Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Comment bâtir une entreprise durable grâce à l’évaluation pour la certification B Corp

L’évaluation peut être utilisée comme un outil de planification stratégique

Temps de lecture: 4 minutes

Partager

Il peut être difficile de savoir par où commencer pour améliorer la performance de votre entreprise en matière d’environnement. L’évaluation pour la certification B Corp constitue un bon point de départ.

Les entreprises certifiées B Corps (entreprises certifiées bénéfiques) sont créées par des entrepreneurs qui pensent que l’objectif d’une entreprise va au-delà de la réalisation de profits et qu’elle doit créer un bénéfice social et environnemental.

L’évaluation pour la certification B Corp est un questionnaire en ligne gratuit et confidentiel qui vous permet de connaître la performance de votre entreprise en fonction de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), ainsi que les effets de ses produits ou services. L’évaluation fait partie du processus de certification B Corp.

Vos réponses au questionnaire donnent lieu à un rapport dans lequel votre entreprise est notée sur différents aspects de la gouvernance, de la responsabilité sociale et de la durabilité environnementale.

Lorsque vous faites l’évaluation, vous affinez votre réflexion sur les objectifs à poursuivre et sur la manière de les atteindre.

L’évaluation est rigoureuse. Elle examine en profondeur les politiques, les pratiques et les activités de votre entreprise. C’est un défi de taille, mais qui en vaut la peine, même si vous n’avez pas l’intention d’obtenir la certification B Corp, selon Carla Heim.

«Dans le monde des affaires, nous avons tant de priorités concurrentes qu’il est difficile de savoir par où commencer, explique Mme Heim, qui travaille avec des entreprises certifiées B Corp. Mais lorsque vous faites l’évaluation, vous affinez votre réflexion sur les objectifs à poursuivre et sur la manière de les atteindre.»

La plupart des entrepreneurs veulent protéger l’environnement

Les entrepreneurs sont intrinsèquement motivés par la protection de l’environnement, selon une étude de BDC réalisée en 2021. L’enquête menée auprès de 1 515 entrepreneurs canadiens a révélé que 83 % d’entre eux estiment qu’ils ont la responsabilité d’agir pour protéger l’environnement, et 82 % des répondant ont déclaré l’avoir déjà fait, ce qui est tout aussi remarquable.

Selon Carla Heim, l’évaluation pour la certification B Corp peut être considérée comme une analyse des lacunes, c’est-à-dire un moyen de mieux comprendre les points forts de votre entreprise et ceux qu’elle pourrait améliorer.

Par exemple, un entrepreneur désireux de réduire l’empreinte carbone de son entreprise pourrait avoir pensé à acheter des véhicules électriques ou hybrides, mais il pourrait ne pas avoir prévu de mesures pour sa chaîne d’approvisionnement. Comme l’évaluation porte sur tous les aspects de l’impact de votre entreprise, elle vous incite à prendre en considération des lacunes que vous n’avez peut-être pas relevées.

L’évaluation est également un précieux recueil de pratiques responsables que les entrepreneurs peuvent reproduire ou essayer. Des pairs de plus de 70 pays ont fourni, dans leurs réponses mises à la disposition des autres entreprises, une description des pratiques innovantes et responsables qu’ils ont mises en place. L’évaluation pour la certification B Corp est donc à la fois un outil de planification stratégique et une source d’idées utiles.

Outre l’utilisation de l’évaluation pour déterminer où et comment commencer, vous pouvez également suivre vos progrès en la réalisant de façon périodique. Il existe plus de 90 variantes de l’évaluation, chacune étant adaptée à la taille, au secteur et à l’emplacement de différentes entreprises. Ainsi, une entreprise de services comme un cabinet d’expertise comptable n’est pas jugée selon les mêmes critères qu’un fabricant.

L’outil B Corp est également utile aux entrepreneurs qui détectent les pressions du marché pour s’améliorer, notamment en réduisant leur utilisation de combustibles fossiles, et qui sont donc motivés pour agir.

Les consommateurs, les gouvernements et les investisseurs exigent que des mesures soient prises pour enrayer le changement climatique. Les risques sont principalement liés à la réputation, mais aussi à la difficulté croissante d’accès aux capitaux. Le Canada fait partie des pays qui visent une économie sans émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 et BlackRock, le plus grand gestionnaire de fonds au monde, demande aux chefs d’entreprise de présenter un plan sur la manière dont leur société fera face à «une économie carboneutre». De telles pressions commencent à se répercuter sur l’économie.

Le changement est amorcé

Carla Heim affirme : «N’attendez pas que le changement arrive. Il est déjà en cours. Plus vous commencerez tôt ce voyage, plus votre entreprise sera résiliente.»

Toutefois, elle avertit que les entrepreneurs ne doivent réaliser que des projets qui sont en adéquation avec les valeurs de leur entreprise et qui apporteront un rendement du capital investi en matière d’économies d’énergie, de satisfaction des employés, d’amélioration de l’identité de la marque et d’autres avantages.

Je ne ferais jamais quelque chose simplement parce que cela figure dans l’évaluation. Assurez-vous que ce que vous faites est en adéquation avec vos valeurs, avec le modèle économique de votre entreprise et avec le changement que vous désirez observer dans le monde

Les entreprises certifiées B Corp sont généralement aussi rentables que les entreprises traditionnelles, mais elles bénéficient d’avantages en matière de différenciation de la marque et de recrutement de personnel, ajoute Mme Heim.

«Il n’y a aucune interférence entre le fait d’être une entreprise rentable et le fait de prendre en compte votre impact sur toutes les parties prenantes. Je pourrais remplir un stade avec des entrepreneurs dont les entreprises prospères font les deux. En effet, nombre d’entre elles augmentent leur rentabilité de cette manière», conclut-elle.

Partager