BDC annonce qu'elle offrira des bourses d’études en marketing à des Autochtones

Montréal, le 12 décembre 2022 BDC, la banque des entrepreneur.es du Canada, finance six bourses d’études pour les Autochtones dans le cadre du programme Digital Marketing Bootcamp de la Jelly Academy. Ces bourses aideront des étudiantes et étudiants ainsi que des entrepreneures et entrepreneurs autochtones qui sont intéressés à faire carrière ou à parfaire leurs connaissances en marketing numérique, mais qui ne disposent pas des moyens nécessaires.

«L’éducation et le perfectionnement sont essentiels pour s’adapter à l’évolution rapide des besoins dans les milieux de travail d’aujourd’hui, où le numérique prend de plus en plus de place», déclare Annie Marsolais, cheffe de la direction marketing à BDC. «À BDC, nous sommes toujours à la recherche de personnes très talentueuses, et nous nous engageons à améliorer la diversité et l’inclusion au sein de notre personnel. Nous espérons que ces bourses d’études ouvriront les portes de la croissance professionnelle et de nouvelles possibilités pour les Autochtones.»

Le programme Digital Marketing Bootcamp de la Jelly Academy dispense les connaissances de base nécessaires pour créer une stratégie de marketing numérique et en mesurer l’efficacité. La formation s’adresse aux personnes qui ont peu d’expérience en marketing numérique ou aux petites entreprises qui n’ont pas d’équipe spécialisée en marketing. Le programme de six semaines commence en février 2023. Pour en savoir plus et postuler, visitez la page des bourses de la Jelly Academy.

«Les entreprises et les marques ont désormais besoin d’une stratégie de marketing numérique efficace pour rester concurrentielles», affirme Darian Kovacs, chef de la direction de la Jelly Academy. «Nous sommes ravis de nous associer à BDC pour aider davantage d’Autochtones à entreprendre une carrière dans le marketing numérique et à faire entendre davantage de voix autochtones dans ce secteur en pleine croissance.»

Moins de la moitié (44 %) des jeunes Autochtones (de 18 à 24 ans) ont terminé leurs études secondaires, contre 88 % pour les jeunes Canadiennes et Canadiens non autochtones1. En outre, l’accès à la technologie, à une connexion Internet fiable et aux études postsecondaires est souvent limité, ce qui crée une réaction en chaîne préjudiciable pour les personnes et leurs communautés, laquelle peut se transmettre aux futures générations.

BDC travaille depuis longtemps avec les entrepreneures et des entrepreneurs autochtones. Elle s’est engagée à prendre des mesures en faveur de la réconciliation et à devenir un lieu de travail et de collaboration plus inclusif. Il s’agit notamment de collaborer avec des partenaires afin d’accroître le soutien financier et les ressources (comme le Fonds de croissance autochtone), d’améliorer les stratégies de recrutement et l’intégration du personnel, ainsi que de proposer des programmes de formation tels que 4 saisons de la réconciliation, qui fournit un enseignement sur l’histoire et la culture des Autochtones et sur la manière de soutenir la vérité et la réconciliation au Canada. BDC offre également cette formation gratuitement aux propriétaires d’entreprise au Canada.

À propos de BDC

En tant que Banque de développement du Canada, BDC est un partenaire de choix pour les entrepreneur.es à la recherche du financement et des conseils nécessaires pour bâtir leur entreprise et relever les grands défis de notre époque. Notre division d’investissement, BDC Capital, offre une vaste gamme de solutions de capital de risque pour contribuer à la croissance des entreprises les plus novatrices au pays. BDC figure au palmarès des 100 meilleurs employeurs canadiens et parmi les meilleurs employeurs canadiens pour la diversité. Pour en savoir plus sur les produits et services de BDC et pour consulter gratuitement des outils, des modèles et des articles, visitez  bdc.ca ou joignez-vous à BDC sur les réseaux sociaux.  

– 30–