Comment prévoir la production de votre entreprise saisonnière | BDC.ca
logo BDC

Comment prévoir la production de votre entreprise saisonnière

Partager

Que vous fabriquiez des décorations de Noël ou que vous embauchiez des orchestres pour des croisières, vous savez que l’exploitation d’une entreprise saisonnière n’est pas chose facile. Combien de commandes pensez-vous recevoir pour les Fêtes? Combien y aura-t-il de vacanciers cet été?

Les prévisions sont des estimations de choses futures, faites à partir des données historiques. Elles constituent un excellent outil de planification qui peut vous aider à relever ces défis.

Selon Ashay Gude, conseiller d’affaires à BDC, la clé est de savoir par où commencer.

«La première question à poser est “Que voulez-vous savoir et planifier?” La demande? Les ventes et les commandes confirmées? La disponibilité de la main-d’œuvre? L’accumulation de neige?, demande M. Gude. Quelle incertitude souhaitez-vous dissiper? Cela fait, vous pouvez commencer à explorer.»

Voici cinq points à retenir, selon M. Gude, pour prévoir la production de votre entreprise saisonnière.

1. Souvenez-vous que la prévision est un processus

L’objectif est de faire des progrès et non d’atteindre la perfection. Ne vous attendez à ce que vos prévisions soient tout à fait exactes dès votre première tentative. Plus vous recueillerez des données, plus vous affinerez votre approche et plus vos prévisions seront exactes. L’important, c’est de s’y mettre! Vous pouvez planifier et faire des ajustements en cours de route, que votre horizon soit à court, à moyen ou à long terme.

2. Mobilisez votre équipe

Pour établir vos prévisions, vous devez obtenir différents points de vue de toutes les fonctions de votre entreprise, des ventes à l’exploitation. Cela vous permettra non seulement d’anticiper la demande, mais aussi de savoir de quelles capacités d’offre vous aurez besoin pour y répondre et d’obtenir un consensus. En fin de compte, ce processus peut vous aider à établir un plan directeur de production ou un calendrier opérationnel quotidien, hebdomadaire ou mensuel.

«La prévision est un sous-ensemble multifonctionnel de planification des ventes et des opérations, explique M. Gude. Elle nécessite la concordance et la participation de toutes les ressources de votre entreprise, de l’équipe des ventes en contact avec les clients aux équipes opérationnelles qui offrent des services ou qui fabriquent des biens.»

3. Ne tenez pas pour acquis que les mêmes scénarios se reproduiront

Ce n’est pas parce que votre entreprise est saisonnière que les tendances seront les mêmes d’année en année.

Même si vous avez reçu beaucoup de commandes en décembre dernier, rien ne vous dit que vous ne les recevrez pas un mois plus tôt l’année prochaine. Vous devez continuer à comparer les résultats réels avec vos prévisions pour les affiner davantage et être en mesure d’augmenter ou de diminuer vos activités au besoin.

4. Trouvez le modèle qui vous convient et tenez-vous-y

Les prévisions relèvent de la science statistique. Il existe une multitude de modèles de prévisions différents qui peuvent être classés comme statiques ou adaptatifs. Les entreprises qui doivent s’adapter aux tendances et aux saisons peuvent envisager d’utiliser le modèle de Winters ou le modèle de Holt.

Les prévisions peuvent facilement prendre une tournure très technique et complexe. Ne faites pas l’erreur, au départ, de vous perdre dans les détails techniques. L’essentiel, c’est de choisir une approche et d’aller de l’avant.

Et n’oubliez pas que toutes les prévisions, y compris les prévisions météorologiques, comportent toujours une marge d’erreur, que votre entreprise soit stable, cyclique ou saisonnière. La clé est d’accepter cette vérité et de continuer à améliorer vos prévisions pour réduire au minimum cette marge.

5. Visez des améliorations graduelles

M. Gude explique que les améliorations graduelles sont préférables au statu quo. En affinant vos prévisions au fil du temps et en mettant en pratique les leçons tirées, vous pourrez atteindre un meilleur équilibre entre l’offre et la demande.

Commencez modestement

«Nombre d’entrepreneurs sont déroutés par la complexité apparente des prévisions. Et cela peut rapidement devenir très complexe dès que les prévisions sont plus pointues», précise M. Gude.

Les modèles mathématiques et statistiques de prévisions peuvent s’avérer particulièrement difficiles à comprendre pour les non-experts, si bien que les entrepreneurs préfèrent s’en tenir loin et sauter à la conclusion que les prévisions ne fonctionneront «jamais» dans leur entreprise.

«Ne pas planifier, c’est planifier d’échouer, dit M. Gude. Si votre entreprise connaît de grandes variations, il devient d’autant plus important de faire des prévisions.»

«Il faut faire les choses simplement au début, en répondant à une seule question : De quoi aimerions-nous être plus certains? Il existe des logiciels et des outils pour vous aider dans l’élaboration de vos prévisions, et BDC est là pour vous offrir des conseils avisés lorsque vous en avez besoin.»

Partager

v17.9.0.10395