logo BDC

Entrepreneurs en mission: une nouvelle espèce?

Partager

Zita Cobb est une femme d’affaires qui crée de la prospérité dans son île natale, l’île Fogo, au large de Terre-Neuve. Zita est surtout connue pour son travaille avec Fogo Island Inn, un hôtel magnifique, très prisé, qui attire des visiteurs du monde entier. Mais saviez-vous qu’elle participe aussi à la direction d’un deuxième établissement, avec ses frères Anthony et Alan, qui créer un marché permettant aux pêcheurs locaux de vendre leurs prises à des acheteurs en Ontario et aide ainsi à relancer un mode de vie que l’on croyait mort.

Grâce à Zita et à la ténacité des membres de la communauté de Fogo, les habitants d’une île (Fogo), située au large d’une autre île (Terre-Neuve), qui se trouve elle-même au large des côtes canadiennes, jouissent maintenant d’une économie florissante.

Pendant ce temps, à Toronto, à Hamilton et à Winnipeg, l’agence de sécurité de Ross McLeod fournit de bons emplois à environ 500 personnes, dont 70 % sont des immigrants. Parmi les avantages sociaux qu’il offre à ses employés, notons des cours d’acquisition de connaissances financières et l’achat de parts dans l’entreprise au moyen de retenues à la source.

Pensez-y. Grâce à Ross, les personnes qu’on voit dans les kiosques des parcs de stationnement possèdent des actions de l’entreprise pour laquelle elles travaillent. C’est un fait tout simple, mais rare et très puissant.

Mettre la mission au cœur de l’entreprise

Précisons ici que Zita et Ross gèrent des entreprises rentables. Ce qui est étonnant (du moins pour certains), c’est ce qui les motive. En effet, il n’y a pas que l’argent qui les intéresse. Ils veulent fournir à de vraies personnes un gagne-pain durable. Cette mission est au cœur de leur modèle d’affaires et ils la réalisent au fil de leurs activités quotidiennes. Voilà une façon de faire bien plus intéressante qu’une œuvre de bienfaisance. Leur raison d’être dicte tout ce qu’ils font.

Zita et Ross sont-ils vraiment des exceptions? Ont-ils décelé une tendance sociétale et des occasions d’affaires que les autres ignorent? Ou sont-ils eux-mêmes en train de créer une tendance? Que pouvons-nous apprendre de leur succès?

Ce que Charles Darwin nous apprend au sujet de Zita et de Ross

Peut-être que la meilleure façon de comprendre Zita et Ross est de les comparer à un phénomène naturel. Charles Darwin, le biologiste évolutionniste, a constaté qu’à chaque nouvelle génération, la nature crée des variations au sein d’une même espèce. Par exemple, si nous examinons des oisillons dans leur nid, nous verrons souvent que l’un d’eux est différent des autres. Un peu comme une variation sur le même thème. Parfois, c’est son bec qui est plus long, ou alors ses yeux qui sont plus grands.

S’il est en santé et débrouillard et – ce qui est crucial – si ses particularités sont au diapason de l’évolution de l’écosystème, notre oisillon un peu bizarre va prospérer et se reproduire. Il pourra même devenir un jour la forme dominante de son espèce.

L’expression poétique «monstres prometteurs» a finalement été choisie pour désigner ces étranges animaux: «montres» en raison de leur apparence différente, et «porteurs d’espoir», car on ne sait jamais vraiment s’ils survivront. Leur survie dépend en effet de leur ingéniosité, de leurs capacités et de l’environnement dans lequel ils vivent.

Zita et Ross: deux «monstres prometteurs»?

Zita et Ross sont-ils eux aussi des monstres porteuses d’espoir? Oui et non.

Oui, car ils incarnent une variation sur un même thème et non une espèce différente. Ce sont deux entrepreneurs qui exploitent des entreprises rentables. En fait, un simple coup d’œil à leurs affaires ne révèle pas nécessairement leur motivation profonde ni l’impact plus large qu’ils ont.

Oui, parce qu’ils dénichent les possibilités qu’offre un monde en pleine mutation. Beaucoup de consommateurs veulent quelque chose de différent et de puissant, tout en cherchant à en avoir pour leur argent. L’achat local a la cote auprès d’eux, car ils veulent créer de la prospérité à l’échelle locale tout en protégeant l’environnement.

Non, parce que Zita et Ross diffèrent de l’image évoquée par Darwin sur un point important: ils ne se contentent pas de réagir à l’évolution du marché, ils ont décidé de transformer ce dernier. Zita veut dynamiser l’économie de l’île Fogo. Ross veut que ses employés immigrants réussissent au Canada.

Ce que Zita et Ross peuvent nous apprendre

  • Certaines malformations sont belles, du fait de leur effet bénéfique sur les autres.
  • C’est votre entreprise. C’est vous qui choisissez sa mission.
  • Même les entreprises apparemment conventionnelles peuvent générer de grands bienfaits sur le plan social.
  • Il existe beaucoup d’entrepreneurs comme Zita et Ross. Si vous avez une entreprise et que vous désirez rencontrer certains d’entre eux, communiquez avec nous à BDC.
Veuillez noter qu'il n'est pas possible d'ajouter de commentaires avec Internet Explorer à partir du réseau BDC.
Please note that it is not possible to add comments with Internet Explorer from the BDC network.



Partager

v17.9.0.10395