Frima Studio : l’art et la technologie à la conquête du monde!
>>BDC CONNEX Accès client

Frima Studio : l’art et la technologie à la conquête du monde!

2011-05-03

Steve Couture remporte le Prix aux jeunes entrepreneurs de BDC pour le Québec


Québec (Québec), le 3 mai 2011 – Le Québécois Steve Couture, l'entrepreneur à l'origine de la magie de Frima, développeur de jeux de premier plan pour le Web, les consoles, Facebook, l'iPhone, l'iPad, la télévision et les marchés de la téléphonie mobile compte s'emparer du cœur, de l'esprit et des écrans des jeunes un peu partout dans le monde. Les créations de Frima Studio, qui comprennent des produits destinés à des géants comme Warner, Electronic Arts, Build-A-Bear Workshop et Nickelodeon ainsi que des jeux originaux, captivent des millions de personnes.

Steve Couture, 35 ans, qui a cofondé Frima Studio inc. en 2003, a remporté le Prix aux jeunes entrepreneurs 2011 de la Banque de développement du Canada (BDC) pour le Québec et sera récompensé ce soir à l'occasion d'un gala qui aura lieu à Saskatoon. «Nous rêvons de devenir un concepteur de divertissement d'envergure mondiale, a déclaré Steve. Nous voulons exploiter la profusion de talents locaux afin de créer et d’exporter notre propriété intellectuelle dans le monde entier.»

Ayant pour objectif de produire du divertissement pour tous les écrans, du cellulaire à l'IMAX, Frima a investi des centaines de milliers d'heures en R-D. L'entreprise continue de perfectionner son leadership technologique en réalisant des percées d'avant-garde avant d'entrer sur le marché, acquérant ainsi une expérience qui surclasse ses concurrents. «Notre grande souplesse nous permet de nous adapter aux nouveaux marchés et d'exploiter les dernières tendances plus rapidement que d'autres acteurs traditionnels», explique Steve.

L'avance technologique de Frima tient aussi à des investissements constants dans la formation et l'embauche des employés. L'entreprise, qui a connu une croissance de près de 3 000 % entre 2005 et 2009, compte aujourd'hui 260 employés – un véritable exploit dans une province devenue un centre de conception de jeux très concurrentiel. Frima a créé sa propre division d'animation et d'effets spéciaux pour le cinéma et la télévision en 2011, et l'entreprise continue de créer des perspectives d'emploi révélatrices de son avantage concurrentiel incomparable: un «trio» complémentaire de talents artistique, technologique et commercial. «Cet équilibre est ce qui nous distingue, et nous nous efforçons de le préserver dans notre croissance.»

Cultiver la passion
Frima a vu le jour quand trois associés issus d'horizons différents se sont retrouvés dans un appartement incroyablement froid de Québec. «Sans blague, nous devions porter des gants en travaillant», raconte Steve pour expliquer comment leur est venue l'idée du nom de l'entreprise. Steve, le techno, se passionnait pour les affaires. Philippe Bégin avait une formation artistique et travaillait à la production. Christian Daigle, lui, était un illustrateur accompli. «Nous travaillions déjà dans le domaine avant de fonder Frima, mais nous voulions faire les choses autrement», explique Steve.

Tablant sur leur intérêt pour les jeux de société en ligne à plusieurs joueurs destinés à un jeune public, les trois associés ont commencé par obtenir de petits contrats avec de grands noms de l'industrie. Grâce à un portfolio de marques comme Harry Potter, Bob l'éponge et Build-a-Bearville, Frima s'est rapidement fait une place sur le «grand écran» international.

Attaché à la formation de la relève, Steve enseigne, offre de l'encadrement et donne des conférences sur l'entrepreneuriat. «Être passionné de son domaine ne suffit pas pour réussir, dit-il aux étudiants. Il faut aussi être passionné des affaires.» L'un des rares étudiants admis au prestigieux programme en entrepreneuriat du MIT, Steve a également été entrepreneur-animateur invité dans le cadre de la série télévisée Génération Inc.

Frima recherche sans relâche les meilleurs talents afin de concrétiser ses nombreux projets. «Nous voulons que le Canada au complet sache que nous existons, que nous embauchons et que nous recherchons les meilleurs. Venez travailler avec nous!»

«La passion de Steve pour l'entrepreneuriat est au cœur de ce succès phénoménal», a déclaré Jean-René Halde, président et chef de la direction de BDC. «Grâce à des investissements considérables dans la R-D et la formation, ses associés et lui ont créé une entreprise innovante qui donne aux jeunes talents canadiens la chance de briller sur la scène internationale.»

À propos des Prix aux jeunes entrepreneurs de BDC
Créés par la Banque de développement du Canada en 1988, les Prix aux jeunes entrepreneurs rendent hommage à de jeunes entrepreneurs canadiens âgés de 19 à 35 ans, qui se distinguent non seulement par leur réussite en affaires, mais également par leur audace, leur créativité, leur esprit d’innovation et leur engagement social. Les commanditaires des Prix aux jeunes entrepreneurs 2011 de BDC sont Deloitte, Cisco, BLG, Sage et La Presse.

À propos de BDC
La Banque de développement du Canada, BDC, fait passer l’entrepreneur d’abord. Forte de ses quelque 1 900 employés et plus de 100 centres d’affaires dans l’ensemble du pays, BDC offre des services de financement, de financement subordonné, de capital de risque et de consultation à 29 000 petites et moyennes entreprises. Leur réussite est cruciale pour la prospérité de l’économie canadienne.

-30-

Partager

Share