Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

BDC a franchi la barre du demi-milliard de dollars dans ses efforts pour faire croître le secteur des technologies propres au Canada

La Banque conclut la semaine MaRS Impact en franchissant une étape importante de son mandat d’aider les entreprises canadiennes de technologies propres à devenir des chefs de file mondiaux

Montréal, le 4 décembre 2020 – BDC, la banque des entrepreneurs canadiens, a souligné aujourd’hui son engagement à soutenir le secteur canadien des technologies propres en annonçant qu’elle a investi plus d’un demi-milliard de dollars dans des entreprises canadiennes de ce secteur depuis 2018. L’annonce a été faite dans le sillage de la semaine MaRS Impact, une conférence en ligne mondiale organisée par le District de la découverte MaRS, qui a eu lieu du 30 novembre au 4 décembre. L’événement était coparrainé par BDC et on y a abordé entre autres le rôle des technologies propres dans l’édification d’une économie plus durable après la COVID-19.

«Le pays et les entrepreneurs ont traversé une période sombre, mais comme on l’a vu pendant la semaine MaRS Impact, ces temps difficiles ont permis de mettre en lumière les défis que posent l’avenir et de souligner à quel point il sera crucial de développer – et de soutenir – les secteurs novateurs comme les technologies propres», a déclaré Susan Rohac, vice-présidente de la division Technologies propres de BDC. «Nous sommes fiers du rôle que nous jouons dans l’écosystème des technologies propres au Canada et notre expérience de cette semaine a renforcé notre engagement à aider les entreprises du secteur à innover et à croître.»

La division Technologies propres de BDC est l’un des investisseurs les plus importants et les plus actifs de sa catégorie au Canada

La division Technologies propres est au cœur de l’engagement de BDC à l’égard de ce secteur. Elle a été lancée il y a trois ans après l’attribution à la Banque, dans le cadre du budget fédéral de 2017, d’une enveloppe de 600 millions de dollars en capital pour soutenir les entreprises canadiennes de technologies propres. À ce jour, la division a investi près de 350 millions de dollars, dont 55 millions en engagements indirects à l’égard de trois fonds de capital de risque qui partagent la même vision. BDC a soutenu plus de 30 entreprises du secteur des technologies propres, et la valeur moyenne des transactions atteint presque 10 millions de dollars. Son portefeuille comprend de nombreuses sociétés qui figurent au palmarès Global Cleantech 100, notamment Axine Water Technologies et Svante, toutes deux établies en Colombie-Britannique, et Li-Cycle, basée en Ontario. Plusieurs autres entreprises du portefeuille comptaient parmi les chefs de file du secteur qui ont donné des présentations lors de la conférence MaRS Impact, notamment Metamaterial Technologies, de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, Effenco Development, de Montréal, et GreenMantra Technologies, de Brantford, en Ontario.

«Même dans cet environnement économique difficile, nous continuons de trouver et de soutenir des entreprises canadiennes du secteur des technologies propres qui présentent un potentiel d’investissement élevé, indique Mme Rohac. Certaines entreprises de notre portefeuille se démarquent déjà dans le secteur, et nous sommes convaincus que d’autres feront de même.»

Étant l’un des investisseurs les plus importants et les plus actifs de sa catégorie au Canada, la division Technologies propres joue un rôle vital dans l’écosystème du capital de risque du secteur. Ses investissements servent à mobiliser plus de capitaux privés, ce qui permet aux meilleures entreprises de technologies propres du Canada de trouver d’autres sources de financement pour passer au niveau supérieur. En fait, pour chaque dollar investi par BDC dans une entreprise par l’entremise de sa division Technologies propres, un montant de 3,60 $ en capitaux privés est injecté. En plus de son investissement total de près de 350 millions de dollars, la Banque a aussi prêté près de 200 millions de dollars au secteur depuis 2018.

Un investisseur important dans les fonds de capital de risque émergents du secteur des technologies propres

En plus de l’apport de sa division Technologies propres, BDC appuie également les technologies propres par l’intermédiaire de son programme de capital de risque indirect (fonds). La Banque soutient un certain nombre de fonds de capital de risque de prochaine génération qui appuient des entreprises de technologies propres, notamment Spring Lane Capital, ArcTern Ventures et MKB Partners. Elle y joue un rôle central ou de leadership, tout en appuyant également des fonds – comme Ecofuel – qui visent à aider des entreprises de technologies propres à des stades précoces.

BDC reconnaît que le secteur des technologies propres a des besoins très variés en matière de capitaux, car il couvre de nombreuses industries et regroupe des entreprises qui en sont à différentes étapes du cycle de vie. En plus des investissements mentionnés ci-dessus, la Banque appuie aussi les entreprises de technologies propres au moyen de fonds à vocation particulière comme le Fonds Technologies industrielles, propres et énergétiques, le Fonds pour les femmes en technologie, le Fonds Innovation industrielle et la nouvelle équipe Financement sur actifs de propriété intellectuelle.

À propos de BDC

BDC est la banque des entrepreneurs canadiens. Elle offre un accès à du financement ainsi que des services-conseils afin d’aider les entreprises canadiennes à croître et à réussir. BDC Capital, sa division d’investissement, propose une vaste gamme de solutions de capital et de financement personnalisé. Depuis plus de 75 ans, BDC a pour objectif de soutenir les entrepreneurs de tous les secteurs et à toutes les étapes de leur croissance. Pour en savoir davantage et pour consulter gratuitement plus de 1 000 outils, articles et histoires d’entrepreneurs, visitez bdc.ca.

– 30 –

Partager