Comment mon entreprise peut aider l’environnement

Bâtir une entreprise plus durable ne doit pas nécessairement être coûteux ou difficile.

Temps de lecture: 7 minutes

Partager

Lorsque Bob Willard, fondateur et PDG de Sustainability Advantage, a commencé à parler de développement durable il y a plus de 20 ans, il s’agissait d’un concept encore relativement nouveau, perçu comme «la bonne chose à faire» plutôt que comme une composante essentielle de toute stratégie commerciale réussie.

Aujourd’hui, la durabilité de l’environnement est de plus en plus considérée comme étant un élément intégral de tout plan d’affaires et comme une mesure tout aussi importante que d’autres telles que la rentabilité, le rendement du capital investi et la valeur pour les actionnaires.

Nul besoin de sacrifier la rentabilité

M. Willard, qui a passé 34 ans chez IBM Canada, dont les dix dernières en tant que responsable de la formation en leadership et en gestion, estime qu’il est tout à fait légitime de vouloir que vos efforts en matière de durabilité de l’environnement aient également une incidence positive sur les résultats de votre entreprise.

«Il existe de nombreuses preuves que les entreprises qui prennent des mesures pour améliorer leur bilan environnemental et social n’en souffrent pas, que ce soit sur les marchés boursiers ou dans leurs états financiers», déclare M. Willard lors d’une entrevue réalisée depuis son domicile de Whitby, en Ontario.

Votre équipe peut être plus productive et motivée. Les membres de votre personnel peuvent être plus enthousiastes du fait que leur employeur partage leurs valeurs et leurs préoccupations et leur permet d’être des vecteurs de changement.

Selon lui, la plupart des propriétaires d’entreprises souhaitent accroître leurs profits, mais pas au détriment de l’environnement. De même, les propriétaires d’entreprise ne veulent pas que l’amélioration de leur performance environnementale se fasse au détriment de la rentabilité.

«Lorsque vous entreprenez un projet particulier qui vous permettra d’avancer dans la bonne direction sur les questions environnementales ou sociales, il est important que vous puissiez justifier le coût de ce projet de la même manière que pour n’importe quel autre.»

Comment s’engager sur la voie de la durabilité

Comment les entreprises peuvent-elles s’engager sur la voie de la durabilité de l’environnement?

Selon M. Willard, les chefs d’entreprise devraient commencer par «économiser de l’argent sur les quatre éléments les plus accessibles de leurs activités: l’énergie, l’eau, les matériaux et les déchets». Parmi ces quatre éléments, ceux qui retiennent généralement le plus l’attention sont l’énergie et les déchets.

«Il s’agit de faire une évaluation de base de votre situation actuelle dans tous ces domaines. Dans certains cas, vous avez peut-être déjà tiré parti de l’efficacité énergétique, de la réduction des déchets et des matériaux, etc.

«Ensuite, décidez quels sont les deux ou trois points sur lesquels vous voudriez investir plus de temps, d’efforts et d’argent aux fins d’amélioration, et établissez une analyse de rentabilité pour ces projets.

Prenez également du recul et demandez-vous lesquels de ces projets de durabilité comptent non seulement pour vous en tant que chef d’entreprise, mais aussi pour vos parties prenantes.»

La protection de l’environnement peut stimuler les revenus et le moral

Les initiatives en faveur du développement durable peuvent réduire vos coûts opérationnels, mais elles peuvent aussi augmenter vos revenus.

«La réputation que votre entreprise a acquise en tant qu’entreprise soucieuse de l’environnement peut vous permettre d’attirer ou de conserver des clients et des clientes, explique M. Willard. Ou bien, vous pouvez commencer à produire des biens et des services en demande parce qu’ils sont plus sains, émettent moins de carbone, ou présentent des caractéristiques que les gens recherchent davantage de nos jours qu’auparavant.»

Il ajoute que le moral et la motivation du personnel sont soumis à une dynamique similaire.

«Votre équipe peut être plus productive et plus motivée, dit-il. Les membres de votre personnel peuvent être plus enthousiastes du fait que leur employeur partage leurs valeurs et leurs préoccupations et leur permet d’être des vecteurs de changement.»

M. Willard indique que l’engagement du personnel peut être difficile à mesurer, mais que cela peut grandement influer sur les résultats d’une entreprise, notamment lorsqu’il s’agit d’attirer de nouveaux talents.

«Les personnes les plus talentueuses ont le choix. Elles ont la possibilité de changer de poste un peu plus facilement que les autres et n’hésitent pas, de nos jours, à rechercher des entreprises dont les valeurs font écho à leurs valeurs personnelles.»

En fait, M. Willard affirme que l’engagement ou l’adhésion du personnel est la «formule secrète» qui contribue à faire de la durabilité de l’environnement une proposition rentable pour de nombreuses entreprises.

La durabilité réduit les risques

Les entreprises non axées sur la durabilité exposent leurs parties prenantes à un risque plus élevé.

Ce risque plus élevé peut comprendre les amendes et des poursuites judiciaires en raison de déversements et d’émissions, les atteintes à la réputation, la perte de parts de marché ainsi que des difficultés à attirer et à retenir le personnel en raison de la mauvaise performance environnementale.

«Les recherches que j’ai effectuées au cours des 20 dernières années montrent que si une entreprise mettait simplement en œuvre les pratiques exemplaires en matière de durabilité de l’environnement, elle pourrait réaliser 50 % à 80 % de bénéfices supplémentaires, affirme M. Willard. Et si elle parvient à éviter le risque, qui entraîne une érosion de ses bénéfices de 16 % à 36 %, son rendement pourrait être encore plus élevé», ajoute-t-il.

M. Willard affirme que ces projections d’amélioration des bénéfices sont «des chiffres bas, très modérés» et qu’il se sent «parfaitement à l’aise» de les utiliser.

Cap sur le «net positif»

«On parle de contribution nette positive lorsque vous participez à la restauration de l’environnement ou lorsque vous bâtissez une collectivité plus résiliente. En outre, investir dans la collectivité fait de votre entreprise une entreprise socialement responsable et vous permet d’obtenir votre licence sociale d’exploitation.»

M. Willard, qui a commencé sa carrière en tant qu’enseignant, a déclaré que la licence sociale d’exploitation est d’une importance capitale pour toute entreprise aujourd’hui et que la durabilité de l’environnement est un élément essentiel à l’obtention de cette licence sociale.

«Maintenant que la question de la légitimation de l’objectif social d’une organisation se pose de plus en plus, une licence sociale d’exploitation revêt une très grande importance.»

Mesurer vos efforts

Comment savoir si votre plan de durabilité de l’environnement est réalisable et, surtout, s’il atteint un objectif scientifiquement mesurable?

Vous pouvez, comme dans la plupart des entreprises, commencer par mesurer les émissions actuelles de votre entreprise, puis mettre en place un système pour en assurer le suivi. Cela vous permettra d’évaluer les résultats de l’année en cours par rapport à ceux de l’année précédente et de voir dans quelle mesure votre entreprise atteint les objectifs que vous avez fixés.

De plus en plus, les objectifs sont fixés, non pas par l’entreprise elle-même, mais par la communauté scientifique.

«Les objectifs de durabilité sont de mieux en mieux formulés, non seulement dans les grandes entreprises, mais aussi dans certaines petites et moyennes entreprises, dit M. Willard. Le site Web de Sustainability Advantage offre des outils gratuits et à code source libre pour aider les petites et moyennes entreprises à s’évaluer.»

Partager