Comment obtenir le certificat de reconnaissance (COR)

Lecture de 3 minutes

COR est une norme professionnelle qui aide à rendre votre environnement de travail plus sain et sécuritaire et à réduire vos coûts. Cette certification canadienne démontre à votre personnel et à vos partenaires que vous vous souciez de la santé et de la sécurité, tout en vous permettant de respecter les normes juridiques provinciales.

Le certificat de reconnaissance (COR) vous fait réaliser des économies en réduisant le taux d’accidents avec blessures, les primes d’indemnisation des accidents du travail, les risques juridiques, les dommages matériels et les pertes de productivité. Il vous donne également accès aux marchés où les fournisseuses et fournisseurs ont l’obligation de l’obtenir.

«Le COR minimise les risques pour les membres de votre personnel et votre organisation et réduit vos coûts de manière significative», affirme Fred Andersen, consultant BDC qui offre aux propriétaires d’entreprise des conseils sur diverses certifications, dont COR. «Sécurité et qualité vont de pair. Une entreprise dotée d’un bon programme de sécurité est généralement bien administrée et organisée.»

Fred Andersen suggère de suivre ces sept étapes pour obtenir votre certification COR.

1) Obtenez l’engagement des gestionnaires – La réussite du processus de certification requiert un engagement de la part des propriétaires et des gestionnaires. Vous devriez aussi désigner une employée ou un employé pour en assurer la coordination.

«La réduction des primes d’indemnisation des accidents du travail ne doit pas être l’unique motivation, dit Fred Andersen. Si les propriétaires et gestionnaires n’ont pas la motivation pour rendre l’entreprise plus saine et sécuritaire et qu’aucune personne responsable n’est désignée, les chances de réussite sont réduites.»

2) Sachez quelles sont vos obligations juridiques – Renseignez-vous sur la législation en matière de santé et sécurité de votre province ou territoire. «La plupart des petites entreprises ne connaissent pas leurs obligations, dit Fred Andersen. Si un incident survient, et que vous n’avez pas pris de mesures pour réduire les risques pour la sécurité, votre responsabilité pourrait s’en trouver accrue.»

3) Dotez-vous d’un programme de santé et sécurité – Si ce n’est déjà fait, mettez en place un programme de gestion de la santé et de la sécurité. L’élément central de ce programme devrait être votre manuel de santé et sécurité – un guide complet décrivant l’ensemble des pratiques de sécurité de votre entreprise. Assurez-vous en outre que les membres de votre personnel ont l’équipement de protection et la documentation nécessaires et qu’elles et ils reçoivent une formation adéquate, et faites inspecter vos installations.

4) Faites auditer votre programme – L’étape suivante consiste à contacter une ou un partenaire de certification COR afin qu’elle ou il procède à un audit de votre programme de gestion de la santé et de la sécurité. Une ou un partenaire de certification est une association industrielle officiellement désignée pour effectuer des audits en vertu du programme COR. Il en existe dans la plupart des provinces et territoires.

Avant de commencer, la ou le partenaire de certification forme le personnel affecté au programme COR. Il peut aussi passer en revue votre programme de santé et sécurité pour voir s’il est prêt à être audité.

En règle générale, un audit requiert des preuves que le programme est en place depuis six à neuf mois au moins. L’audit comprend des entretiens avec des membres du personnel, des observations du lieu de travail et un examen de la documentation et de la tenue des registres du programme de santé et sécurité. Les entreprises qui emploient dix personnes et moins sont admissibles à la certification SECOR (Small Employer Certificate of Recognition), qui est moins exigeante. Celle-ci nécessite seulement une auto-évaluation et non un audit externe.

5) Misez sur la surveillance et l’amélioration continues – Instaurer de bonnes pratiques de santé et sécurité ne se fait pas d’un seul coup. Cela demande une attention continue, incluant un renouvellement de certification et des audits réguliers du COR ou du SECOR. «La sécurité devrait être un mode de vie», conclut Fred Andersen.