Conseils pour économiser à l’achat d’équipement usagé | BDC.ca
logo BDC

Des conseils pour économiser à l’achat d’équipement usagé

Partager

L’achat d’équipement usagé, en réduisant les sorties de fonds de 30 à 40 % ou plus, peut faire économiser beaucoup d’argent à votre entreprise. Vous devez cependant savoir ce que vous achetez et vous assurer de payer le juste prix.

À quoi faut‑il se fier pour estimer la valeur de l’équipement usagé? On peut par exemple se renseigner sur sa valeur comptable. Toutefois, celle‑ci est rarement un bon indicateur de la valeur actuelle de l’équipement. Pourquoi? Parce que la valeur comptable représente le coût initial moins l’amortissement, qui varie selon la méthode employée. Elle suppose également que l’amortissement a été comptabilisé correctement chaque année.

Différentes méthodes d’évaluation de l’équipement

Certaines entreprises utilisent dans leurs états financiers les taux d’amortissement qui entrent dans le calcul de la déduction pour amortissement (DPA) aux fins d’impôts; or, ces taux n’ont parfois rien à voir avec la dépréciation réelle de l’équipement visé.

Prenons l’exemple de deux entreprises qui achètent le même type d’équipement et l’amortissent au même taux. La première utilise l’équipement sans interruption et sa politique d’entretien est inadéquate; la seconde l’utilise avec modération et a une excellente politique d’entretien préventif.

Un juste prix

La valeur comptable de l’équipement des deux entreprises serait la même, mais, de toute évidence, l’équipement de la seconde aurait plus de valeur que celui de la première. Le seul prix véritablement juste est celui qui correspond à la «valeur marchande courante», qui peut être déterminée par un évaluateur qualifié.

Pour l’achat de véhicules d’occasion, il existe des guides indiquant les valeurs actuelles. Pour l’équipement plus spécialisé, il est possible d’obtenir des estimations de la valeur auprès du fabricant. Un commissaire‑priseur expérimenté du domaine de l’industrie peut aussi fournir une estimation raisonnable.

Une fois convenu le juste prix de l’équipement, vous voudrez probablement conclure un contrat d’achat d’équipement avec le vendeur.

Éléments à surveiller dans un contrat d’achat

Au moment de passer le contrat en revue, vous devez d’abord vérifier que l’équipement décrit correspond à ce que vous voulez acheter. Assurez‑vous également que les modalités de paiement sont clairement énoncées.

Vous devez aussi voir si les responsabilités de l’acheteur et du vendeur sont bien décrites. Si vous achetez du matériel de production, vérifiez si le vendeur inclut l’assemblage et la mise en service.

Passez aussi en revue les taux horaires et les autres frais applicables. Enfin, prenez connaissance de vos recours en cas de problème mineur ou majeur avec l’équipement.

Recours à un consultant

Il est recommandé de faire appel à un professionnel qui connaît très bien l’équipement que vous voulez acheter. En fait, vous devriez le faire dès le début du projet, et non seulement au moment où vous êtes sur le point de signer un contrat d’achat d’équipement.


Partager

v17.9.0.10395