5 étapes essentielles pour réussir une embauche

Lecture de 3 minutes

Vous avez trouvé une candidate ou un candidate de talent pour votre entreprise. Comment allez-vous l’embaucher?

Il est important de suivre les bonnes étapes pour éviter que le recrutement de la personne idéale ne tourne au cauchemar. Voici cinq étapes essentielles à suivre lorsque vous embauchez une nouvelle personne.

1. Exercer une diligence raisonnable

Vous devriez contacter les références fournies par la candidate ou le candidat pour vérifier la véracité de sa demande d’emploi et de ses propos en entrevue. Recueillez tous les renseignements pertinents; communiquez aussi avec les établissements d’enseignement de la candidate ou du candidat pour vérifier ses diplômes. Examinez soigneusement tous les détails qui semblent illogiques, contradictoires ou encore esquivés. Si les références incluent les employeuses et employeurs précédents, vous pouvez les contacter pour obtenir plus d’information sur la personne.

Vous pouvez trouver d’autres renseignements utiles sur l’employée ou employé potentiel à l’aide de Google et en observant ses activités en ligne (pages Facebook, Twitter et LinkedIn, billets de blogue, etc.). Vous devriez également effectuer toutes les vérifications nécessaires de ses antécédents, notamment du casier judiciaire, en plus de vous assurer que cette personne est autorisée à travailler au Canada.

2. Présenter une offre d’emploi

Vous devriez présenter une offre d’emploi écrite, fournissant les renseignements suivants :

  • Rémunération financière et autre
  • Période de probation, s’il y a lieu
  • Politiques en matière de congés et de vacances
  • Horaire de travail
  • Titre du poste et description détaillée des tâches
  • Nature de l’emploi (par exemple, à temps partiel ou à temps plein, permanent ou contractuel)
  • Supérieure ou supérieure de l’employée ou employé
  • Méthode d’évaluation du rendement
  • Exigences du code vestimentaire, s’il y a lieu
  • Date d’entrée en fonction et, si l’emploi est contractuel, date de fin de contrat
  • Processus de modification et de cessation d’emploi
  • Exigences des ententes de non-divulgation, de non-concurrence, de confidentialité ou autres
  • Clause stipulant que l’offre est conditionnelle à la vérification des antécédents
  • Date avant laquelle la candidate ou le candidat doit répondre

Pour les membres du personnel de niveau subalterne, vous pouvez généralement utiliser une lettre d’offre signée. Pour les postes de niveau supérieur, la lettre (une fois acceptée) sert normalement de base pour établir un contrat de travail plus détaillé. Vous devriez également connaître les règles gouvernementales sur les salaires, les congés, les jours fériés et les horaires de travail pour vous assurer de vous y conformer.

3. Offrir un mode de rémunération novateur

Faites preuve de créativité avec les modes de rémunération et de récompense que vous proposez aux membres du personnel dans votre offre d’emploi. Cela pourrait vous aider à attirer les meilleurs talents tout en réduisant vos coûts. Par exemple, vous pourriez leur offrir des primes basées sur le rendement, un régime de participation aux bénéfices, des jours de congé personnel, des conditions de travail novatrices telles que le télétravail et des horaires flexibles, ou encore des avantages indirects comme des massages, des rabais d’entreprise et une adhésion à un gymnase.

4. Discuter des accommodements au travail

Après avoir présenté votre offre d’emploi, discutez des accommodements que pourrait vous demander l’employée ou employé pour un besoin particulier (handicap, pratiques religieuses, responsabilités liées à la prestation de soins, etc.). Consultez les règles en vigueur dans votre province ou dans votre territoire pour en savoir plus sur les exigences juridiques en matière d’accommodements offerts aux membres du personnel.

5. Tenir un dossier

Vous devriez commencer à consigner dans un dossier les renseignements de base sur l’employée ou employé, y compris son revenu et ses heures travaillées. Vous devrez également y inscrire son adresse, son numéro d’assurance sociale et d’autres renseignements aux fins d’impôts ou de gestion de l’employée ou employé.