Comment faire un plan d'affaires | BDC.ca
>>BDC CONNEX Accès client

Comment rédiger un plan d'affaires efficace

Partager

     Share

13 juin 2010

Comment rédiger un plan d'affaires efficace

Si votre entreprise existe seulement dans votre tête, vous pourrez difficilement convaincre les prêteurs, les investisseurs et les actionnaires qu'elle est crédible et que vous utiliserez à bon escient le financement qu'ils vous fourniront. C'est la raison pour laquelle il est important que vous établissiez un plan d'affaires. Cet outil de gestion très reconnu est un document écrit qui décrit essentiellement qui vous êtes, le projet que vous voulez réaliser, et comment vous gérerez les risques en jeu et procurerez les rendements escomptés. Les gens croient souvent à tort que seules les entreprises en démarrage ou désireuses d'obtenir du financement doivent établir des plans d'affaires. En fait, cet outil est essentiel à la bonne gestion de toute entreprise.

Rédigez un plan complet mais concis

Beaucoup d'entrepreneurs pensent peut-être que la rédaction d'un plan d'affaires est une tâche fastidieuse et qu'il doit contenir des centaines de pages. Au contraire, il devrait être concis mais fournir toute l'information pertinente à l'évaluation de l'entreprise. Bien qu'il n'existe pas de règles absolues à suivre pour rédiger un plan d'affaires efficace, celui-ci doit démontrer que vous possédez la motivation voulue et le savoir‑faire, les compétences et la confiance en vous nécessaires pour mener à bien votre projet.

Voici les principaux éléments que vous devriez y inclure:

Description de votre projet

Indiquez précisément qui sont vos clients, le secteur d'activité de votre entreprise, ce qu'elle vend, et vos projets de croissance.

Votre argument de vente unique

Expliquez pourquoi les clients devraient acheter votre produit ou service. Qu'est‑ce que votre entreprise, votre produit ou votre service peut offrir de plus aux clients?

Analyse de votre marché cible

Montrez au prêteur que vous êtes bien préparé. Une étude de marché vous aidera à connaître les besoins de vos clients et à leur offrir un produit ou un service qui y répond réellement. Fournissez de l'information sur votre marché cible, des données démographiques sur vos clients et des renseignements sur la concurrence et vos méthodes de distribution.

Renseignements clés sur la concurrence

Décrivez les forces et les faiblesses de vos concurrents et indiquez en quoi votre produit ou service sera meilleur que le leur.

Structure organisationnelle

Utilisez des organigrammes qui indiquent clairement les rôles des dirigeants clés et la taille prévue de votre entreprise.

Besoins en ressources humaines

Indiquez comment vous comptez recruter et retenir vos employés ou recourir à la sous-traitance.

Locaux et biens d'équipement

Évaluez les besoins de l'entreprise en matière de locaux et de biens d'équipement (matériel, outillage technologique).

Données financières

Assurez-vous de modifier l'information selon le destinataire. Par exemple, votre banque voudra savoir comment vous rembourserez le prêt ou le découvert, comment vous utiliserez le prêt et en quoi il aidera votre entreprise à croître. Les investisseurs éventuels voudront également connaître le rendement prévu et vos sources de financement, et les actionnaires voudront connaître le prix de l'action, et le dividende qu'ils peuvent s'attendre à recevoir. De façon générale, les prêteurs, les actionnaires et les investisseurs veulent que vous fournissiez des chiffres et d'autres informations à l'appui de ce que vous dites.

  • Indiquez votre valeur nette personnelle et celle de votre entreprise (l'actif moins le passif) afin que le prêteur puisse juger de votre capacité de rembourser le prêt.
  • Un banquier examinera également vos antécédents de crédit afin de savoir si vous êtes fiable. Vérifiez votre dossier de crédit établi par les agences d'évaluation du crédit.
  • Indiquez vos actifs, p. ex., les biens que vous donnerez en garantie du prêt. Les banquiers exigeront un investissement de votre part comme preuve de votre engagement. (La somme que vous investirez peut vous appartenir ou être fournie par vos proches.) L'argent attire l'argent. Plus vous aurez de sources de financement, plus ce sera facile d'en trouver de nouvelles.
  • Indiquez des prévisions de trésorerie, c'est-à-dire la somme dont vous aurez besoin pour exploiter votre entreprise: technologie, stocks, matériel, ressources humaines, etc.
  • Fournissez des prévisions financières portant sur au moins deux ans et indiquez la taille et le potentiel du marché.
  • Fournissez des détails quant à la façon dont vous réaliserez votre projet. Vous devez établir des responsabilités claires, indiquer des échéances réelles et établir des budgets réalistes.
  • Décrivez vos systèmes de contrôle financier (planification des stocks et gestion des débiteurs et des créanciers).

Aspects juridiques

Examinez les questions comme les taxes, la responsabilité, la forme juridique (entreprise individuelle, société de personnes, société de capitaux, entreprise constituée en société). Si vous achetez une entreprise existante, clarifiez la question des conventions de rachat. Demandez à un avocat d'examiner les contrats et les autres aspects juridiques.

Points saillants

En dernier, rédigez un sommaire de votre plan d'affaires (une page ou deux suffiront). Indiquez‑y clairement s'il s'agit d'une nouvelle entreprise, de l'expansion d'une entreprise existante ou de l'achat d'une entreprise.

Vous pourriez également y inclure:

  • Le secteur d'activité de votre entreprise
  • Votre argument de vente unique
  • Le marché cible
  • Les principaux objectifs de votre entreprise
  • Les antécédents de la direction
  • Les dates d'échéances du projet

Quelques pièges à éviter

  • Être trop ambitieux; vous devez être capable de justifier vos hypothèses et vos prévisions.
  • Dissimuler vos difficultés financières: informez-en votre prêteur si, par exemple, vos ventes fluctuent. Un calendrier de remboursement souple pourrait peut-être vous convenir davantage. Un plan d'affaires transparent augmentera vos chances de gagner la confiance des banquiers et des investisseurs, qu'il s'agisse d'associés ou de tiers.
  • Fournir de l'information erronée sur l'équipe de direction, un plan de marketing rédigé à la hâte, des prévisions irréalistes ou des exposés incomplets.

Partager

     Share