Selon une étude de BDC, les propriétaires d’entreprises continueront d’investir en 2020, malgré l’incertitude entourant l’économie

Le 15 janvier 2020, Montréal – De nombreux entrepreneurs canadiens continueront d’investir dans leurs entreprises en 2020, malgré la précarité de l’économie mondiale, selon l’enquête annuelle de BDC sur les intentions d’investissement des entrepreneurs canadiens.

L’étude indique que les entrepreneurs canadiens des secteurs de la fabrication et des services s’attendent à voir leurs ventes augmenter et envisagent d’embaucher des travailleurs pour répondre à la demande soutenue pour leurs produits et services. Les intentions d’investissement augmentent aussi chez les exportateurs, mais elles sont à la baisse pour les entreprises qui concentrent leurs activités sur le marché intérieur.

«Les entrepreneurs canadiens continueront d’investir dans leurs entreprises malgré l’incertitude internationale et la croissance mondiale plus faible», croit Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef à BDC. «Il y a lieu d’être optimiste: juste avant les Fêtes, les États-Unis, le Mexique et le Canada ont signé un nouvel accord de libre-échange qui rétablit des conditions favorables pour les produits et services canadiens».

Les entrepreneurs canadiens prévoient augmenter leurs investissements dans la technologie, les initiatives de marketing, la propriété intellectuelle et la formation des employés. Cela s’inscrit dans le cadre d’une transition vers une économie de services et la numérisation des entreprises. Toutefois, les investissements dans les actifs corporels comme l’immobilier, la machinerie et l’équipement diminueront, une tendance que les études précédentes de BDC laissaient déjà entrevoir.

Voici d’autres points à retenir:

  • Les intentions d’investissement sont supérieures en Ontario et au Québec, où les secteurs de la fabrication, de la technologie et des services se démarquent.
  • Les intentions d’investissement sont à la baisse en Colombie-Britannique, où les intentions de dépenses pour la machinerie et l’équipement ont considérablement diminué.
  • Les entrepreneurs les plus pessimistes se trouvent dans les Prairies, principalement en raison de la baisse des prix des produits de base et des flux de trésorerie limités.
  • La pénurie de main-d’œuvre est préoccupante dans certaines régions, notamment au Québec, où elle constitue le principal frein aux investissements.

BDC a réalisé un sondage sur les intentions d’investissement auprès de 1 000 propriétaires de petites et moyennes entreprises au Canada à l’automne 2019. Il visait à évaluer leur niveau de confiance envers l’économie, leurs perspectives d’affaires ainsi que leurs plans d’investissement pour les 12 mois à venir.

À propos de BDC

BDC est la banque des entrepreneur.es canadien.nes. Elle a pour objectif de soutenir les petites et moyennes entreprises de tous les secteurs et à toutes les étapes de leur croissance. De la conquête de nouveaux marchés à l’augmentation de l’efficacité de leurs activités, en passant par l’acquisition d’une autre entreprise, les propriétaires d’entreprises peuvent compter sur BDC pour avoir accès à du financement ainsi qu’à des services-conseils adaptés à leurs besoins. BDC Capital, sa division d’investissement, propose une vaste gamme de solutions de capital de risque. BDC soutient les entrepreneur.es moins bien servi.es et les secteurs en émergence afin de produire un plus grand impact social et économique. BDC est également une entreprise certifiée B Corp et contribue activement à la croissance d’un mouvement mondial d’entrepreneur.es qui participent à la création d’une prospérité inclusive et durable. Pour en savoir plus sur la gamme de solutions de BDC et consulter gratuitement plus de 1 000 outils et articles, visitez le site bdc.ca.

– 30–

– 30 –

Partager