peuvent représenter la seule source de crédit à laquelle vous pourriez avoir accès au moment du lancement de votre entreprise, et qu’il est relativement facile et rapide de se les procurer.

De plus, aucun intérêt ne vient s’ajouter à vos frais de carte de crédit si vous payez la totalité de votre solde à temps chaque mois, et vous pouvez accumuler des points de récompense supplémentaires.

Toutefois, Lisa Christensen, qui dirige une équipe qui accorde des prêts aux entrepreneurs, met en garde contre les nombreux désavantages liés à l’utilisation d’une carte de crédit personnelle pour le financement d’une entreprise.

  • Taux d’intérêt plus élevés

    Les cartes de crédit ont généralement des taux d’intérêt annuels sur les soldes reportés d’un mois à l’autre bien plus élevés que ceux exigés sur les prêts commerciaux.

    Ces frais d’intérêts peuvent devenir un sérieux problème pour votre entreprise si le solde dû de votre carte de crédit ne cesse d’augmenter.

  • Crédit personnel entaché

    Vous avez une cote de crédit évaluée en fonction d’une série de facteurs, notamment le nombre de demandes concernant votre dossier de crédit, vos antécédents de paiement et votre crédit utilisé par rapport à votre crédit disponible.

    «Lorsque vous utilisez votre carte de crédit personnelle pour régler les dépenses de votre entreprise, vous augmentez le taux d’utilisation de votre crédit total, ce qui peut nuire à votre cote de crédit, explique Mme Christensen. Une mauvaise cote de crédit peut ensuite mettre en péril votre crédit personnel, surtout si votre entreprise rencontre des difficultés et que certains paiements sont en retard.»

  • Réduction de votre pouvoir d’achat personnel

    Si vous utilisez une grande part de votre crédit personnel pour régler des dépenses d’entreprise, vous avez moins de crédit disponible pour effectuer des dépenses personnelles.

    Votre cote de crédit influe sur votre capacité à obtenir un prêt hypothécaire, un prêt-auto et d’autres prêts pour votre usage personnel. Ainsi, si l’utilisation de votre carte de crédit pour vos dépenses d’entreprise a des répercussions négatives sur votre cote de crédit, votre pouvoir d’achat personnel peut en souffrir.

Pourquoi un prêt commercial est-il une bonne solution?

Il est conçu pour répondre aux besoins d’une entreprise en croissance

Chaque entreprise est unique, et les modalités d’un prêt peuvent être personnalisées pour répondre aux besoins propres à votre entreprise.

Par exemple, vous pourriez vouloir reporter le remboursement du capital du prêt le temps que le montant que vous avez emprunté commence à porter ses fruits. Vous pourriez aussi négocier un calendrier de remboursement saisonnier qui s’accorde avec les périodes de pointe et les périodes creuses de votre trésorerie pendant l’année. Vous pourriez même être admissible à des congés de versements sur le capital pour tenir le coup lors de périodes de forte croissance ou lors de périodes difficiles.

Il protège votre trésorerie

Un prêt à terme vous aidera à répartir votre remboursement sur toute la durée de vie utile de l’actif que vous achetez ou du projet que vous commencez.

Vous pouvez faire correspondre la durée de votre prêt avec la durée de la période pendant laquelle vous utiliserez les fonds, ce qui vous permet d’étaler vos paiements et de protéger votre trésorerie.

«Imaginons que vous désirez percer un nouveau marché, indique Mme Christensen. Vous aurez besoin de financement pour couvrir les dépenses associées à la vente, au marketing et à l’embauche de personnel supplémentaire. Les avantages de cette croissance pourraient s’étendre sur quatre ou cinq ans. Un prêt à terme vous aidera donc à faire cadrer le remboursement avec la période pendant laquelle vous profiterez du prêt.»

Il sépare vos finances personnelles et celles de votre entreprise

Tous les entrepreneurs devraient chercher à séparer leurs finances personnelles et celles de leur entreprise. Cette façon de faire facilite non seulement le suivi de la comptabilité et la préparation des déclarations de revenus, mais contribue également à protéger votre crédit personnel.

Un prêt commercial vous permet de faire cette séparation et vous aide à établir les antécédents de crédit de votre entreprise auprès d’un prêteur.

«Cela aidera une banque à mieux vous connaître et à constater que vous serez en mesure de rembourser votre prêt. C’est un aspect important dont une entreprise en croissance doit vraiment tenir compte.»

Partager