Logo - Banque de développement du Canada - BDC

Le retour aux niveaux de croissance d’avant 2020 et la baisse des rendements refroidissent les perspectives du marché canadien du capital de risque: Étude de BDC

Le marché canadien du capital de risque suit une trajectoire incertaine pondérant une correction de marché et la quête de taux de croissance viables; alors qu’en 2023, les investisseuses et les investisseurs ont favorisé la prudence, détenant approximativement 10,4 milliards de dollars en capital disponible pour investissement 

Montréal, le 28 mai 2024 – BDC Capital, la division d’investissement de la Banque de développement du Canada (BDC), publie aujourd’hui l’édition 2024 du rapport sur la situation du capital de risque au Canada. Les conclusions du rapport montrent que 2023 a été une autre année de rajustement pour la catégorie d’actifs, caractérisée par une baisse des évaluations et une descente continue des activités par rapport aux niveaux records de 2021, accompagnées par les premières manifestations d’une baisse des rendements.  

En 2023, le taux de rendement interne (TRI) sur 10 ans du capital de risque au Canada a diminué à 11,7 %, suivant une trajectoire à la baisse semblable à celle du rendement du capital de risque aux États-Unis, tout en continuant de réduire graduellement l’écart entre le rendement à long terme des deux pays. Parallèlement, le TRI sur un an du capital de risque a chuté en territoire négatif, en grande partie influencé par la correction des évaluations à la suite de l’exubérance de 2021. 

Néanmoins, le marché canadien du capital de risque a montré des signes de progression et de résilience en maintenant le total des investissements à un niveau plus élevé que la moyenne des cinq années ayant précédé la pandémie (2015-2019). De plus, le marché a connu une baisse sur 12 mois plus lente que celle des investissements en capital de risque à l’échelle mondiale. Pour une deuxième année consécutive, plus de 50 % des transactions de capital de risque comprenaient une participation étrangère, ce qui démontre un intérêt croissant pour la catégorie d’actifs du capital de risque au Canada et ses occasions attrayantes, même en période de turbulences. 

«Il y a maintenant plus d’une décennie que BDC soutient l’évolution de l’écosystème canadien du capital de risque, et elle continuera de le faire au fil des cycles du marché, déclare Isabelle Hudon, présidente et cheffe de la direction, BDC. Une industrie du capital de risque solide et dynamique est un catalyseur de croissance et contribue à créer un environnement qui non seulement est propice au soutien des entreprises les plus novatrices du Canada, mais les propulse également à devenir des championnes mondiales.»

En ce qui concerne le capital disponible pour investissement, BDC estime que les investisseuses et investisseurs basées au Canada disposent actuellement de 10,4 milliards de dollars en capital disponible pour investissement – capital engagé, mais non affecté, dont disposent les gestionnaires de fonds en capital de risque – alors que leurs homologues aux États-Unis détiennent un montant record de 421 milliards de dollars1, dont 2 % pourraient être investi dans des entreprises canadiennes si l’on se fie aux antécédents historiques.  

Malgré les défis qui persistent en matière de levée de fonds, le rapport montre que l’industrie canadienne continue de gagner en maturité, avec une augmentation du nombre de commanditées et commandités actifs ainsi qu’un niveau élevé de commanditées et commandités en développement réussissant à lever des fonds subséquents, de sorte que certaines et certains deviennent des gestionnaires établis. Un examen plus approfondi des stades et des secteurs dans lesquels se trouvent les commanditées et commandités actifs au Canada révèle des écarts considérables aux stades d’amorçage et stades avancés dans les secteurs des sciences de la vie et de l’énergie et technologies propres (ETP).  

Pour aider à comprendre les disparités et les occasions à l’échelle du marché canadien, le rapport bonifié de cette année comprend une nouvelle analyse régionale, notamment divers paramètres présentant l’état des marchés du capital de risque en Ontario, au Québec, en Colombie-Britannique, dans les Prairies et dans la région de l’Atlantique. Le rapport montre que les régions où la concentration d’entreprises technologiques en démarrage et de centres technologiques est la plus élevée – l’Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique – ont attiré la plus grande part des investissements en capital de risque.  

En tant qu’investisseur en capital de risque le plus actif au Canada, BDC Capital soutient directement ou indirectement plus de 750 entreprises canadiennes et 160 fonds du secteur privé à l’échelle nationale et demeure déterminé à contribuer à la santé de l’écosystème. Le rapport annuel sur la situation du marché du capital de risque fournit à l’écosystème canadien un examen approfondi de ce secteur au Canada. BDC publie ce rapport pour fournir aux intervenantes et intervenants du marché un portrait de la dynamique du secteur reposant sur des données fiables, permettant des décisions et des résultats plus éclairés et, au bout du compte, favorisant une résilience accrue de la catégorie d’actifs.

Source: Pitchbook-NVCA, données en date du 30 juin 2023

À propos de BDC Capital

BDC Capital est la division d’investissement de BDC, la banque des entrepreneur.es du Canada. Avec plus de 6 milliards de dollars sous gestion, BDC Capital est un partenaire stratégique pour les entreprises les plus novatrices au pays. Elle offre une gamme complète de capital, autant pour les entreprises en phase d’amorçage que pour celles à la recherche d’investissement de croissance, ainsi que des investissements de fonds. BDC Capital soutient les entrepreneur.es canadien.nes qui ont l’ambition de se démarquer à l’échelle mondiale. Visitez bdc.ca/capital.

– 30 –

Votre vie privée

BDC utilise des témoins de navigation (cookies) pour améliorer votre expérience sur son site et à des fins publicitaires, pour vous offrir des produits ou des services qui sont pertinents pour vous. En cliquant sur «J’ai compris» ou en poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à leur utilisation.

Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.