Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

6 conseils pour réussir votre audit ISO

Temps de lecture: 2 minutes

Partager

Un audit externe est l’étape finale avant d’obtenir votre certification ISO.

L’auditeur s’assure que votre documentation satisfait à toutes les exigences de la norme. Il veille aussi à ce que toutes les procédures et les processus soient correctement suivis.

Selon les résultats, l’auditeur recommandera l’octroi de votre certification ou exigera des mesures correctives au préalable.

Voici six conseils pour impressionner l’auditeur et obtenir votre certification ISO du premier coup.

1. Être bien préparé

La certification ISO devrait constituer un processus «vivant», constamment mis à jour et optimisé. À cette fin, vous devez établir un échéancier des tâches, des audits internes et des revues – et vous y tenir. La pire chose que vous pourriez faire est d’attendre à la dernière minute et d’essayer de tout faire un mois avant l’audit.

2. Prendre les audits internes au sérieux

Un audit interne minutieux vous permettra de déceler tout problème grave de non-conformité avant l’audit externe. L’audit interne peut également préparer le personnel au processus d’entrevue.

3. Mettre en œuvre des mesures correctives

Vous devez prendre des mesures pour corriger les problèmes récurrents dès qu’ils sont repérés. Un seul problème de non-conformité ne compromettra pas votre certification ISO, mais des problèmes récurrents nécessitent des correctifs. Si l’auditeur trouvait un problème majeur, votre certification pourrait être retardée et vous pourriez devoir vous démener pour établir un processus visant à régler le problème le plus rapidement possible.

4. Ne pas oublier la revue de la direction

La revue de la direction consiste en un examen de l’ensemble du système de gestion de la qualité et a lieu au moins une fois par année. Vos dirigeants devraient participer à la revue des éléments suivants: votre politique de qualité, vos objectifs pour la prochaine année, la rétroaction des clients, les problèmes de non-conformité et les mesures correctives, l’état des audits internes ainsi que les changements apportés aux processus et à la réglementation.

La revue de la direction doit être une réunion bien documentée et exhaustive qui entraînera l’élaboration d’un plan d’action pour résoudre les problèmes relevés durant la réunion. Votre revue de la direction devrait être effectuée longtemps avant un audit de façon à ce que les changements puissent être mis en œuvre.

5. Surveiller soigneusement les objectifs

Les nouvelles normes ISO ont des exigences plus élevées en ce qui a trait à la définition, au suivi et au rajustement des objectifs à l’interne. L’auditeur s’attendra à ce que vous ayez suivi vos progrès par rapport aux objectifs au fil du temps. N’hésitez pas à rajuster les objectifs en fonction des demandes d’affaires. Pendant une période de ralentissement, par exemple, il est tout à fait normal de réduire les objectifs de vente pour tenir compte de la nouvelle conjoncture.

6. S’assurer de la propreté des lieux

Il est important de s’assurer que l’espace de travail est propre et bien organisé. Les gestionnaires devraient faire le tour de l’usine avant l’audit pour s’assurer que tout est en ordre.

Partager