5 façons de rendre votre entreprise à l’épreuve des récession | BDC.ca
logo BDC

5 façons de rendre votre entreprise à l’épreuve des récessions

La diversification et la gestion financière constituent des stratégies clés

Partager

Bien que la récession de 2008-2009 ait eu lieu il y a presque dix ans, elle demeure un souvenir pénible pour de nombreux entrepreneurs. Plus récemment, le déclin des prix du pétrole a causé dans les régions productrices un ralentissement qui a nui aux propriétaires d’entreprise.

Malheureusement, les ralentissements de l’activité économique font partie de la vie lorsqu’on dirige une entreprise. Il existe cependant des mesures que vous pouvez prendre maintenant pour préparer votre entreprise à traverser des tempêtes et à en sortir plus forte.

«Les entrepreneurs savent bien qu’ils devraient être prêts à affronter les périodes difficiles, mais ils ne prennent pas toujours les mesures nécessaires pour y arriver», souligne Tom Corner, économiste à la Banque de développement du Canada (BDC).

Voici cinq façons de rendre votre entreprise à l’épreuve des récessions.

1. Élargissez votre clientèle

On ne soulignera jamais assez l’importance d’accroître le nombre de vos clients. Selon une étude de BDC, près d’une entreprise bien établie sur six a connu des difficultés financières à cause de la perte d’un seul client.

«Bien souvent, les entreprises ne sont pas prêtes à faire face à la perte soudaine de leur plus gros client ou contrat», indique M. Corner, auteur de la recherche.

2. Concentrez-vous sur vos finances

Une solide gestion financière est indispensable pour assurer que votre entreprise est prête à traverser un ralentissement économique. Les entrepreneurs doivent se doter de systèmes d’alerte avancée qui les avertiront lorsqu’une menace se profile à l’horizon, affirme la conseillère d’affaires de BDC Alka Sood.

«Les chiffres vous donnent l’heure juste à propos de votre entreprise et vous devez apprendre à les apprivoiser», soutient Mme Sood, qui travaille avec des propriétaires d’entreprise pour améliorer leurs compétences en matière de gestion financière.

Elle conseille aux entrepreneurs de créer un outil de planification des flux de trésorerie. Il suffit de consigner dans un chiffrier les revenus et les dépenses prévus pour les 13 semaines à venir, et de le mettre à jour chaque semaine. Cela vous permet de comprendre quand vos clients doivent théoriquement vous payer et à quel moment vous devez régler vos fournisseurs. Grâce à cet outil, vous pouvez faire des plans en prévision des périodes de rareté des liquidités, des projets à venir et des besoins financiers.

Mme Sood recommande également de mettre en place un tableau de bord financier pour surveiller quatre ou cinq indicateurs de rendement clés de la santé financière de votre entreprise.

3. Offrez de nouveaux produits et services

Il est facile pour les propriétaires d’entreprise de limiter leur offre aux produits et aux services qui se vendent bien depuis un moment. Toutefois, élargir vos gammes de produits pourrait être la clé pour survivre à la prochaine récession.

En fait, vous ne serez peut-être même pas obligé de proposer quelque chose de tout à fait différent. Vous pourrez peut-être adapter vos produits à un autre marché, indique M. Corner. Par exemple, certains produits manufacturés utilisés dans le secteur pétrolier et gazier pourraient être utiles dans d’autres industries si on les modifiait légèrement.

«Notre recherche a montré qu’offrir plusieurs gammes de produits et de services peut constituer une forme importante de diversification», poursuit M. Corner.

4. Prenez de l’expansion à l’international

L’expansion internationale est un autre bon moyen de diversifier votre entreprise. Si vos ventes baissent au Canada, vous pourrez peut-être combler le manque dans des marchés à plus forte croissance.

«L’exportation ouvre une foule d’occasions d’affaires, affirme M. Corner. Le Canada a développé des liens culturels et économiques avec les États-Unis et l’Europe de l’Ouest, et nos PME réussissent souvent à y faire de bonnes affaires. Ces marchés peuvent à leur tour servir de tremplin vers des marchés émergents à plus forte croissance.»

Toutefois, l’expansion internationale nécessite une planification et une étude de marché rigoureuses. BDC, Exportation et développement Canada et le Service des délégués commerciaux du Canada comptent parmi les organisations qui peuvent vous fournir des conseils et des services à ce sujet.

5. Soumettez votre entreprise à un test de tension

Comme l’a prouvé la dernière récession, certaines circonstances ne sont tout simplement pas prévisibles.

C’est pourquoi il est important de simuler plusieurs scénarios maintenant, notamment la façon dont vous géreriez une baisse marquée des ventes. Profitez-en pour envisager différents scénarios de crise et de catastrophe, et mettez des plans d’urgence en place pour y remédier.

«Posez-vous des questions telles que: Que se produira-t-il si les prix des intrants montent à cause de l’affaiblissement du dollar?, conseille M. Corner. Qu’adviendrait-il si les personnes qui occupent un rôle clé au sein de votre entreprise ne pouvaient plus se rendre au travail à cause d’une maladie ou d’une catastrophe naturelle? Les événements inattendus peuvent nuire gravement aux entreprises.»

Leçons tirées

  • L’innovation compte – Les entreprises prospères offrent souvent de nouveaux produits et services et adoptent rapidement les nouvelles technologies.
  • Obtenez de l’aide – Le réseautage, le recours aux services de consultants et la création d’un comité consultatif sont des façons dont les entreprises performantes obtiennent des conseils externes.
  • Dressez un plan – L’élaboration d’un plan stratégique comportant des cibles précises permettra à votre entreprise de garder le cap même si les conditions économiques changent.
  • Gérez rigoureusement vos finances – Surveiller de près vos finances vous permet de mieux planifier vos activités, de voir venir les problèmes et de réagir rapidement.

Partager

v17.9.0.10395