Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

La confiance des entrepreneur.es du Canada dans l’économie entraîne des perspectives d’investissement positives pour 2022: étude BDC

L’étude révèle que, malgré des défis, les perspectives en matière de ventes pour les 12 prochains mois n’ont jamais été aussi élevées.

Principaux constats:

  • 84 % des entreprises prévoient investir au même niveau ou davantage au cours des 12 prochains mois.
  • 74 % des entreprises s’attendent à ce que la situation économique canadienne s’améliore ou demeure la même.
  • 83 % des entreprises s’attendent à ce que leurs ventes augmentent ou demeurent inchangées, les entreprises d’hébergement et de services de restauration étant les plus optimistes.
  • 55 % des entreprises éprouvent des difficultés à embaucher du personnel qualifié.

Le 8 décembre 2021, Montréal – Les entrepreneur.es du Canada ont fortement confiance dans l’économie et leurs intentions d’investissement sont supérieures à ce qu’elles étaient avant la crise, selon l’étude de BDC intitulée «Perspectives d’investissement 2022 des entrepreneur.es au Canada».

Ce sondage annuel sur les intentions d’investissement révèle que le pourcentage des chefs d’entreprises qui s’attendent à ce que leurs ventes s’améliorent ou demeurent stables a augmenté de façon soutenue depuis avril 2020, revenant aux niveaux d’avant la pandémie en raison de la réouverture de l’économie. L’économie canadienne devrait revenir aux niveaux d’avant la pandémie au début de 2022.

Environ 84 % des entreprises prévoient soit maintenir leur niveau actuel d’investissement (64 %), soit investir davantage (20 %) au cours des 12 prochains mois. Cette proportion a augmenté d’un point de pourcentage depuis le printemps 2021 et de huit points depuis décembre 2020.

«Les résultats montrent que les propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) ont une grande confiance dans l’économie, que le niveau des intentions d’investissement est supérieur à ce qu’il était avant la crise et qu’une PME sur cinq prévoit augmenter ses investissements en 2022», indique Pierre Cléroux, vice-président, Recherche et économiste en chef de BDC.

«Grâce à la vaccination, la peur de nouveaux confinements est moins significative et les entreprises sont assez optimistes pour 2022. Toutefois, la pénurie persistante de main-d’œuvre et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement liées à la réouverture limiteront les investissements, ajoute-t-il. Notre étude révèle que, pour la première fois depuis mars 2020, les pénuries de main-d’œuvre commencent à freiner les dépenses pour un nombre croissant d’entreprises, même si les flux de trésorerie et la demande se sont accrus.»

Plus de de la moitié des propriétaires d’entreprises ayant répondu au sondage (55 %) éprouvent déjà des difficultés à embaucher du personnel qualifié, soit la plus forte proportion depuis le début des sondages annuels de BDC, en 2019. Par conséquent, leurs investissements visent principalement à améliorer l’efficacité de leur entreprise. Les entreprises les plus touchées par les confinements, comme celles du secteur des services d’hébergement et de restauration, ont tendance à investir le plus dans de nouveaux types d’offres pour attirer la clientèle. Les entreprises qui font face à une forte demande, comme celles du secteur manufacturier, investissent principalement pour améliorer leur efficacité.

Les intentions d’investissement sont à un niveau record dans les provinces de l’Atlantique et en Colombie-Britannique,92 % et 90 % des entreprises prévoient, respectivement, maintenir ou augmenter leur niveau d’investissement en 2022. Il s’agit d’un niveau record depuis juillet 2019, alors que BDC commençait ses sondages sur les perspectives d’investissement. Les intentions d’investissement demeurent plus faibles dans les Prairies, mais elles sont supérieures aux niveaux d’avant la crise, car la forte demande mondiale en énergie fait grimper les prix du pétrole. Ces prix élevés contribueront à stimuler les investissements en 2022, mais, à long terme, l’incertitude demeure élevée pour le secteur de l’énergie.

BDC a réalisé ce sondage à l’automne 2021 auprès de 1 000 propriétaires de petites et moyennes entreprises (PME) au Canada dans le but de connaître leur niveau de confiance dans l’économie, leurs perspectives commerciales ainsi que leurs plans d’investissement pour les 12 mois à venir.

À propos de BDC

BDC est la banque des entrepreneur.es canadien.nes. Elle a pour objectif de soutenir les petites et moyennes entreprises de tous les secteurs et à toutes les étapes de leur croissance. De la conquête de nouveaux marchés à l’augmentation de l’efficacité de leurs activités, en passant par l’acquisition d’une autre entreprise, les propriétaires d’entreprises peuvent compter sur BDC pour avoir accès à du financement ainsi qu’à des services-conseils adaptés à leurs besoins. BDC Capital, sa division d’investissement, propose une vaste gamme de solutions de capital de risque. BDC soutient les entrepreneur.es moins bien servi.es et les secteurs en émergence afin de produire un plus grand impact social et économique. BDC est également une entreprise certifiée B Corp et contribue activement à la croissance d’un mouvement mondial d’entrepreneur.es qui participent à la création d’une prospérité inclusive et durable. Pour en savoir plus sur la gamme de solutions de BDC et consulter gratuitement plus de 1 000 outils et articles, visitez le site bdc.ca.

– 30–

Partager