Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Les entrepreneurs canadiens modifient leurs priorités et tirent parti des nouvelles tendances générées par la pandémie de COVID-19 selon une étude de BDC

Montréal, le 7 octobre 2020 – La plupart des petites et moyennes entreprises (PME) sont tournées vers l’avenir et prennent des mesures pour s’y préparer, selon une étude de BDC intitulée La réplique: comment les entrepreneurs s’adaptent à la pandémie. L’étude cerne cinq priorités pour les entrepreneurs dans leur planification de l’avenir et traite de la façon dont la pandémie a changé les habitudes des Canadiens.

«Les entrepreneurs canadiens préparent l’avenir et font preuve d’ingéniosité afin de s’adapter aux défis du nouveau contexte d’affaires», souligne Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef à BDC. «Nos constats montrent que l’adoption de pratiques d’affaires qui tiennent compte des nouvelles tendances en matière de consommation et de travail peut remettre les PME sur la voie de la prospérité. À l’approche d’une deuxième vague, la reprise pourrait être difficile, mais nous avons confiance en la capacité des PME de s’adapter à la situation au fur et à mesure qu’elle évolue.»

Planifier l’avenir: cinq priorités pour les entrepreneurs

L’étude offre des conseils pratiques aux entrepreneurs pour relancer leur entreprise et constate qu’ils s’adaptent à la crise sanitaire en gardant à l’esprit cinq priorités.

  1. Redresser les finances (39 %) en réduisant les coûts d’exploitation, en maîtrisant les flux de trésorerie et en établissant un plan d’urgence;
  2. Tirer parti de la technologie (27 %) afin de rester concurrentiels;
  3. Miser sur le télétravail (25 %) pour permettre la distanciation physique, mais aussi pour répondre aux demandes des employés; en effet, selon les recherches de la firme Léger, 80 % des travailleurs qui ont fait du télétravail pendant le confinement comptent continuer d’en faire;
  4. Vendre en ligne (24 %) et se concentrer sur plusieurs aspects comme un site Web amélioré, des activités dans les médias sociaux et des campagnes de promotion ciblées;
  5. Renouer avec la croissance (23 %) en diversifiant la clientèle et l’offre de services pour assurer la robustesse de l’entreprise. De plus, les entrepreneurs qui ont confiance de traverser la crise prévoient changer leur chaîne d’approvisionnement (11 %), tandis que 10 % des dirigeants de PME affirment que la crise de la COVID-19 les a amenés à faire affaire avec un plus grand nombre de fournisseurs locaux.

Un nouveau contexte d’affaires

La pandémie a entraîné des changements dans les habitudes des Canadiens:

  • 83 % sont prêts à payer plus cher pour des produits locaux;
  • 56 % ont fait davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise;
  • 50 % s’inquiètent de l’impact sur la santé des produits qu’ils envisagent d’acheter;
  • 25 % veulent réduire leurs dépenses de consommation.

Certaines tendances d’affaires sont nouvelles tandis que d’autres se sont accélérées, comme c’est le cas de l’augmentation des investissements dans les technologies. «Même si la situation reste incertaine, les entrepreneurs canadiens sont en mode solution. L’adaptation à ce nouvel environnement pourrait être la clé de la prospérité des petites entreprises dans les années à venir», ajoute Pierre Cléroux.

L’étude de BDC s’appuie sur la littérature publiée depuis le début de la pandémie ainsi que sur des entrevues réalisées auprès d’experts des milieux universitaire, de la consultation et de la recherche marketing. Les données présentées proviennent de deux sondages réalisés par BDC auprès de 1 000 dirigeants de PME canadiennes et de 2 000 consommateurs en mai et en juin 2020.

Le rapport est publié dans le cadre de l’édition de cette année de La semaine de la PMEMC BDC sous le thème «Entreprenons l’avenir». La semaine de la PME BDC se tiendra du 18 au 25 octobre. Il s’agit d’une célébration annuelle de l’entrepreneuriat que BDC organise depuis plus de 40 ans. L’édition de cette année reconnaîtra la résilience et l’esprit d’innovation des entrepreneurs en ces temps de pandémie et de confinement.

Prendre des mesures pour aider les entrepreneurs canadiens à relever les défis liés à la COVID-19

BDC a été l’une des premières organisations à prendre des mesures supplémentaires pour soutenir les entrepreneurs au cours de la crise sanitaire actuelle en offrant un accès accru aux capitaux, notamment sous la forme de prêts de fonds de roulement, de modalités souples et de reports de paiement, de financement relais pour les entreprises financées par du capital de risque et de plusieurs outils déployés par son équipe Services-conseils. Les investissements de BDC dans des solutions numériques au cours des dernières années ont joué un rôle clé pour aider la Banque à répondre encore plus rapidement à un volume élevé de demandes de financement. BDC a adapté ses activités pour fournir des liquidités supplémentaires et des conseils aux entrepreneurs. En collaboration avec les institutions financières participantes, BDC a fourni une aide directe sous forme de prêts liés à la COVID-19 qui s’élève à 2,4 milliards de dollars. Pour obtenir de l’information sur le soutien offert par BDC, visitez bdc.ca/infocoronavirus.

À propos de BDC

BDC est la banque des entrepreneurs canadiens. Elle offre un accès à du financement ainsi que des services-conseils afin d’aider les entreprises canadiennes à croître et à réussir. BDC Capital, sa division d’investissement, propose une vaste gamme de solutions de capital et de financement personnalisé. Depuis plus de 75 ans, BDC a pour objectif de soutenir les entrepreneurs de tous les secteurs et à toutes les étapes de leur croissance. Pour en savoir davantage et pour consulter gratuitement plus de 1 000 outils, articles et histoires d’entrepreneurs, visitez bdc.ca.

—30—

Partager