Nous éprouvons des problèmes de navigation intermittents avec notre site Web. Certaines options de navigation n’apparaissent pas correctement. Nous travaillons à rétablir la situation le plus rapidement possible. Merci de votre compréhension.

Nous éprouvons des problèmes de navigation intermittents avec notre site Web. Certaines options de navigation n’apparaissent pas correctement. Nous travaillons à rétablir la situation le plus rapidement possible. Merci de votre compréhension.

Logo - Banque de développement du Canada - BDC

Produit intérieur brut (PIB)

Définition du produit intérieur brut

Le produit intérieur brut est un indicateur standard qui permet de mesurer la production économique. Il représente la valeur de tous les biens et services finals produits au sein d’une région ou d’un pays au cours d’une période donnée.

Le produit intérieur brut (PIB) est peut-être l’indicateur le plus utilisé pour mesurer la production et la performance économiques. Il mesure la valeur économique de tous les biens et services achetés par une utilisatrice finale ou un utilisateur final au cours d’une période donnée et à l’intérieur des frontières d’un pays ou d’une région.

«Bien que la croissance du PIB soit bon signe, une économie qui croît trop rapidement risque de surchauffer», prévient Jovanka Charbonneau, économiste principale à BDC.

Pour cette raison, les propriétaires d’entreprise doivent comprendre le PIB et la manière dont il peut être utilisé pour évaluer la santé économique de leur pays, ou même d’un secteur donné.

Le PIB est le meilleur indicateur pour mesurer la performance économique d’un pays. Pour cette raison, les propriétaires d’entreprise doivent en faire le suivi.

Qu’est-ce que le PIB?

Le PIB est un indicateur économique standard et largement utilisé permettant de mesurer la valeur de tous les biens et services finals produits (ou achetés) dans un pays ou une région au cours d’une période donnée. Les données sont généralement publiées par mois, trimestre ou année.

La raison pour laquelle le PIB ne tient compte que de la production de biens et services finals, et non de la production de biens et services intermédiaires, c’est pour éviter la double comptabilisation, c’est-à-dire le fait d’additionner la valeur de la production plus d’une fois.

Qu’est-ce que le produit national brut?

Le produit national brut (PNB) est similaire au PIB. Il permet de mesurer la valeur totale des biens produits par les entreprises et les citoyens d’un pays, ainsi que les services qu’ils fournissent, que ce soit à l’étranger ou à l’intérieur des frontières du pays. Alors que le PIB se limite à l’activité économique à l’intérieur des frontières géographiques d’un État, le PNB comprend l’activité des citoyens à l’étranger.

Qu’est-ce que le revenu national brut?

Le revenu national brut (RNB) est un autre indicateur connexe. On définit le RNB comme le produit intérieur brut plus tous les transferts et les flux financiers qui entrent dans le pays. Il comprend les rentrées nettes reçues de l’étranger, la rémunération des salariées et salariés, les revenus de propriété et les impôts nets, déduction faite des subventions sur la production.

Le RNB représente tous les revenus reçus par un pays, tandis que le PNB représente tous les revenus gagnés par les entreprises et les citoyens, qu’ils reviennent au pays ou qu’ils soient dépensés à l’étranger. On utilise rarement ces deux indicateurs, car ils ne permettent pas de mesurer correctement la santé économique d’un pays.

Quatre catégories de PIB différents

Les données du PIB peuvent être présentées et ajustées de diverses façons. Pour cette raison, il est important de comprendre les différentes catégories de PIB qui sont utilisées et calculées par les organismes de statistiques et les analystes.

Il existe quatre catégories principales de PIB que vous êtes susceptible de rencontrer lorsque vous lisez au sujet de la production économique.

1. PIB nominal

Le PIB nominal est la catégorie la plus simple parmi les quatre. Il s’agit simplement du PIB en prix courants, sans correction en fonction de l’inflation.

Les comparaisons d’une année à l’autre ne sont toutefois pas toujours probantes, car il n’est pas possible de savoir quelle portion de la différence est attribuable à une variation des prix (inflation) ou à une variation du volume de production.

2. PIB réel

Le PIB réel est une mesure du PIB corrigée de l’inflation.

Pour comparer les données du PIB d’une année à l’autre, le PIB réel est le meilleur indicateur à utiliser. La variation observée d’une année à l’autre sera attribuable à des changements de volume et non de prix.

Il existe de nombreuses façons de calculer le PIB réel, mais une méthode simple consiste à diviser le PIB nominal par un déflateur du PIB, c’est-à-dire un indice qui suit les variations de prix par rapport à une année de référence.

3. PIB par habitant

«Pour obtenir le PIB par habitant, on divise le PIB, qu’il soit nominal ou réel, par la population totale», explique Jovanka Charbonneau. Il permet d’évaluer le niveau de vie moyen et le bien-être économique.

4. PIB ajusté en fonction de la parité du pouvoir d’achat

Le PIB ajusté en fonction de la parité du pouvoir d’achat facilite les comparaisons à l’échelle internationale.

Comme différentes économies utilisent différentes devises, il pourrait ne pas être immédiatement possible de comparer les données du PIB. Pour y parvenir, il faut convertir les valeurs monétaires du PIB d’un pays dans la devise de l’autre.

Toutefois, il peut être difficile d’utiliser les taux de change du marché pour effectuer cette conversion, car ceux-ci ont tendance à fluctuer. Pour cette raison, les économistes utilisent l’indice de parité de pouvoir d’achat, un type de taux de change qui indique ce qu’on paierait dans différents pays pour la même quantité de biens et de services.

Comment calcule-t-on le PIB?

Il n’est pas facile de calculer le PIB, car il faut tenir compte de tout ce qui est produit dans l’ensemble d’une économie.

Il existe trois méthodes de calcul:

1. La méthode fondée sur les dépenses

Jovanka Charbonneau indique que l’approche fondée sur les dépenses est probablement la méthode la plus couramment utilisée pour calculer le PIB.

Elle consiste à additionner toutes les dépenses liées aux achats de biens et de services finals pour une période donnée. Selon cette méthode, le PIB est égal à la consommation plus les dépenses relatives aux placements, les dépenses publiques et les exportations nettes.

2. La méthode fondée sur les revenus

La méthode fondée sur les revenus reproduit l’approche fondée sur les dépenses, mais au lieu d’additionner chaque dollar dépensé, elle comptabilise chaque dollar gagné. Les deux méthodes sont équivalentes puisque, en principe, la somme de toutes les dépenses d’une économie devrait être égale au revenu total généré par cette économie.

Plus précisément, l’approche fondée sur les revenus représente le revenu total généré par l’ensemble des biens et services produits.

«Pour obtenir le PIB, on additionne les bénéfices bruts des entreprises et des travailleuses et travailleurs autonomes, l’ensemble des salaires et de la rémunération des salariées et salariés ainsi que les taxes. On soustrait ensuite les subventions», explique Jovanka Charbonneau.

3. La méthode fondée sur la production

La méthode fondée sur la production est conceptuellement plus complexe que les deux précédentes. Il s’agit de la valeur brute totale de toutes les industries.

Pour la calculer, on détermine d’abord la production de chaque industrie avant de soustraire les biens et services qui ont été utilisés pour générer cette production. Statistique Canada qualifie ces biens et services de consommation intermédiaire, ou simplement d’intrants.

La valeur ajoutée brute est donc la différence entre les extrants et les intrants d’un secteur.

En quoi le PIB est-il important pour les propriétaires d’entreprise?

Il est important que les propriétaires d’entreprise aient connaissance des fluctuations du PIB, car ces dernières donnent une idée de l’état de santé de l’économie.

Bien que le niveau du PIB permette d’évaluer la taille de l’économie d’une région, le taux de croissance d’une période donnée à l’autre (mois, trimestre ou année) indiquera si l’économie est en croissance, en contraction ou en stagnation.

«Si une ou un propriétaire d’entreprise prévoit effectuer des exportations, par exemple, les données du PIB peuvent l’aider à évaluer la taille potentielle d’un marché, mentionne Jovanka Charbonneau. Ces données peuvent également donner une idée du dynamisme du secteur, et indiquer s’il est en croissance ou non.»

La croissance économique est généralement une bonne chose, mais les propriétaires d’entreprise doivent comprendre qu’une économie qui croît trop rapidement risque de surchauffer. La Banque du Canada estime que le taux de croissance durable à long terme du PIB du pays se situe autour de 2 %.

PIB au Canada

peut-on trouver les données du PIB canadien?

Statistique Canada produit des données pour l’ensemble du pays. La plupart de ces données sont accessibles gratuitement au public et peuvent être consultées en valeurs réelles et nominales par année, par secteur et par province.

«Les données mensuelles du PIB ne sont disponibles que dans le cadre de la méthode fondée sur la production, tandis que les données trimestrielles sont disponibles dans le cadre des méthodes fondées sur les dépenses et la production», poursuit Jovanka Charbonneau. Les données annuelles sont disponibles pour les trois méthodes. Cependant, les données annuelles du PIB sont souvent présentées avec un décalage de près d’un an.

Les données du PIB en fonction de la parité du pouvoir d’achat sont également accessibles au public, mais elles sont généralement publiées par des organismes internationaux comme le Fonds monétaire international (FMI) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Composantes du PIB canadien

Les organismes nationaux de statistiques produisent généralement des données très détaillées.

Les données du PIB au Canada sont disponibles pour un certain nombre d’industries. Statistique Canada utilise le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN), qui ventile les données en sous-secteurs très précis, bien que les exigences en matière de confidentialité empêchent de diffuser les données de façon très détaillée.

Voici quelques exemples de catégories du SCIAN:

  • Élevage de bovins de boucherie, y compris l’exploitation de parcs d’engraissement (code 112110)
  • Magasins de produits de santé et de soins personnels (code 4461)
  • Sports-spectacles (code 71121)
  • Agences et courtiers d’assurance (code 52421)

Croissance historique du PIB canadien

La croissance du PIB canadien a varié considérablement au fil des années. Le graphique ci-dessous donne un aperçu de la croissance du PIB canadien entre 1965 et 2022.

Prochaine étape

Découvrez comment analyser les renseignements financiers de votre entreprise en téléchargeant le guide gratuit de BDC intitulé Bâtir une entreprise plus rentable.

Votre vie privée

BDC utilise des témoins de navigation (cookies) pour améliorer votre expérience sur son site et à des fins publicitaires, pour vous offrir des produits ou des services qui sont pertinents pour vous. En cliquant sur «J’ai compris» ou en poursuivant votre navigation sur ce site, vous consentez à leur utilisation.

Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.