Vos idées ont-elles de l’avenir?

Vos idées ont-elles de l’avenir?

Partager

     Share
Solutions BDC

Options de planification stratégique

  • Financement pouvant couvrir des coûts de solution de planification stratégique, des frais de consultation à la mise en oeuvre
  • Consultants créant un plan stratégique pour tracer la croissance future
Pour en savoir plus...
13 juin 2010

Innover, pour une entreprise, c'est notamment faire preuve de créativité dans la conduite de ses affaires, et cela ne se limite pas à lancer de nouveaux produits et services. L'innovation consiste également à améliorer vos processus de manière à offrir une valeur ajoutée sur le marché ou à accroître votre compétitivité. L'adoption d'une technologie juste à temps afin de transformer la façon dont vous gérez vos stocks, ou le recours à l'approvisionnement en ligne pour accélérer votre processus d'approvisionnement constituent de bons exemples.

Lorsque vous planifiez une innovation, il est important de vous assurer que votre idée génère de la valeur ajoutée pour vos clients. Trouvez des idées qui vous permettront de mieux répondre aux demandes des clients, de réduire votre délai d'exécution, de respecter les nouvelles normes environnementales ou d'élargir votre pénétration de nouveaux marchés. Vos idées ne seront pas toutes nécessairement originales. Vous devez néanmoins veiller à ce que votre entreprise et vos clients voient les avantages concrets qu'un investissement dans l'innovation leur apporterait.

Créez d'abord un prototype
Une fois que vous avez une idée, vous devez déterminer si cette innovation ou ce concept fonctionnera vraiment et s'il tiendra ses promesses. Si des études de marché rigoureuses confirment qu'il existe bel et bien un besoin pour votre produit ou service, l'étape suivante consiste à tester votre innovation avant de la produire ou de la lancer à grande échelle.

Une stratégie répandue, particulièrement dans le secteur du développement de produits, consiste à construire un prototype qui permet essentiellement de vérifier la validité de votre produit à l'aide d'un modèle expérimental. Même si le prototype ne correspond pas en tout point au produit final, vous devriez vous efforcer d'en faire ce qui s'en rapproche le plus. Faites appel à l'expertise de concepteurs et d'ingénieurs pour construire votre prototype. Analysez votre prototype soigneusement de manière à pouvoir le perfectionner au besoin. Une fois que vous aurez résolu les problèmes éventuels liés à votre produit, vous pouvez passer à l'étape de la conception définitive.

Mettez les processus innovateurs à l'essai
Si vous testez un processus – par exemple, un mécanisme innovateur de traitement des plaintes de clients – vous voudrez, avant de vous engager à fond dans ce processus, tester sa pertinence auprès d'un groupe cible de clients. Cela vous donnera l'occasion de recueillir des données sur l'efficacité de votre processus et de l'améliorer en fonction des commentaires formulés par de vrais clients. Lorsque le processus sera au point, vous pourrez procéder à son lancement auprès de votre clientèle cible.

Tester un produit, un service ou un processus au moyen d'un prototype peut vous faire économiser du temps et des ressources appréciables. C'est une façon sage de gérer votre investissement dans l'innovation et de vous assurer que vous ne faites pas fausse route.

Protégez vos idées
Il peut arriver qu'une idée originale donne lieu à la création d'une nouvelle entreprise ou confère un avantage additionnel à une entreprise existante. Ainsi, les idées ingénieuses ont énormément de valeur dans le contexte commercial concurrentiel actuel. Ce sont après tout vos actifs incorporels – tels que la propriété intellectuelle – qui confèrent à votre entreprise son caractère unique.

Beaucoup d'entrepreneurs s'inquiètent sans raison de la protection de leurs innovations. Dans la pratique, les concepts révolutionnaires sont très rares. La plupart du temps, les entreprises ne font que réinventer des concepts existants ou trouver de nouvelles façons de faire les choses. Une simple étude de marché et une analyse concurrentielle suffiront pour déterminer si votre idée représente une nouveauté ou une percée importante. Une visite des expositions commerciales spécialisées est un autre bon moyen de voir ce qui se fait ailleurs dans votre industrie.

La mise en œuvre fructueuse et rentable d'une idée ou d'une innovation s'avère une excellente façon de la protéger. En effet, le succès contribue à mettre les idées et les innovations d'une entreprise à l'abri de la concurrence. Cependant, votre réussite entraînera parfois les autres à vous imiter. Ainsi, lorsque vous bénéficiez d'un avantage sur vos rivaux, vous devez supposer qu'ils essaieront de vous le ravir en perfectionnant votre produit ou service. Pour conserver votre avance, vous devez faire de l'amélioration continue l'un de vos principaux objectifs.

Brevets
Si, après avoir effectué les recherches nécessaires, vous êtes convaincu de détenir quelque chose de radicalement nouveau, vous pouvez faire une demande de brevet. Il est possible de faire breveter un processus, au même titre qu'un produit. Mais pour obtenir un brevet, vous devez démontrer que votre processus ou votre produit est vraiment unique, ce qui requiert que vous suiviez une démarche complexe et très structurée. En vous accordant un brevet, le gouvernement vous donne le droit, à compter de la date de délivrance, d'empêcher d'autres personnes de fabriquer, d'employer ou de vendre votre invention, et ce, pendant une période maximale de 20 ans suivant la date de dépôt de votre demande de brevet. En règle générale, les brevets sont accordés sur la base de critères comme la nouveauté, l'utilité et l'ingéniosité.

Droit d'auteur
Le droit d'auteur est différent. Il est beaucoup plus facile à obtenir que le brevet, mais ne s'applique qu'aux œuvres littéraires, dramatiques, musicales ou artistiques originales comme les livres, les pièces de théâtre, les chansons, les tableaux ou les manuels d'instructions.

La base de données sur les droits d'auteur canadiens vous permet de voir tous les droits d'auteur qui ont été enregistrés ou radiés au Canada depuis le 1er octobre 1991.

Marques de commerce
Une marque de commerce est en quelque sorte semblable à une œuvre faisant l'objet d'un droit d'auteur, mais elle est plus courte. Elle peut consister en mots, symboles ou dessins servant à distinguer les produits ou les services d'une personne ou d'un organisme de ceux de tiers sur le marché. Vous devez bien faire la distinction entre une marque de commerce et un nom commercial, qui désigne le nom sous lequel votre entreprise exerce ses activités.

Dans certains cas, l'enregistrement d'une marque de commerce peut être déclaré non valide en raison du fait que l'on a déjà utilisé au Canada un nom commercial similaire à la marque enregistrée. Vous devriez idéalement effectuer une recherche des noms commerciaux existants avant de déposer une demande d'enregistrement de marque de commerce. Pour effectuer une recherche en profondeur, vous pouvez retenir les services d'un agent de marques de commerce. Le site de l'Office de la propriété intellectuelle du Canada met à votre disposition une liste des agents de marques de commerce. Vous pouvez aussi consulter le site Web d'Entreprises Canada pour obtenir des renseignements sur le sujet, ou encore vous adresser au centre d'affaires de BDC le plus proche pour connaître le nom de consultants spécialistes dans ce domaine.

 

En savoir plus:

Partager

     Share