BDC se joint au Partnership for Carbon Accounting Financials (PCAF)

L’engagement de BDC à l’égard de cette initiative, qui permet au secteur financier de prendre des mesures collectives pour lutter contre les changements climatiques, représente une autre étape dans son parcours vers le développement durable

Montréal, Québec, le 17 décembre 2021 – BDC, la banque des entrepreneur.es canadien.nes, est heureuse d’annoncer son adhésion au Partnership for Carbon Accounting Financials (PCAF), une initiative du secteur financier visant à agir face à l’urgence climatique. Le PCAF est un réseau mondial regroupant plus de 180 institutions financières qui cherchent à définir des mesures pour la déclaration des émissions de gaz à effet de serre (GES).

En signant la lettre dans le cadre du PCAF, BDC s’est engagée à mesurer et à divulguer les émissions de gaz à effet de serre associées à ses prêts et à ses investissements d’ici trois ans, au moyen de l’approche harmonisée élaborée par les institutions membres.

«En rejoignant le PCAF, BDC franchit un jalon important de son engagement envers le développement durable, déclare Isabelle Hudon, présidente et cheffe de la direction de BDC. Le PCAF nous offre un cadre de référence et des conseils pour aider nos équipes à mieux soutenir les petites et moyennes entreprises canadiennes dans leur volonté de réduire leur empreinte écologique. Nous allons continuer de renforcer notre engagement à l’égard de l’action climatique et nous aspirons à être la banque sur laquelle comptent les propriétaires d’entreprises dans leur parcours de développement durable.»

BDC aide le Canada et ses entrepreneur.es à créer une économie prospère, inclusive et verte. Elle soutient 72 000 entrepreneur.es qui créent plus d’un million d’emplois au Canada et les accompagne dans leur transition vers une économie à faibles émissions de carbone. À titre de première banque certifiée B Corp au Canada, BDC appuie les objectifs de l’Accord de Paris, qui visent à ce que l’avenir soit plus propre et durable d’ici 2050, et elle s’est engagée à réduire l’empreinte carbone de ses activités à zéro émission nette d’ici 2025. Au cours des cinq dernières années, la Banque a investi plus d’un milliard de dollars en investissements et en prêts pour des projets liés au développement durable, dont 600 millions dans sa division Technologies propres.

«En se joignant au PCAF, BDC pourra participer à un cercle d’apprentissage avec d’autres institutions financières qui ont aussi le défi de mesurer et de réduire leur empreinte écologique, explique Stefano Lucarelli, chef de la direction financière de BDC. Cela nous aidera à élaborer des méthodologies adaptées à notre secteur pour appliquer la comptabilité carbone tout en nous donnant l’occasion de partager les meilleures pratiques.»

En réponse à la demande du secteur, le PCAF a déjà élaboré une norme mondiale de comptabilisation des émissions de GES et de production de rapports pour le secteur financier, qui favorise la transparence climatique. Le PCAF offre une assistance technique et aide les institutions membres à approfondir leurs connaissances en créant des méthodes à source ouverte de comptabilisation des émissions de GES, méthodes qui seront avantageuses pour les propriétaires d’entreprises que BDC soutient.

Pour en savoir plus sur le PCAF, visitez https://carbonaccountingfinancials.com/

À propos de BDC

BDC est la banque des entrepreneur.es canadien.nes. Elle offre un accès à du financement ainsi que des services-conseils afin d’aider les entreprises canadiennes à croître et à réussir. BDC Capital, sa division d’investissement, propose une vaste gamme de solutions de capital de risque. Pour en savoir davantage, visitez bdc.ca.

– 30–

Partager