Selon une étude de BDC, le secteur des technologies stimule la croissance dans l’ensemble de l’économie canadienne

Une étude de BDC révèle qu’une PME sur trois (30 %) prévoit investir dans des logiciels au cours des 12 prochains mois.

Faits saillants:

  1. L’essor dans le secteur des services technologiques ne donne aucun signe de ralentissement, une petite et moyenne entreprise sur trois (30 %) prévoyant investir dans des logiciels au cours des 12 prochains mois.
  2. Le secteur des technologies devrait connaître une croissance de 5,3 % en 2022 et de 22,4 % pour la période 2021-2024.
  3. Les entreprises technologiques ayant procédé à des acquisitions au cours des 10 dernières années sont trois fois plus susceptibles d’avoir connu une croissance annuelle de 5 % ou plus de leur chiffre d’affaires au cours de la dernière année.
  4. Plus de la moitié (55 %) des entrepreneurs du secteur des technologies ont du mal à embaucher les employé.es dont ils ont besoin. Ils font également face à des risques accrus de cybercrimes.

Montréal, le 31 janvier 2022 – Le secteur des technologies stimule la croissance dans l’ensemble de l’économie canadienne. Selon une nouvelle étude de BDC publiée aujourd’hui une PME sur trois (30 %) prévoit investir dans des logiciels au cours des 12 prochains mois.

Intitulée Perspectives du secteur des technologies: Quel avenir pour le secteur des technologies au Canada, le secteur des technologies est un pilier de l’économie canadienne qui stimule la croissance des autres secteurs en leur permettant de devenir plus productifs. Les produits et services du secteur des technologies alimenteront en grande partie l’innovation et la productivité qui stimuleront la croissance économique pendant les décennies à venir. Au cours des 12 prochains mois, 52 % des entreprises canadiennes prévoient investir dans des actifs incorporels comme des logiciels, la protection de la propriété intellectuelle (PI), la recherche et le développement ainsi que le marketing et la formation du personnel.

«Un écosystème de financement robuste, une main-d’oeuvre parmi les plus scolarisées au monde et un vaste bassin d’entrepreneur.es ambitieux placent les entreprises du secteur en excellente position pour tirer parti de ces vents favorables», affirme Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef à BDC.

M. Cléroux fait remarquer que les fusions et acquisitions (F & A) ont rapidement rebondi à la suite des vagues de la pandémie de COVID-19, particulièrement dans le secteur des technologies, où les transactions se produisent à un rythme record depuis le début de l’année. La principale raison de l’achat d’une entreprise (70 %) est l’acquisition de technologies et de propriété intellectuelle (PI). «Les entreprises technologiques qui ont procédé à des acquisitions au cours des 10 dernières années sont trois fois plus susceptibles d’avoir connu une croissance annuelle de 5 % ou plus de leur chiffre d’affaires au cours de la dernière année», dit-il.

Parallèlement à un besoin croissant en travailleurs qualifiés, l’étude relève trois tendances clés à surveiller: 1- un marché en plein essor pour les fusions et acquisitions; 2- l’accent mis sur la cybersécurité pour sécuriser les contrats et les données en ligne; et 3- la transition vers un modèle «tout en tant que service» (XaaS), qui offre des produits et des outils technologiques en tant que services aux utilisateurs sur Internet.

L’étude Perspectives du secteur des technologies de BDC donne un aperçu des perspectives du secteur pour 2022 et présente des moyens de composer avec un environnement en évolution rapide. Les entrepreneurs y trouveront des conseils sur la façon de réussir l’acquisition d’une entreprise technologique, de remédier à la pénurie de main-d’œuvre actuelle, d’obtenir leur certification en sécurité de l’information ou de mettre en œuvre un modèle d’affaires perturbateur pour assurer une forte croissance.

Pour cerner les tendances qui influent sur le secteur des technologies, BDC a utilisé les données de quatre sondages réalisés par BDC en 2021, en plus d’une série d’entrevues avec des spécialistes du domaine. Les données utilisées dans cette étude sont fondées sur quatre sondages réalisés par BDC en 2021 ainsi que sur une analyse économétrique de la croissance des fusions et acquisitions dans le secteur des technologies.

À propos de BDC

BDC est la banque des entrepreneur.es canadien.nes. Elle a pour objectif de soutenir les petites et moyennes entreprises de tous les secteurs et à toutes les étapes de leur croissance. De la conquête de nouveaux marchés à l’augmentation de l’efficacité de leurs activités, en passant par l’acquisition d’une autre entreprise, les propriétaires d’entreprises peuvent compter sur BDC pour avoir accès à du financement ainsi qu’à des services-conseils adaptés à leurs besoins. BDC Capital, sa division d’investissement, propose une vaste gamme de solutions de capital de risque. BDC soutient les entrepreneur.es moins bien servi.es et les secteurs en émergence afin de produire un plus grand impact social et économique. BDC est également une entreprise certifiée B Corp et contribue activement à la croissance d’un mouvement mondial d’entrepreneur.es qui participent à la création d’une prospérité inclusive et durable. Pour en savoir plus sur la gamme de solutions de BDC et consulter gratuitement plus de 1 000 outils et articles, visitez le site bdc.ca.

– 30–

Partager