logo BDC

Comment écrire un plan d'affaires

Suivez ces conseils pour que votre entreprise prenne son envol

Si votre projet d’entreprise n’est bien défini que dans votre esprit, il devient difficile de convaincre les prêteurs, les investisseurs et les actionnaires que vous avez une entreprise crédible et que vous saurez bien utiliser leur financement. Et c’est précisément pour cette raison que vous avez besoin d’un plan d’affaires.

Il s’agit d’un outil de gestion reconnu qui consiste en un document écrit décrivant ce que vous êtes, ce que vous souhaitez accomplir, et comment vous prévoyez surmonter les risques et produire les rendements attendus.

L’utilité d’un plan d’affaires clair et bien documenté ne se limite pas au démarrage d’une nouvelle entreprise ou à une demande de prêt. Un plan d’affaires procure une feuille de route et une orientation objective que vous et votre équipe pourrez utiliser pour diriger l’entreprise, maintenir le cap sur vos objectifs et suivre vos réussites.

Un plan détaillé, mais simple

Un plan d’affaires ne doit pas être un document complexe qui s’étend sur des centaines de pages. En fait, il doit être simple et précis tout en procurant aux lecteurs tous les renseignements dont ils ont besoin pour évaluer vos projets et vos perspectives d’entreprise.

Il n’y a pas de formule universelle pour rédiger un plan d’affaires efficace. L’objectif est de démontrer que vous êtes prêt à établir une entreprise durable et que vous possédez l’expertise, les compétences et la confiance nécessaires pour réaliser le projet.

Obtenez un modèle de plan d’affaires et un exemple gratuitement.

Voici quelques conseils que vous devez garder à l’esprit au moment de commencer:

  • Écrivez vos idées le plus rapidement possible et ne vous souciez pas des détails, particulièrement à l’étape de la première ébauche.
  • Essayez de garder les renseignements clairs et directs. Les banquiers veulent des faits.
  • Soumettez le plan à votre conseil d’administration (le cas échéant), à la haute direction et aux principaux employés pour obtenir leurs commentaires.
  • C’est toujours mieux qu’une personne de l’interne rédige le plan. Mais il peut être utile d’obtenir les commentaires d’un expert indépendant.
  • Vous pouvez également obtenir les conseils d’un mentor qui comprend les défis auxquels font face les immigrants qui veulent mettre une entreprise sur pied. Vous trouverez des mentors dans des organismes comme ACCES Employment et Futurpreneur Canada.
Lire d’autres conseils pour le démarrage d’une entreprise à titre de nouvel arrivant au Canada.

Aperçu de l’entreprise

La première section de votre plan d’affaires doit donner un aperçu de votre entreprise. Cela comprend:

  • Votre dénomination sociale et votre nom commercial, votre adresse d’affaires et vos coordonnées.
  • Une brève description de l’entreprise.
  • Des résumés de vos produits et services, des prix, de la distribution, des facteurs de risque et des avantages concurrentiels.
  • Une description de votre marché et de la façon dont votre entreprise s’harmonise aux tendances démographiques, économiques, sociales, sectorielles et culturelles ainsi qu’au marché.
  • Une description des principaux intervenants, y compris des principaux concurrents, fournisseurs et distributeurs.
  • La mission et la vision de votre entreprise ainsi que ses énoncés de valeur. Votre mission décrit les activités qu’exerce votre entreprise. Votre vision souligne ce que votre entreprise cherche à accomplir. Vos valeurs permettent au lecteur de comprendre les grandes priorités de votre organisation, par exemple le travail d’équipe, l’intégrité, la priorité accordée au client.
  • La réglementation gouvernementale qui s’applique.

Plan de vente et de marketing

Cette section précise comment vous allez attirer les clients, les convaincre d’acheter vos produits et services et les fidéliser.

Un plan de vente et de marketing comprend un portrait détaillé de vos clients cibles, la demande estimative pour vos produits et services et les raisons pour lesquelles votre offre plaira aux clients. Vous devrez expliquer comment votre entreprise changera la vie de vos clients et pourquoi ils auront une préférence pour vos produits plutôt que ceux des concurrents.

D’autres éléments utiles pour cette section sont:

  • Une description de l’identité unique de votre marque.
  • Une description du parcours d’achat des clients (c.-à-d. comment ils interagissent avec votre entreprise).
  • Vos objectifs de marketing (p. ex., la part de marché ciblée ou le nombre de clients).
  • Une liste de clients et fournisseurs existants, le cas échéant.
  • Vos plans pour la publicité et la promotion de votre entreprise.
  • Une courte description de votre politique de service à la clientèle.
En savoir plus sur la création d’un plan de marketing.

Plan d’opération

Le plan d’opération donne des renseignements sur vos installations physiques (lieu, taille, propriété), vos biens d’équipement (comme la machinerie et l’équipement technique), vos besoins imminents de dépenses en immobilisations, votre propriété intellectuelle, vos ameublements, vos initiatives de recherche et développement ainsi que les travaux requis pour assurer la conformité environnementale, s’il y a lieu.

Plan de ressources humaines

Un plan d’affaires rigoureux devrait expliquer comment vous entendez recruter et fidéliser les employés et planifier tout défi en matière de ressources humaines que votre entreprise pourrait devoir surmonter. Vous devriez également inclure un organigramme, les descriptions de poste, les heures d’ouverture ainsi que les renseignements sur la rémunération et les avantages sociaux, les politiques de vacances, les procédures d’évaluation du rendement et la formation et le perfectionnement des employés.

Structure juridique

Vous devriez décrire la structure de propriété de votre entreprise, c’est-à-dire qui en est le propriétaire et de quel type d’entreprise il s’agit (entreprise individuelle, partenariat, société par actions, B Corp). Si vous faites l’acquisition d’une entreprise existante, donnez des renseignements sur la convention d’acquisition. N’oubliez pas que tous les contrats et les questions juridiques devraient être examinés par un avocat.

Plan d’action

Vous allez inclure ici un tableau ou un graphique (une ou deux pages devraient suffire) indiquant les objectifs et les étapes clés pour les prochaines années. Il peut être utile d’indiquer les dates cibles et les responsables de chaque tâche.

Résumé

Un résumé concis et général (une ou deux pages devraient suffire) est une bonne façon de conclure le plan. Il devrait inclure:

  • Vos objectifs et une description du projet. (Assurez-vous de préciser s’il s’agit d’une toute nouvelle entreprise, de l’expansion d’une entreprise existante ou de l’acquisition d’une nouvelle entreprise.)
  • Un historique de l’entreprise et une description de la nature des activités.
  • Vos produits ou services ainsi que leurs points de vente exclusifs.
  • Vos besoins en financement.
  • Des renseignements sur la gestion et les conseillers.
  • Une brève description de votre évaluation des risques et du plan d’urgence.
  • Les coordonnées de vos institutions financières.

Documents à l’appui

Il est important d’inclure des renseignements à l’appui de votre plan d’affaires. Il peut s’agir d’études de faisabilité, de sondages, d’analyses de marché, de renseignements clés sur vos principaux concurrents et d’un aperçu du secteur. Vous pouvez inclure des notes de bas de page dans le document principal pour diriger le lecteur vers les documents à l’appui.

Annexe – Plan financier

Votre plan d’affaires doit comprendre un plan financier expliquant comment vous pensez pouvoir tirer un revenu des activités et quels seront vos dépenses et vos besoins en financement.

Un plan financier rigoureux devrait comprendre:

  • Des renseignements de base (adresse, coordonnées, date du début des activités, date de clôture de l’exercice).
  • Données sur les ventes (données historiques et projetées sur trois ans). Ces données devraient être réparties par catégorie de produit et exprimées en dollars et en pourcentage du total des ventes.
  • Coûts fixes et variables (coûts historiques et projetés), répartis par catégorie, comme les stocks, les matières, le transport, les droits de douane, les charges salariales, les réparations et l’entretien, les services publics et autres services, l’amortissement, les coûts indirects, les déplacements, la publicité, les dépenses de bureau, les assurances et les taxes. Les coûts de démarrage bien documentés doivent également être inclus.
  • Inclure un état des résultats et un état de la situation financière historiques et projetés.
  • Les projections des flux de trésorerie mensuelles pour les trois prochaines années.
  • Un état des besoins en financement pour chaque secteur de votre entreprise. Cela doit comprendre une description des prêts existants et des raisons pour lesquelles ils ont été contractés.
  • Un tableau des indicateurs de performance, avec les données historiques et projetées. Il peut comprendre quelques mesures clés, comme le ratio de liquidité générale (l’actif à court terme divisé par le passif à court terme), le délai moyen de recouvrement des comptes clients, la rotation des stocks, la couverture des intérêts, le ratio emprunts/capitaux propres, le rendement du capital investi et la rotation de l’actif.
  • Information financière sur les dirigeants de l’entreprise. Les prêteurs doivent être en mesure d’évaluer votre capacité à rembourser un prêt. Vous devez inclure votre adresse personnelle et vos coordonnées, votre revenu et vos actifs, vos obligations, le nom de votre conjoint et des renseignements sur son emploi. Vous devez également communiquer l’information financière de vos partenaires, le cas échéant.

Les banquiers s’intéressent également à l’état de vos finances personnelles, puisqu’ils demandent certains investissements de votre part comme preuve d’engagement. (Les fonds peuvent provenir uniquement de vous, ou encore de votre famille et de vos amis.) La règle générale est que l’argent attire l’argent; plus vous avez d’investisseurs, plus il est facile d’en attirer d’autres.

Gardez à l’esprit qu’un banquier va également examiner votre historique de crédit pour évaluer votre fiabilité. Assurez-vous de connaître votre dossier et celui de votre entreprise auprès des agences de crédit.

Si vous êtes un nouvel arrivant au Canada, vous n’avez peut-être pas d’historique de crédit à présenter aux banques lorsque vous demanderez un prêt pour votre entreprise. L’une des solutions pratiques est d’obtenir une carte de crédit et de vous en servir de façon responsable. Vous pouvez également explorer les programmes de financement gouvernementaux comme le Prêt pour nouveaux arrivants entrepreneurs de BDC.

Évitez ces écueils

  • Ne soyez pas irréaliste dans votre plan d’affaires. Vous devriez être en mesure de justifier toutes les hypothèses et les projections.
  • N’essayez pas de masquer les difficultés financières. Soyez honnête avec votre prêteur. Par exemple, si vos ventes fluctuent, vous aimeriez peut-être avoir un calendrier de paiements flexible. Un plan d’affaires transparent est votre meilleur allié pour gagner la confiance des banquiers et des investisseurs, qu’ils soient vos associés ou des personnes indépendantes de l’entreprise.
  • Ne fournissez pas d’informations inadéquates. Donnez des renseignements suffisants sur l’équipe de gestion, les plans de marketing et les coûts de démarrage.

Partager

v17.9.0.10395