10 questions à se poser avant d'acheter de l’équipement | BDC.ca
logo BDC

10 questions auxquelles répondre avant d’acheter de l’équipement

Partager

Les procédures d’achat d’équipement varient d’une entreprise à l’autre. Cependant, quelle que soit la taille de votre entreprise, il est important de répondre aux dix questions suivantes avant d’acheter de l’équipement.

1. A-t-on procédé à une analyse coûts-avantages pour justifier l’achat?

La première chose à faire est d’identifier vos besoins et d’établir vos objectifs. Demandez-vous quel rôle jouera votre équipement dans l’atteinte de vos cibles de croissance et de production. À ce stade, faire appel à un consultant pour vous aider peut constituer un investissement judicieux.

2. Avez-vous besoin d’un nouvel équipement ou d’un équipement d’occasion?

Comparez l’équipement d’occasion avec des modèles plus récents. De l’équipement plus ancien peut-il satisfaire vos besoins? Les dernières fonctionnalités sont-elles indispensables pour vos activités? Un équipement d’occasion pourrait correspondre à vos besoins. Mais assurez-vous de pouvoir accéder au soutien du fabricant ainsi qu’à des pièces de rechange et à des accessoires.

L’équipement remis à neuf pourrait aussi être un bon choix, surtout si votre entreprise est en démarrage ou qu’elle envisage une expansion. Non seulement son coût est-il moindre que celui de l’équipement neuf, mais des garanties et un soutien à la clientèle sont parfois inclus.

3. Les fonds sont-ils disponibles ou devez-vous financer votre achat?

Puiser dans votre fonds de roulement pour acheter de l’équipement vous fait courir le risque d’être à court d’argent en cas de ralentissement. Vous pourriez aussi rater des occasions d’affaires parce que votre argent est bloqué dans des actifs. Le recours à du financement externe dégage des flux de trésorerie pour les dépenses courantes. Vous pouvez ainsi rembourser vos dettes lorsque vous bénéficiez de liquidités excédentaires.

4. Devez-vous acheter l’équipement ou serait-il plus rentable de le louer ou d’avoir recours au crédit-bail?

Le crédit-bail vous impose des paiements moins élevés. Toutefois, vous n’êtes pas propriétaire de l’équipement et vous bénéficiez d’une option d’achat uniquement lorsque le contrat prend fin. Cette option peut, à long terme, être plus coûteuse.

La location peut convenir davantage au matériel qui devient très vite désuet ou qui est requis dans le cadre d’un projet précis. En outre, l’équipement loué peut être rapidement échangé ou retourné à peu de frais.

5. Quelle est la période de remboursement? Est-elle raisonnable?

La période de remboursement correspond au temps que prennent les entrées de trésorerie générées par l’équipement à rembourser son prix d’achat. Il s’agit d’une mesure courante du risque associé à l’investissement.

De façon générale, l’achat d’équipement sur une courte période de remboursement est moins risqué. Toutefois, d’autres facteurs, tels que la durée de vie de l’équipement, les flux de trésorerie, la rentabilité, les frais d’entretien et l’incidence de l’achat d’équipement sur le processus de production de l’entreprise, ne sont pas pris en compte dans ce calcul.

6. Quelle est la source de financement la plus appropriée et économique?

Différentes institutions financières vous offrent différents modes de financement. Magasinez pour trouver les solutions les mieux adaptées à vos besoins, mais ne vous attardez pas uniquement aux taux d’intérêt. Prenez d’autres facteurs en considération, comme le pourcentage de votre achat que l’institution financera, le calendrier de remboursement, les garanties que vous êtes prêt à offrir, etc.

7. Votre projet est-il réaliste?

Votre banquier voudra évaluer la qualité de vos ventes et de votre plan stratégique, ainsi que les hausses prévues, en matière de productivité et de marges brutes, résultant du nouvel équipement.

Du point de vue de l’exploitation vous devez démontrer les avantages de l’équipement pour l’entreprise, la hausse de la productivité, les économies de coût, l’importance du nouvel équipement dans la chaîne de production et les ajustements à apporter à la chaîne de production.

Du point de vue de la trésorerie, votre banquier voudra savoir si votre entreprise peut se permettre l’équipement en question. Il voudra aussi savoir pourquoi l’entreprise se charge de la production plutôt que de l’externaliser.

8. Achetez-vous du meilleur fournisseur?

Ne limitez pas votre recherche de fournisseurs à votre entourage. Prenez le temps de faire des recherches sur Internet, où l’on trouve un large éventail d’entreprises spécialisées dans la fourniture d’équipement. Les foires commerciales constituent une bonne occasion d’essayer l’équipement proposé.

Le prix ne doit pas être le seul critère qui guide votre choix de fournisseur. Le service après-vente et la réputation du fournisseur doivent être pris en considération, sans oublier les références. Si vous êtes un client fidèle, vous pouvez demander des garanties plus avantageuses ou un programme de service à la clientèle prolongé.

9. L’équipement est-il conforme aux normes de sécurité?

Il est crucial que votre équipement soit conforme aux normes de sécurité. La meilleure façon de vous en assurer est de faire appel à un technicien qualifié.

Le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail est un bon endroit pour se renseigner sur la sécurité au travail. On y offre des cours et de l’information sur les dangers en milieu de travail et les exigences en matière de sécurité, de même que sur les lois provinciales, fédérales et territoriales sur la sécurité.

10. Un bon de commande est-il fourni avec l’équipement?

Un bon de commande renferme une description des caractéristiques recherchées afin de vous assurer que l’équipement vous permettra de faire correctement le travail. Il indique également si des dispositions spéciales doivent être prises, par exemple en ce qui concerne l’alimentation électrique et l’ancrage au sol, ainsi que les coûts qui s’y rattachent.

Partager

v17.9.0.10395