logo BDC

Glossaire financier pour les entrepreneurs

H
J
K
M
N
O
Q
T
U
W
X
Y
Z
Accélérateurs d’entreprises

Programmes qui ont pour but de soutenir et d’accélérer l’essor des entreprises en début de croissance ou déjà établies en offrant du mentorat, un accès à des investisseurs, des ressources logistiques et techniques, de même que des bureaux partagés. Les accélérateurs ont ordinairement une durée de trois ou quatre mois. Ils ciblent habituellement le secteur des hautes technologies.

Acceptation de prêt

Moment où une entreprise a accepté les modalités et les conditions offertes par l’institution financière relativement au financement autorisé. L’acceptation de prêt suit l’autorisation de prêt.

Actif

Bien appartenant à une entreprise. Les actifs corporels sont matériels; ils comprennent des liquidités, des stocks, des véhicules, de l’équipement, des bâtiments et des placements. Les actifs incorporels n’existent pas sous une forme physique et comprennent, par exemple, des débiteurs, des frais prépayés, des brevets et le fonds commercial.

Actif à court terme

Actifs pouvant être convertis en trésorerie au cours des 12 prochains mois ou du prochain cycle d’exploitation, comme les stocks et les débiteurs.

Actif à long terme

Actifs qui ne devraient pas être convertis en espèces ou consommés au cours des 12 prochains mois ou du prochain cycle d’exploitation, comme des propriétés et de l’équipement.

Actifs corporels

Actifs ayant une forme physique, comme un immeuble, de l’équipement, des véhicules, du mobilier ou des stocks. Des actifs corporels sont habituellement exigés à titre de garantie par les prêteurs conventionnels lorsqu’ils examinent une demande de prêt.

Actif disponible et réalisable

Actifs très liquides qui peuvent être rapidement convertis en espèces. lls comprennent la trésorerie disponible dans l’entreprise et les débiteurs. Les stocks et les éléments payés d’avance qui ne peuvent être immédiatement obtenus sont exclus.

Actifs incorporels

Les actifs incorporels n’existent pas sous une forme physique et comprennent, par exemple, des débiteurs, des frais prépayés, des brevets et le fonds commercial. Ils ne peuvent servir à rembourser les dettes, mais l’entreprise peut en tirer un revenu et les vendre; c’est la raison pour laquelle les actifs incorporels sont classés parmi les actifs.

Actifs non liquides

Actifs qui ne peuvent pas être facilement convertis en trésorerie.

Autorisation de prêt

Moment où l’institution financière a exécuté son contrôle diligent et a approuvé la demande de financement. L’autorisation de prêt précède l’acceptation de prêt.

BAIIA

Acronyme de bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement. Il s’agit d’un indicateur assez standard de la performance financière générale d’une entreprise.

Bénéfice brut

Aussi appelé marge brute et marge bénéficiaire brute.

Il s’agit de la différence entre les produits réalisés par une entreprise et le coût des marchandises vendues (les coûts qui sont directement liés à la production du bien ou à la prestation du service, comme les matières premières, la main-d’œuvre directe et les services publics). Ne comprend PAS les coûts fixes (les coûts indirects qui ne varient généralement pas, comme les frais de bureau et le loyer), les taxes et le paiement des intérêts.

Bénéfice d’exploitation

Aussi appelé bénéfice avant impôts (BAI).

Il s’agit de la différence entre le bénéfice brut et les charges d’exploitation.

Bénéfice net

Aussi appelé résultat net.

Revenu total d’une entreprise, moins la totalité des charges, y compris les taxes, les intérêts, la dépréciation et l’amortissement, ou charges d’exploitation, pour une période donnée.

Bénéfice net d’exploitation

Aussi appelé revenu net d’exploitation ou bénéfice avant intérêts et impôts (BAII).

Bénéfice d’exploitation d’une entreprise, moins les charges d’exploitation, mais avant la déduction des taxes et des intérêts.

Bénéfices non distribués

Portion du bénéfice net qui est réinvestie dans l’entreprise plutôt que d’être distribuée aux actionnaires sous forme de dividendes.

Bilan

Le bilan résume l’actif, le passif et les capitaux propres d’une entreprise à un point donné dans le temps (tel qu’il est indiqué dans le haut du document). C’est l’un des documents fondamentaux faisant partie des états financiers d’une entreprise.

Capital de prédémarrage

Fonds initiaux utilisés pour démarrer une entreprise. Ces fonds proviennent généralement d’investisseurs providentiels (des investisseurs nantis qui acquièrent une participation), d’amis et de membres de la famille.

Capital de risque convivial

Argent prêté par des membres de la famille ou des amis. Les banquiers l’appellent «capitaux patients», c’est-à-dire des fonds qui seront remboursés à mesure que les bénéfices de l’entreprise augmenteront.

Capitaux propres

Aussi appelés valeur nette de l’entreprise.

Différence entre ce qu’une entreprise possède (actifs) et ce qu’elle doit (passifs) à un moment donné.

Capitaux relais

Aussi appelés crédits-relais ou financement provisoire.

Il s’agit d’un financement temporaire aidant à couvrir les coûts d’une entreprise jusqu’à ce qu’elle puisse obtenir des capitaux permanents auprès d’investisseurs en actions ou de prêteurs.

Charges d’exploitation

Les charges d’exploitation, également appelées frais généraux de vente et d’administration, représentent les coûts associés à la conduite d’une entreprise. Elles comprennent le loyer et le coût des services publics, les dépenses de marketing, l’équipement informatique et les avantages sociaux du personnel. Elles sont classées parmi les charges indirectes dans l’état des résultats parce qu’elles ne contribuent pas directement à la fabrication d’un produit ou à la prestation d’un service.

Coût des marchandises vendues

Coûts directement liés à la production d’un bien ou à la prestation d’un service, comme les matières premières, la main-d’œuvre directe et les services publics.

Coûts fixes

Coûts indirects qui ne varient généralement pas, comme les frais de bureau et le loyer.

Créance de premier rang

Créance conférant à son détenteur un droit prioritaire par rapport aux autres créances.

Créditeurs

Sommes que doit une entreprise à ses fournisseurs ou à d’autres parties pour l’achat de services ou de biens.

Crédit ballon

Type de prêt qui n’est pas entièrement amorti sur sa durée de vie et qui est remboursé intégralement à l’aide d’un versement ballon.

Date d’échéance du prêt

Date à laquelle le prêt vient à échéance et à laquelle le dernier paiement est dû.

Débiteurs

Sommes dues à une entreprise par ses clients pour l’achat de services ou de biens qui ont été fournis.

Défaut de paiement

Non-paiement d’un prêt à l’échéance ou manquement aux dispositions d’un contrat de prêt, défini comme un «incident de défaut».

Délai moyen de recouvrement des comptes clients

Indicateur financier qui établit le nombre moyen de jours qu’il faut à une entreprise pour recevoir les paiements de ses clients.

Délai moyen de recouvrement des comptes fournisseurs

Indicateur financier qui établit le nombre moyen de jours qu’il faut à une entreprise pour payer ses fournisseurs.

Dépréciation

Diminution de la valeur d’un actif. En comptabilité, la dépréciation indique la perte de valeur qu’un actif corporel a subie. L’amortissement et la dépréciation sont fréquemment utilisés, à tort, de manière interchangeable; l’amortissement s’applique à des actifs incorporels alors que la dépréciation est associée à des actifs corporels.

Dividendes

Partie du bénéfice net qu’une société distribue à ses actionnaires.

Entreprise à propriétaire unique

Entreprise possédée et exploitée par une seule personne. Le propriétaire de l’entreprise individuelle est responsable de tous les passifs de l’entreprise, et ses actifs personnels peuvent être utilisés pour payer ces passifs.

État des flux de trésorerie

Document présentant l’évolution des flux de trésorerie d’une entreprise au cours d’une période (mois ou années).

État des résultats

L’état des résultats indique la rentabilité d’une entreprise pendant une période donnée, y compris le bénéfice ou la perte net. De plus, l’état des résultats résume les produits et les charges de l’exploitation et des autres activités. C’est l’un des documents fondamentaux faisant partie des états financiers d’une entreprise.

États financiers

Ensemble de documents faisant état de la situation financière actuelle d’une entreprise. Comprend généralement l’état des résultats, le bilan, l’état des bénéfices non distribués et l’état des flux de trésorerie.

Financement par capitaux propres

Situation dans laquelle une entreprise vend des actions aux investisseurs pour mobiliser des fonds afin de financer ses activités.

Financement subordonné

Combinaison de financement par emprunt et de financement par capitaux propres servant à financer la croissance d’entreprises existantes. Il s’agit d’un financement subordonné à la dette garantie, mais prioritaire par rapport aux actions ordinaires ou aux capitaux propres.

Flux de trésorerie

Les flux de trésorerie mesurent la quantité de liquidités qu’une entreprise encaisse par opposition à la quantité de liquidités qu’elle décaisse. Si les rentrées de fonds sont supérieures aux sorties de fonds, les flux de trésorerie sont positifs. Dans le cas contraire, les flux de trésorerie sont négatifs.

Garantie

Les garanties désignent les différents types d’actif que les emprunteurs cèdent en garantie d’un prêt.

Immobilisations corporelles

Terme comptable utilisé pour décrire des actifs corporels comme un terrain, des bâtiments et de l’équipement que l’entreprise possède ou utilise dans la conduite normale de ses activités.

Incubateurs d’entreprises

Programmes soutenant la croissance des entreprises en démarrage en offrant du mentorat, un accès à des investisseurs, des ressources logistiques et techniques, de même que des bureaux partagés. Ils ciblent habituellement le secteur des hautes technologies. Les entreprises peuvent passer de quelques mois à une année, voire deux, dans un incubateur d’entreprises.

Investisseur providentiel

Investisseur nanti qui investit généralement dans une entreprise aux premières étapes de son développement; il s’agit fréquemment d’une entreprise en démarrage du secteur de la technologie.

Lettre de crédit

Aussi appelée lettre de garantie.

Document produit par une institution financière garantissant le paiement à un vendeur si certaines conditions sont respectées. La lettre de crédit sert de garantie de paiement pour le vendeur, que l’acheteur finisse par payer ou non.

Liquidité

La liquidité s’entend de la capacité d’une entreprise de mobiliser des fonds lorsqu’elle en a besoin, en convertissant des éléments d’actifs en trésorerie pour payer le passif à court terme.

Paiement accéléré

Situation dans laquelle un emprunteur demande de réduire la période d’amortissement de son prêt en augmentant le montant ou la fréquence des paiements pour le rembourser plus tôt.

Paiement combiné

Méthode de remboursement d’un prêt selon laquelle le prêt est remboursé en montants égaux, qui comprennent le capital et les intérêts.

Paiement linéaire

Aussi appelé paiement régulier.

Il s’agit du type le plus simple d’amortissement, le remboursement du capital étant réparti également tout au long de la durée de vie du prêt.

Paiement saisonnier

Calendrier de remboursement d’un prêt qui est adapté à la disponibilité des flux de trésorerie de l’entreprise. Par exemple, une entreprise du secteur du tourisme effectuera des paiements moins élevés pendant la basse saison et des paiements plus élevés en haute saison.

Pari passu

Méthode de structuration de la garantie d’un prêt (les actifs qui seront repris par le créancier en cas de défaillance de l’emprunteur). Les créanciers sont tous égaux en ce qui concerne la priorité des remboursements. Cela signifie que, dans l’éventualité d’un défaut de paiement, la distribution des actifs se fait de façon proportionnelle au montant dû à chaque créancier, sans autre forme de préférence. Cette méthode permet de réduire l’exposition au risque de chaque institution.

Passif

Dette ou autres obligations financières d’une entreprise, comme les prêts, les créditeurs et les prêts hypothécaires.

Passif à court terme

Obligations financières d’une entreprise exigibles au cours des 12 prochains mois ou du prochain cycle d’exploitation, comme la dette à court terme et les créditeurs.

Passif à long terme

Dettes ou obligations financières qui ne sont pas exigibles au cours des 12 prochains mois ou du prochain cycle d’exploitation.

Période d’amortissement

Durée nécessaire pour rembourser la totalité d’une créance.

Plan d’affaires

Les plans d’affaires indiquent en général les clients cibles d’une entreprise et décrivent les produits et services que cette dernière offrira. De plus, ils présentent une description détaillée du potentiel du marché et des concurrents de même que des projections financières et des stratégies en matière de marketing, de production et de ressources humaines.

Prêt à taux fixe

Prêt dont le taux d’intérêt est fixé pour une période déterminée.

Prêt à taux variable

Aussi appelé prêt à taux flottant.

Prêt dont le taux d’intérêt fluctue en fonction des variations des taux d’intérêt sur le marché.

Prêt à terme

Prêt destiné à être entièrement décaissé, puis remboursé sous forme de versements périodiques (habituellement mensuels) pendant une période déterminée. Les prêts à terme servent le plus souvent à financer des immobilisations corporelles, comme l’équipement et les bâtiments.

Prêt d’exploitation

Aussi appelé ligne de crédit.

Prêt à court terme flexible qu’une entreprise utilise au besoin. Elle peut emprunter autant qu’elle en a besoin, jusqu’à un montant déterminé. Le prêt est habituellement garanti par les stocks et les débiteurs, et la banque peut exiger un remboursement intégral en tout temps.

Prêt de fonds de roulement

Financement destiné aux activités quotidiennes de l’entreprise, comme le marketing, le développement ou le lancement de nouveaux produits.

Prêt garanti

Financement dans lequel les actifs, comme la machinerie ou les biens, sont donnés en garantie en cas de défaillance de l’emprunteur. Le cas échéant, l’institution financière prend possession des actifs donnés en garantie.

Prêt non garanti

Prêt pour lequel le prêteur ne dispose d’aucun actif corporel (équipement, bâtiment, trésorerie) comme garantie. Le prêteur se fie uniquement à la solvabilité de l’emprunteur ou à sa capacité financière de rembourser le prêt.

Prêt personnel

Somme prêtée à une personne, non à une entreprise, et garantie par les actifs personnels de l’emprunteur. De nombreuses banques offrent ce type de prêt aux entreprises en démarrage ou à celles qui disposent de peu d’immobilisations corporelles (terrain, bâtiment ou équipement).

Ratio d’endettement

Ratio financier indiquant le pourcentage de l’actif d’une entreprise qui a été financé par les créanciers. Un ratio élevé indique une dépendance importante à l’égard des capitaux d’emprunt et pourrait constituer un signe de faiblesse financière.

Ratio de couverture du service de la dette

Ratio financier indiquant la capacité d’une entreprise à générer des bénéfices suffisants pour rembourser ses dettes. On le calcule habituellement en divisant le bénéfice d’exploitation de l’entreprise avant intérêts et amortissement par le remboursement annuel du capital et de l’intérêt sur sa dette.

Ratio de trésorerie

Aussi appelé ratio de liquidité relative ou coefficient de liquidité relative.

Ratio financier illustrant la capacité d’une entreprise à faire face aux exigences immédiates de ses créanciers, en mettant à profit ses éléments d’actif les plus facilement réalisables (encaisse ou actifs pouvant facilement être convertis en espèces), aussi appelés actif disponible et réalisable. Le ratio de trésorerie est semblable au ratio du fonds de roulement, sauf qu’il n’inclut pas les stocks et les éléments payés d’avance qui ne peuvent être immédiatement réalisés.

Ratio du fonds de roulement

Aussi appelé ratio de liquidité générale.

Différence entre l’actif à court terme et le passif à court terme. Ce ratio financier indique si l’entreprise dispose de flux de trésorerie suffisants pour respecter ses obligations à court terme, saisir les occasions qui s’offrent à elle et obtenir des conditions de crédit favorables.

Ratio emprunts/capitaux propres

Ratio financier indiquant le niveau d’endettement d’une entreprise par rapport aux sommes investies par les propriétaires. Cet indicateur est suivi de près par les banques, car c’est une mesure de la capacité d’une entreprise de rembourser ses dettes.

Remises gouvernementales

Les entrepreneurs perçoivent des taxes de vente au nom des administrations fédérale et provinciales. La plupart des entreprises perçoivent la taxe sur les produits et services (TPS) ou la taxe de vente harmonisée (TVH). Cependant, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, au Manitoba ou au Québec, les entreprises peuvent être tenues de s’inscrire auprès de l’administration provinciale pour percevoir la taxe de vente provinciale, appelée taxe de vente du Québec au Québec et taxe sur les ventes au détail au Manitoba.

Rotation des stocks

Ratio indiquant la fréquence à laquelle une entreprise a vendu et remplacé ses stocks au cours d’une période comptable. Il s’agit d’un ratio d’efficacité opérationnelle couramment utilisé.

Seuil de rentabilité

Moment où les produits d’une entreprise sont égaux à l’ensemble des charges associées à ces produits.

Versement ballon

Versement important exigible au terme d’un prêt. Il doit son nom au fait que la dette devient gonflée comme un ballon, le montant du prêt n’ayant pas été complètement amorti sur la durée de vie du prêt.

Versement progressif

Modalité permettant d’effectuer des versements moindres pendant les premières années de la durée de vie du prêt, et progressivement plus élevés par la suite.

Partager

v17.9.0.10395